Pierre Teilhard de Chardin




старонка1/13
Дата канвертавання27.04.2016
Памер0.9 Mb.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

Pierre Teilhard de Chardin

[1771-1955]

jésuite, paléontologue et philosophe français
(1976)

LE CŒUR
DE LA MATIÈRE


Un document produit en version numérique par Gemma Paquet, bénévole,

professeure retraitée de l’enseignement au Cégep de Chicoutimi



Page web. Courriel: mgpaquet@videotron.ca
Dans le cadre de la collection: "Les classiques des sciences sociales"

Fondée et dirigée par Jean-Marie Tremblay, sociologue

Site web: http://classiques.uqac.ca/
Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque

Paul-Émile-Boulet de l'Université du Québec à Chicoutimi

Site web: http://bibliotheque.uqac.ca/



Politique d'utilisation
de la bibliothèque des Classiques

Toute reproduction et rediffusion de nos fichiers est interdite, même avec la mention de leur provenance, sans l’autorisation formelle, écrite, du fondateur des Classiques des sciences sociales, Jean-Marie Tremblay, sociologue.


Les fichiers des Classiques des sciences sociales ne peuvent sans autorisation formelle:
- être hébergés (en fichier ou page web, en totalité ou en partie) sur un serveur autre que celui des Classiques.

- servir de base de travail à un autre fichier modifié ensuite par tout autre moyen (couleur, police, mise en page, extraits, support, etc...),


Les fichiers (.html, .doc, .pdf, .rtf, .jpg, .gif) disponibles sur le site Les Classiques des sciences sociales sont la propriété des Classiques des sciences sociales, un organisme à but non lucratif composé exclusivement de bénévoles.
Ils sont disponibles pour une utilisation intellectuelle et personnelle et, en aucun cas, commerciale. Toute utilisation à des fins commerciales des fichiers sur ce site est strictement interdite et toute rediffusion est également strictement interdite.
L'accès à notre travail est libre et gratuit à tous les utilisateurs. C'est notre mission.
Jean-Marie Tremblay, sociologue

Fondateur et Président-directeur général,

LES CLASSIQUES DES SCIENCES SOCIALES.
Cette édition électronique a été réalisée par Gemma Paquet, bénévole, professeure retraitée de l’enseignement au Cégep de Chicoutimi

Courriel: mgpaquet@videotron.ca


à partir du livre de :

Pierre Teilhard de Chardin


LE CŒUR DE LA MATIÈRE.
Paris : Les Éditions du Seuil, 1976, 254 pp. Collection : Oeuvres de Teilhard de Chardin, no 13.

Polices de caractères utilisée :


Pour le texte: Times New Roman, 12 points.

Pour les citations : Times New Roman, 12 points.

Pour les notes de bas de page : Times New Roman, 10 points.
Édition électronique réalisée avec le traitement de textes Microsoft Word 2008 pour Macintosh.
Mise en page sur papier format : LETTRE US, 8.5’’ x 11’’.
Édition numérique réalisée le 18 mai 2012 à Chicoutimi, Ville de Saguenay, Québec.

Pierre Teilhard de Chardin
LE CŒUR DE LA MATIÈRE

Paris : Les Éditions du Seuil, 1976, 254 pp. Collection : Oeuvres de Teilhard de Chardin, no 13.

Avertissement:




Les œuvres de cet auteur sont dans le domaine public au Canada, mais encore soumis aux droits d’auteur dans certains pays, notamment en Europe et aux États-Unis.
Les téléchargements sont faits sous votre responsabilité.
[4]

ŒUVRES DE TEILHARD DE CHARDIN



Aux Éditions du Seuil
I. LE PHÉNOMÈNE HUMAIN

II. L'APPARITION DE L'HOMME

III. LA VISION DU PASSÉ

IV. LE MILIEU DIVIN

V. L'AVENIR DE L'HOMME

VI. L'ÉNERGIE HUMAINE

VII. L'ACTIVATION DE L'ÉNERGIE

VIII. LA PLACE DE L'HOMME DANS LA NATURE

IX. SCIENCE ET CHRIST

X. COMMENT JE CROIS

XI. LES DIRECTIONS DE L'AVENIR

HYMNE DE L'UNIVERS

ÊTRE PLUS

RÉFLEXIONS ET PRIÈRES DANS L’ESPACE-TEMPS

LA MESSE SUR LE MONDE

SUR LE BONHEUR / SUR L'AMOUR / LE PRÊTRE

MON UNIVERS

IMAGES ET PAROLES

JE M'EXPLIQUE

textes réunis et présentés par J.P. Demoulin

AVEC TEILHARD DE CHARDIN : « VUES ARDENTES » extraits importants d'œuvres inédites, par J.-M. Mortier

CAHIERS :

I. CONSTRUIRE LA TERRE. - 2. RÉFLEXIONS SUR LE BONHEUR.   3. TEILHARD DE CHARDIN ET LA POLITIQUE AFRICAINE. - 4. LA PAROLE ATTENDUE. - 5. LE CHRIST ÉVOLUTEUR. - 6. LE DIEU DE L'ÉVOLUTION. - 7. SENS HUMAIN ET SENS DIVIN. - 8. TERRE PROMISE
Aux Éditions Grasset
ÉCRITS DU TEMPS DE LA GUERRE (1916-1919)

GENÈSE D'UNE PENSÉE (LETTRES DE 1914 à1919)

LETTRES DE VOYAGE (1923 A 1955)

ACCOMPLIR L'HOMME (LETTRES DE 1926 À 1952)


Aux Éditions Albin Michel
LE GROUPE ZOOLOGIQUE HUMAIN
Aux Éditions Desclée De Brouwer
LETTRES A LÉONTINE ZANTA (1923-1939)
Aux Éditions Aubier
LETTRES D'ÉGYPTE (1905-1908)

LETTRES D'HASTINGS ET DE PARIS (1908 1914)

LETTRES À AUGUSTE VALENSIN
Aux Éditions Desclée et Cie
TOUJOURS EN AVANT

[7]


LE CŒUR DE LA MATIÈRE
publié

sous le Haut Patronage

de Sa Majesté la Reine Marie-José

et sous le patronage

1. d'un Comité scientifique

II. d'un Comité général



I. COMITÉ SCIENTIFIQUE

Retour à la table des matières


† ARAMBOURG (Camille),

Professeur honoraire de Paléontologie au Museum National d'Histoire Naturelle.

BARBOUR (Dr George B.),

Professeur de Géologie, Doyen honoraire de la Faculté des Arts et Sciences de l'Université de Cincinnati.

CHOUARD (Pierre),

Professeur à la Sorbonne (Physiologie végétale).

CORROY (Georges),

Doyen de la Faculté des Sciences de Marseille.

CRUSAFONT PAIRO (Dr M.),

Dr ès Sciences, Commandeur de l'Ordre d'Alphonse X le Savant, Chef de Section de la C.S.I.C., Directeur de la Section de Paléontologie du Musée de Sabadell.

FAGE (Louis),

Ancien Président de l'Académie des Sciences.

† GARROD (Dorothy A. E.),

Doctor of Science, Oxford University, Fellow of the British Academy.

GEORGE (André),

Directeur des Collections « Sciences d'aujourd'hui » et « Les Savants et le Monde ».

GRASSÉ (Pierre P.),

Membre de l'Académie des Sciences. Professeur à la Sorbonne.

HEIM (Roger),

Ancien Directeur du Museum d'Histoire Naturelle, Membre de l'Institut.

HORZELER (Dr Johannes),

Conservateur de la Section ostéologique au Musée d'Histoire Naturelle, Bâle.

† HUXLEY (Sir Julian),

D. Sc., F.R.S., Correspondant de l'Académie des Sciences.

† Jacob (Charles),

Membre de l'Académie des Sciences.

[8]




KŒNIGSWALD (G.H.R. von),

Professor of Palœontology and Historical Geology at the State University of Utrecht, Holland.

† LAMARE (Pierre),

Professeur de Géologie à la Faculté des Sciences de l'Université de Bordeaux.

LEPRINCE-RINGUET (Louis),

Membre de l'Académie Française et de l'Académie des Sciences, Professeur au Collège de France, Président de l'Union des Scientifiques catholiques.

LEROI-GOURHAN (André),

Professeur à la Sorbonne.

MALAN (Mr B. D.),

Director, Archeological Survey of the Union of South Africa.

† MOUTA (Dr Fernando),

Professeur de Géologie à l'I.S.T. de Lisbonne.

MONOD (Théodore),

Correspondant de l'Institut, Professeur au Museum National d'Histoire Naturelle, Directeur honoraire de l'Institut Français d'Afrique Noire.

MOVIUS, Jr. (Dr Hallam L.),

Peabody Museum, Harvard University(U.S.A.).

† OPPENHEIMER (Robert),

Director of the Institute for Advanced Studies, Princeton.

PIVETAU (Jean),

Président de l'Académie des Sciences, Professeur à la Sorbonne.

ROBINSON (J. T.),

Professional Officer in Charge, Department of Vertebrate Palacontology and Physical Anthropology, Transvaal Museum, Pretoria.

ROMER (Alfred Sherwood),

Ph. D., Sc. D., Director of the Museum of Comparative Zoology and Alexander Agassiz, Professor of Zoology, Harvard University (U.S.A.).

TERMIER (Henri),

Professeur à la Sorbonne.

TERRA (Dr Helmut de),

Former Research Associate, Columbia University (U.S.A.).

† TOYNBEE (Sir Arnold J.),

Director of Studies, Royal Institute of International Affairs, Research Professor of International History, London University.

[9]




VALLOIS (Dr Henri Victor),

Professeur au Museum National d'Histoire Naturelle, Directeur honoraire du Musée de l’Homme, Membre de l'Académie de Médecine.

VANDEL (Albert),

Membre non résidant de l'Académie des Sciences.

† VAUFREY (Raymond),

Professeur à l'Institut de Paléontologie humaine.

VIRET (Jean),

Professeur à la Faculté des Sciences de Lyon.

WESTOLL (Stanley),

Professor of Geology at King's College in the University of Durham.


II COMITÉ GÉNÉRAL

TEILHARD DE CHARDIN (M. et Mme Joseph).


TEILHARD DE CHARDIN (M. François-Régis).

† TEILHARD DE CHARDIN (Mme Victor).

TEILLARD-CHAMBON (Mlle A.).

BEGOUEN (Comte Max-Henri).



MORTIER (Mlle J.).


† ARMAND (Louis),

Membre de l’Académie Française.

† ARON (Robert),

Agrégé de l'Université, Homme de Lettres.

BARTHÉLEMY-MADAULE (Mme),

Docteur ès Lettres, Professeur à l'Université d'Amiens.

BOISDEFFRE (Pierre de),

Conseiller d'ambassade.

BORNE (Étienne),

Agrégé de l'Université, Inspecteur de l'Académie de Paris.

CUÉNOT (Claude),

Ancien élève de l'École Normale Supérieure, Agrégé de l'Université, Dr ès Lettres.

† DUHAMEL (Georges),

Membre de l'Académie Française.

GOUHIER (Henri),

Membre de l'Institut.

GUSDORF (Georges),

Professeur de Philosophie à la Faculté des Lettres de Strasbourg.

HOPPENOT (Henri),

Ministre Plénipotentiaire.

† HYPPOLITE (Jean),

Professeur au Collège de France.

† KHIÊM (Pham Duy),

Ancien Ambassadeur du Viet-Nam en France.

LACROIX (Jean),

Agrégé de Philosophie, Professeur de Rhétorique supérieure au Lycée du Parc, à Lyon.

MADAULE (Jacques),

Agrégé d'Histoire et de Géographie, Homme de lettres.

† MALRAUX (André),

Écrivain, ancien Ministre.

MARGERIE (Roland de),

Ministre Plénipotentiaire, Ambassadeur de France.

MARROU (Henri-Irénée),

Professeur à la Sorbonne.

MEYER (François),

Professeur à la Faculté des Lettres et Sciences humaines, Aix-en-Provence.

PERROUX (François),

Professeur au Collège de France.

ROINET (Louis),

Agrégé des Lettres, Professeur honoraire au Lycée Pasteur.

RUEFF (J.),

Membre de l'Institut.

SENGHOR (Léopold Sédar),

Président de la République du Sénégal.

WAHL (Jean),

Professeur honoraire à la Sorbonne.

[11]


Table des matières

Sous le patronage de

AVANT-PROPOS, par le Père Wildiers

PREMIÈRE PARTIE
Le Cœur de la Matière, octobre 1950
INTRODUCTION. Le Buisson Ardent

I. Le Cosmique, ou l'Évolutif

II. L'Humain (ou le Convergent)

III. Le Christique (ou le Centrique)



CLAUSULE. Le Féminin (ou l'Unitif)

APPENDICE.
Le Christique, mars 1955
INTRODUCTION : L'Amorisation de l'Univers

1. La Convergence de l'Univers

2. L'Émergence du Christ

3. L'Univers Christifié

4. La Religion de demain

CONCLUSION : Terre Promise
Dernière page du journal, Jeudi-Saint, 7 avril 1955

DEUXIÈME PARTIE
Note sur l'Essence du Transformisme, 1920

Sur mon attitude vis-à-vis de l'Église Officielle, 5 janvier 1921

La Messe sur le Monde, 1923

Allocution pour le mariage d'Odette Bacot et de Jean Teillard d'Eyry, Paris, 14 juin 1928

Allocution pour le mariage d’Éliane Basse et d'Hervé de la Goublaye de Ménorval, Paris, 15 juin 1935
Ma Position intellectuelle, avril 1948

Sur l'enseignement de la Préhistoire, 2 3 septembre 1948

À la base de mon attitude, 7 octobre 1948

À propos du Phénomène Humain, 17 octobre 1948

Allocution pour le mariage de Christine Dresch et Claude-Marie Haardt, Paris, 2 1 décembre 1948
La Carrière scientifique du Père Teilhard de Chardin, juillet-août 1950

Le Phénomène Humain, juin 1954

Titres et Travaux, septembre 1948
Index bibliographique général des œuvres publiées, établi par Claude Cuénot, Docteur ès Lettres
Chronologie générale des œuvres publiées, établie par Claude Cuénot, Docteur ès Lettres
Index nominum pour l'ensemble des oeuvres publiées, établi par Paul L'Archevêque, professeur à l'Université Laval
[13]

LE CŒUR DE LA MATIÈRE.


AVANT-PROPOS

Retour à la table des matières

Ce treizième et dernier volume des essais que Pierre Teilhard de Chardin nous a laissés s'ouvre sur deux œuvres maîtresses inédites : Le Cœur de la Matière et Le Christique. Il groupe ensuite, par ordre chronologique, La Messe sur le Monde (non encore insérée dans les Oeuvres) et divers opuscules retrouvés.

Dans Le Cœur de la Matière, composé en1950, le Père Teilhard met à nu les racines d'où a surgi son œuvre. « J'ai cherché, précise-t-il, à décrire, dans une sorte d'auto biographie, le processus général et les principales phases de l'« apparition .» Ainsi, arrive presque au terme de sa vie, Teilhard se retourne et perçoit en pleine lucidité les deux voies convergentes qu'il a parcourues : celle de la Science et celle de la Religion. Il saisit alors l'unité de sa vie et l'expose.

La lecture d'un pareil texte évoque ces lignes de l'Intuition Philosophique de Bergson 1 : « ...à mesure que nous cherchons davantage à nous installer dans la pensée du philosophe au lieu d'en faire le tour, nous voyons sa doctrine se transfigurer. D'abord la complication en diminue. Puis les parties entrent les unes dans les autres. Enfin tout se ramasse en un point unique, dont nous sentons qu'on pourrait se rapprocher de plus en plus, quoiqu'il faille désespérer d’y atteindre. »

En effet, les thèmes majeurs mis en relief par le Cœur de la Matière le Cosmique ou l'Évolutif, l'Humain ou le Convergent sont subsumés par un thème qui les contient : le Christique ou le Centrique. Au terme de l'ascension, Teilhard n'a plus d'échange qu'avec Dieu. Il écrit alors la Prière au Christ toujours plus grand. Prière inégalée [14] jusqu'à ce jour, à la fois dans sa profondeur mystique, l'étendue de la science qu'elle implique, et la beauté de l'expression.

On pouvait croire, après la lecture de ce texte, que le Père eût dit son dernier mot. Il lui restait cependant à écrire Le Christique. Au début de cette œuvre, datée du mois qui a précédé sa mort, Teilhard explique son intention : « Il y a longtemps déjà, dans La Messe sur le Monde et Le Milieu Divin, j'ai essayé, en face de ces perspectives encore à peine formées en moi, de fixer mon admiration, et mon étonnement. Aujourd'hui, après quarante ans de continuelle réflexion, c'est encore la même vision fondamentale que je sens le besoin de présenter, et de faire Partager, sous sa forme mûrie, une dernière fois. »

Le Christique est venu, providentiellement, combler la lacune causée par l'obéissance religieuse du Père Teilhard. Celui-ci, en effet, avait conçu une deuxième partie au Phénomène Humain, partie destinée à compléter la première par le Phénomène Religieux. L'autorité supérieure de son Ordre lui avait alors interdit de sortir du domaine de la Science 2.

Le Christique est le point d'orgue final de la symphonie teilhardienne. Quelle a été, depuis la mort du Père, sa résonance ?

Des traductions en vingt-deux langues ont étendu la diffusion des écrits à presque tous les pays du monde.

Des ouvrages et études ayant pour but un examen approfondi des divers aspects de la pensée du Père se sont multipliés, contribuant à en éclairer la cohérence interne et à rectifier les interprétations erronées.

Cependant, malgré le désir et l'espoir de Pierre Teilhard de Chardin d'ouvrir une voie d'avenir où chacun se précipiterait, il faut bien constater qu'une petite élite seulement vit avec la conscience lucide d'une évolution accélérée et irréversible ainsi que de l'imminence du passage de l'humanité à l'ère de la synthèse. Souvenons-nous cependant des progrès réalisés depuis lors.

En paléontologie, le Professeur Jean Piveteau, de l'Institut, contradicteur des critiques de G.G. Simpson, a démontré combien l'influence [14] de Teilhard avait orienté la paléontologie sur des pistes nouvelles, surtout en ce qui concerne la paléoneurologie. Le Père se serait réjoui des découvertes importantes qui ont eu lieu depuis et dont plusieurs ont été étudiées par son savant confrère dans Origine et Destinée de l'Homme.

En biologie, le Professeur Pierre Grassé a poursuivi activement des recherches biologiques dont il vient de rendre compte dans son livre magistral L'Évolution du Vivant. Il y confirme les vues évolutives de Teilhard.

Toujours dans le domaine de l'Évolution, le Recteur François Meyer traite de façon impressionnante le problème de l'accélération du Temps dans La Surchauffe de la Croissance.

Le Docteur Joël de Rosnay, jeune Directeur du Développement à l'Institut Pasteur, offre, avec Le Macroscope, un moyen universel de vision synthétique.

Cette marche en avant de la Science aurait passionné Teilhard et trouve place dans l'hyperphysique qu'il frayait.

On songe aussi aux découvertes de W. Dement, N. Kleitman, M. Jouvet et O. Petre-Quadens et à tant d'autres dans le domaine de la Physiologie du rêve. Le problème de l'éveil de la conscience intéressait le Père Teilhard au plus haut point et constituait le thème central de sa pensée sur le monde et l'homme. On espère de nouvelles recherches à la lumière desquelles les hypothèses qu'il a proposées seraient testées.

Bien que non spécialisée en philosophie, en métaphysique et en théologie, l'œuvre de Pierre Teilhard offre, en ces domaines, des vues d'une importance capitale. Que l'on pense à L'Union Créatrice, La Lutte contre la Multitude, Une Métaphysique de l'Union, écrits auxquels le Tome I du journal apporte des compléments importants.

Teilhard s'est détourné de la scolastique parce que ses catégories étaient devenues inaptes à décrire le monde tel qu'il apparaît aujourd'hui. En ceci, le Père est suivi par des philosophes et théologiens contemporains tels que Bernard Lonergan et Karl Rahner.

On peut, d'autre part, constater une certaine convergence entre la pensée de Teilhard et celle de Whitehead, collaborateur de Russell et devenu Professeur de Philosophie à Harvard. Whitehead a-t-il connu

[16]

Teilhard ? Non, sans doute. Par contre, nous savons Par un cahier de notes de celui-ci qu'il a projeté de lire La Science et le Monde moderne.



Quoi qu'il en soit, une comparaison de leurs cosmologies permet de découvrir des points de parenté évidente. Tous deux ont insisté sur le caractère évolutif de la réalité et sur la relation organique de tous les événements.

Pour Whitehead comme pour Teilhard, notre univers possède un centre spirituel. Il est un Univers dominé par une liberté que Dieu respecte. Mais, tandis que pour celui-là l'Univers évolue vers une unification indéfinie, pour Teilhard l'Univers est eschatologique et la consommation de son unité coïncide avec une maturation déclenchant le retour dernier du Christ.

Une même parenté se manifeste dans le grand volume édité par le Professeur Ewert Cousins : Process Theology, où a été repris l'excellent article de lan Babour sur « Whitehead and Teilhard de Chardin ».

De même, on peut prévoir que les vues théologiques du Père Teilhard continueront de présenter un vaste champ de travail de livres publiés sur cet aspect de sa pensée ! Son influence se fait sentir en outre dans un grand nombre de publications de toute espèce, à commencer par certains textes du deuxième concile du Vatican. « L'époque dominée par la Scolastique, écrit Bernard Lonergan, est révolue. La théologie catholique est en voie de restructuration. » (Method in Theology, New York, 1972, p. 271.) Cette restructuration de la théologie catholique, il semble dès maintenant évident qu'elle ne se fera pas sans tenir compte des problèmes suscités par l'œuvre de Teilhard.

La grande tâche qui nous attend dorénavant est de continuer la pensée du Père Teilhard de Chardin dans le domaine de la science, de la philosophie et de la théologie au-delà des limites que les circonstances lui avaient imposées. C'est à cette condition - et à cette condition seulement - que l'œuvre commencée par lui, atteindra son plein épanouissement et donnera les fruits qu'il attendait d'elle.

N. M. WILDIERS

Dr en Théologie
[17]

LE CŒUR DE LA MATIÈRE

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка