Morale et histoire naturelle. Héritages buffoniens




Дата канвертавання22.04.2016
Памер10.41 Kb.

Morale et histoire naturelle. Héritages buffoniens

Nom/Surname : Drouin

Prénom/First name : Jean-Marc

Rattachement administratif ou Institution/University : Muséum national d’histoire naturelle, Centre Alexandre Koyré

Email : drouin@mnhn.fr
Nom/Surname : Drouin-Hans

Prénom/First name : Anne-Marie

Rattachement administratif ou Institution/University : Université de Bourgogne.

Laboratoire EDA (Education et apprentissage), EA 3626, Université Paris 5

Email : anne-Marie.drouin-hans@u-bourgogne.fr ; amdh@wanadoo.fr

Mêlant les jugements de valeur à la connaissance empirique des comportements, Buffon, en décrivant le monde animal, peint la société de son époque en même temps qu'il jette les jalons d'une éthologie à venir. Cette combinaison constitue une part décisive de l'héritage assumé par deux de ses collaborateurs et successeurs, soucieux de pédagogie l'un et l'autre, Lacépède et Daubenton.

Lacépède apparaît comme un disciple fidèle qui veut prolonger la méthode du maître, en l'appliquant à des groupes zoologiques que Buffon n'avait pas traités. On rapprochera les réflexions morales que l'on trouve dans son Histoire des poissons, de ses considérations sur les ménageries, véritable mode d'emploi politique du spectacle de la nature.

Daubenton, auxiliaire indispensable de Buffon pour les descriptions anatomiques, développe dans les cours de l'Ecole normale de l'an III une critique du style même de Buffon. Par là il marque une rupture raisonnée et qui porte en particulier sur les métaphores politiques dans le discours naturaliste.

Evoquant Le Brun ou Lavater autant que Leroy ou Fabre, l'Histoire naturelle de Buffon est à la frontière du mythe et de la science. Les positions contrastées de Lacépède et de Daubenton éclairent les problématiques modernes des rapprochements ambigus entre société humaine et monde animal.


Ethics and Natural History. Buffon’s Legacy
Buffon blended ethical assessments with empirical knowledge. In dealing with the animal world, he depicted the society of his time and he set the landmarks of the coming Ethology. This combination was a standing part of the legacy assumed by two of his assistants and followers, Lacépède and Daubenton.

Lacépède appears to have been a faithful student who wanted to go on with Buffon’s method, by using it with zoological groups which were not studied by the master. Lacépède’s ideas can be analysed in his History of fishes, and in his reflections concerning zoological gardens as well, where he gave a political meaning to the display of Nature.



Daubenton to whom Buffon was indebted for many parts of the Histoire naturelle, namely the pages devoted to anatomical descriptions, developed, in his courses at the 1795 Training School (Ecole Normale de l’an III), a criticism of Buffon’s rhetoric. Such a self conscious turning point dealt particularly with political metaphors in the naturalist discourses.

Buffon’s Natural History, on the borderline between myth and science, evokes Le Brun or Lavater as well as Leroy or Fabre. The contrasted developments by Daubenton and Lacépède throw some light on the ambiguous comparison between human and animal behaviour.


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка