Livre des Constitutions et Ordinations des Frères de l’Ordre des Prêcheurs édition bilingue latin – français 2013




старонка33/46
Дата канвертавання24.04.2016
Памер2.87 Mb.
1   ...   29   30   31   32   33   34   35   36   ...   46

43. Vice-Provincia “Filius Mariae” de Pakistan – 84. Vice-Provincia S. Augustini in Africa occidentalis

43. Vice-Province « Fils de Marie » au Pakistan – 84. Vice-Province Saint Augustin d’Afrique de l’Ouest




7. Vicariatus generalis Hungari­ae   23. Vicariatus generalis S. Ca­tha­rinae Senensis de Ecua­dor - 24. Vicariatus generalis S. Laurentii mar­tyris de Chile - 39. Vica­riatus generalis S. Thomae Aquinatis in Belgio - 47. Vica­ria­tus generalis S. Pii V Rei Publicae democrati­cae de Congo   48. Vica­riatus gene­ralis Africae Australis   49. Vicaria­tus genera­lis « Regi­nae Si­nae » - 80. Vica­riatus Ge­neralis SS. Angelorum Custodum in Lithuania, Lettonia et Estonia - 81. Vicariatus generalis Rus­siae et Ucrainae - 82. Vi­cariatus generalis S. Cru­cis de Puerto Rico.

7. Vicariat général de Hongrie – 23. Vi­cariat général Sainte-Cathe­rine-de-Sienne en Equateur – 24. Vi­cariat général Saint-Laurent-Martyr du Chili – 39. Vicariat général Saint-Tho­mas-d’Aquin de Belgique – 47. Vicariat général Saint-Pie-V en République démocrati­que du Congo– 48. Vicariat gé­néral d’Afrique du Sud – 49. Vicariat général « Reine de Chine » – 80. Vica­riat Général des Saints-Anges-Gardiens en Lituanie, Lettonie et Estonie – 81. Vicariat général de Russie et d’Ukraine – 82. Vicariat général de la Sainte-Croix à Puerto Rico.




13. Litterae assignationis (271)

13. Lettre d’assignation (271)




13.A Forma assignationis directae ordinariae

Ego, fr. N.N., provinciae N. prior provincialis, dilecto fr. N.N.



13. A. Modèle d’assignation dirtecte ordinaire

A notre frère très cher N.N., de la part du frère N.N. de l’Ordre des Prêcheurs, Prieur provincial de la Province de N.






Considerans provinciae necessitates et tuiipsius in Christo utilitatem, tenore praesentium revocans prius assigna­tio­nem tuam a conventu in quo assi­gnatus existas, assigno te simpliciter conventui N. (vel domui N.), prae­ci­piendo supe­riori dicti conventus (dictae domus) ut te tamquam legitime assignatum benigne reci­piat et caritative pertractet.

Considérant les besoins apostoliques de notre province et le service que tu peux y accomplir au nom du Christ, en vertu de l’autorité de ma charge, récusant ton assignation antérieure, je t’assigne au couvent de N. (ou à la maison de N.). Je prescris au Prieur de ce couvent (ou au supérieur de cette maison) de te considé­rer comme légitimement assigné et de t’accueillir fraternellement dans la cha­rité du Christ.




Datum N. in conventu S. N., sub sigillo provinciae, die ... mensis ... anni Domini ...

Fait à N., au couvent de N. sous le sceau de la province, le (date)




fr. N.N., O.P. prior provincialis

(sigillum provinciae)

Reg. pag.

fr. N.N., O.P. a secretis



fr. N.N. O.P. Prieur provincial

(Sceau de la province)

N° de registre

fr. N.N. O.P. Secrétaire






13 B. Forma Assignationis directae ratione Conventionis Priorum Provincialium

(Secundum Formam C.G. Providenciae)

Ego, fr. N.N., provinciae A prior provincialis, dilecto fr. N.N., Provinciae B filio.

Considerans Ordinis necessitates et tui ipsius in Christo utilitatem, tenore præsentium, meique auctoritate Officii, de consensu Prioris Provincialis Provinciae B, vi LCO 391. 6°, differens prius assignationem tuam a Conventu in quo assignatus existas, assigno te ratione conventionis inter provincias, Conventui Sancti Nnn, (vel domui Sancti N), Nnnnn, ad tale tempus: (pro tempore studiorum a Priore Provincali dictae Provinciae determinato, pro anno academico, pro biennio, pro triennio, pro quadriennio, pro quinquennio), praecipiendo tibi in virtute sanctae obedientiae ac sub formali praecepto, ut intra tot dies ad dictum conventum (vel ad dictam domum) iter arripias atque ad illum (vel ad illam) te transferas, ac præcipiendo actuali Superiori dicti conventus (dictae domus) ut te tamquam legitime assignatum benigne recipiat et caritative pertractet.

Ad normam n. 391. 6° LCO, et secundum declarationem in appendice n. 16 in LCO latam, necnon conventionem inter priores provinciales stipulatam, cuiuslibet fratrum obligationes et iura habes in hoc conventu, praeter vocem activam et passivam quoad electionem pro capitulo provinciali provinciae A, conservans autem vocem activam et passivam pro eligendo delegato eunte ad capitulum provincialem provinciae tuae B.

Datum N. in conventu S. N., sub sigillo provinciae, die ... mensis ... anni Domini ...

Contrariis quibuscumque non obstantibus.

(sigillum provinciae)

fr. N.N., O.P.

prior provincialis

Reg. pag.

fr. N.N., O.P.

a secretis



13 B. Modèle d’assignation directe en raison de la convention des Prieurs provinciaux

(selon la forme du Chapitre Général de Providence)

A notre frère très cher N.N., de la Province de B, de l’Ordre des Prêcheurs,

de la part du frère N.N.Prieur provincial de de la province de A,

Considérant les besoins apostoliques de notre province et le service que tu peux y accomplir au nom du Christ, en vertu de l’autorité de ma charge, et avec le consentement du Prieur provincial de la Province de B, en vertu du LCO 391, 6°, différant ton assignation antérieure, je t’assigne, en raison de la convention interprovinciale, au couvent de N. (ou à la maison de N.), pour telle période de temps : pour le temps des études déterminé par le provincial de la dite province, pour l’année académique, pour 2, 3, 4, 5 ans), te prescrivant au nom de l’obéissance et sous précepte formel, que dans le délai de .. (ou au plus tôt), tu te transporte au dit couvent. Je prescris par ailleurs, au Prieur de ce couvent (ou au supérieur de cette maison) de te considérer comme légitimement assigné et de t’accueillir fraternellement dans la charité du Christ.

Selon les normes du LCO 391, 6°, et la déclaration publiée en appendice n. 16 du LCO, ainsi que de la convention stipulée entre les prieurs provinciaux, tu as tous les droits et devoirs d’un frère dans ce couvent, sauf la voix active et passive pour els élections à faire pour le chapitre provincial de la province de A, conservant la voix active et passive, pour les élections à faire pour le chapitre provincial de ta province de B.

Nonobstant toute chose contraire.

Fait à N., au couvent de N. sous le sceau de la province, le (date)

fr. N.N. O.P. Prieur provincial

(Sceau de la province)

N° de registre

fr. N.N. O.P. Secrétaire





13C. Forma Assignationis Indirectae

Ego, fr. N.N., provinciae A. prior provincialis, dilecto fr. N.N., Provinciae B filio.

Considerans Ordinis necessitates et tui ipsius in Christo utilitatem,

Tenore præsentium, meique auctoritate Officii, de consensu Prioris Provincialis Provinciae B, differens prius assignationem tuam a Conventu in quo assignatus existas, assigno te ratione studiorum, Conventui Sancti N., (vel domui Sancti N.), Nnnnn, ad tale tempus: pro tempore studiorum a Priore Provincali dictae Provinciae determinato (pro anno academico, pro biennio, pro triennio, pro quadriennio, pro quinquennio), praecipiendo tibi in virtute sanctae obedientiae ac sub formali praecepto, ut intra tot dies ad dictum conventum (vel ad dictam domum) iter arripias atque recto tramite ad illum (vel ad illam) te transferas, ac præcipiendo actuali Superiori dicti conventus (dictae domus) ut te tamquam legitime assignatum benigne recipiat et caritative pertractet. Obligationes et iura habes, ratione stipulationis a duobus prioribus provincialibus signatae.



VEL:

Ad normam n. 270 § III LCO, nisi aliud caveatur in conventione, cuiuslibet fratrum obligationes et iura habes, singulatim ad participandum capitulis et communitatis adunationibus, ac vita communi et celebratione liturgiae. Salvo semper n. 208 LCO, voce activa gaudes in capitulo conventuali, salvis electionibus ac rebus administrationis oeconomicae.

De planificatione studiorum, referre debes regente studiorum Provinciae assignationis tuae. Transacto tempore huius assignationis indirectae, reviviscit assignatio directa seu simpliciter prius facta.

Datum N. in conventu S. N., sub sigillo provinciae, die ... mensis ... anni Domini.

Contrariis quibuscumque non obstantibus.

(sigillum provinciae)


fr. N.N., O.P.

prior provincialis

Reg. pag.

fr. N.N., O.P.

a secretis


13 C. Modèle d’assignation indirecte

A notre frère très cher N.N., de la province de B, de l’Ordre des Prêcheurs,

de la part du frère N.N. Prieur provincial de la Province de A.

Considérant les besoins apostoliques de notre province et le service que tu peux y accomplir au nom du Christ, en vertu de l’autorité de ma charge, et avec le consentement du Prieur provincial de la Province de B, en vertu du LCO 391, 6°, différant ton assignation antérieure, je t’assigne, pour raison d’études, au couvent de N. (ou à la maison de N.), pour telle période de temps : pour le temps des études déterminé par le provincial de la dite province, te prescrivant au nom de l’obéissance et sous précepte formel, que dans le délai de .. (ou au plus tot), tu te transporte au dit couvent. Je prescris par ailleurs, au Prieur de ce couvent (ou au supérieur de cette maison) de te considérer comme légitimement assigné et de t’accueillir fraternellement dans la charité du Christ.

Tu as les droits et devoirs selon ce qui est établi dans la convention signée entre les prieurs provinciaux,

OU

Selon le LCO 270 § III sauf disposition autre de la convention, tu as tous les droits et devoirs d’un frère, spécialement en ce qui concerne la participation au chapitre et aux réunions communautaires, à la vie commune et liturgique. Etant sauf le LCO 208, tu jouis de la voix active au chapitre conventuel, sauf pour les élections et les questions économiques.



Pour la planification de tes études, tu dois en référer au régent de la province d’assignation.

Au terme de la période de cette assignation indirecte, ta précédente assignation directe reprend vie.

Fait à N., au couvent de N. sous le sceau de la province, le (date)

Nonobstant toute choses contraire.

fr. N.N. O.P. Prieur provincial

(Sceau de la province)

N° de registre

fr. N.N. O.P. Secrétaire







14. De privilegiorum normis et usu (275, § I)

14. Les privilèges (275, § I)




§ I. – Magistro Ordinis, ex auctoritate apostolica (cf. Bullam Iulii II, 14 dec. 1509), licet declarare, ad serenitatem conscientiae fratrum, non tantum cons­titutiones sed et conces­siones a Sancta Sede ha­bitas vel habendas.

§ II. – In privilegiis annu­meratur, quod Sanc­tae Sedi, exclusis Ordina­riis et iudicibus inferio­ri­bus, re­ser­vatur authen­tica inter­pretatio privile­giorum quae ipsa Ordini nostro aut regularibus in genere concesserit.



§ I. - Le Maître de l’Ordre, par décision de l’autorité apostolique (cf. Bulle de Jules II, 14 décembre 1509), a le pou­voir de déclarer, pour la paix de la cons­cience des frères, non seulement les constitutions, mais aussi les concessions que le Saint siège a faites ou fera.

§ II. - Est compté parmi les privilèges, le fait que l’interprétation authentique des privilèges concédés à notre Ordre ou aux réguliers en général, est réservée au Saint-Siège à l’exclusion des ordinaires et des autorités inférieures.






§ III. – Privilegiis a Sancta Sede concessis fra­tres nostri utantur non in spiritu singularitatis, sed in bonum Ecclesiae et Ordinis.

§ IV. – Privilegiis Ordinis a Sancta Sede prove­nientibus, certo non per modum legis, nec fratres nec praelati valide renun­tiant sine auctoritate et assensu capituli generalis.



§ III. - Nos frères useront des privilèges qui leurs sont concédés par le Saint Siège, non pas pour se distinguer, mais pour le bien de l’Eglise et de l’Ordre.

§ IV. - Ni les frères ni les prélats ne peuvent validement renoncer aux privi­lèges conférés à l’Ordre par le Saint Siège (pas sous la forme d’une loi s’entend), sans l’autorité et le consente­ment du chapitre général.






14-bis. De voto Superiorum in Consilio (LCO 297-bis)

Ex authentica responsione Pontificiae Commissionis pro interpretatione Codicis Iuris Canonici: "De superiore eiusque consilio” (die 5 iulii, 1985, AAS, 1985, p.771), non pauca dubia exorta sunt, de quibus iam egit Capitulum generale abulense anni 1986, (Acta, N. 151).

Nunc vero res est iam aliquantulum clarificata quia, tum doctrina probatorum auctorum, tum recens praxis Curiae romanae, teneant Instituta religiosa normas Constitutionum circa propria Consilia observare pegere possunt vi authonomiae Institutorum propria (cf. Can. 627).

Postquam res mature considerata est a Consilio nostro generali, praeside Magistro Ordinis, et auditis aliis peritis in iure canonico, ad sequendem conclusionem perventum est:



Superiores Ordinis Nostri, sive fratres sive moniales, sequentes proprias Constitutiones prout a consuetudine immemorabili interpretatae sunt, votum dare possunt simul cum suo Consilio.

Datum Romae, de mandato Magistri Ordinis eiusque Consilii, die 17 februarii anni 1988.


Fr. Raphael Moya, O.P.

Procurator Generalis

[Analecta 96 (1988), 188-189]



14-bis Du vote du Supérieur en son conseil (LCO 297-bis)

A la suite de la réponse authentique de la Commission pour l’interprétation du Code de droit canonique : « du supérieur et de son conseil » (5 juillet 1985, AAS, 1985, p. 771), plusieurs doutes étaient nés, dont traita déjà le Chapitre d’Avila de 1986 (Actes, n. 151).

Le sujet est dorénavant quelque peu clarifié, parce que tant la doctrine des auteurs approuvés que la récente pratique de la Curie romaine, tiennent que les instituts religieux peuvent continuer d’observer les normes de leurs constitutions au sujet de leur propres conseils, en raison de l’autonomie des instituts (cf. Can. 627).

Maintenant que la cause a été mûrement considérée par notre Conseil Généralice, présidé par la Maître de l’Ordre, et ayant entendu des experts en Droit canonique, nous sommes parvenus à la conclusion suivante :

Les Supérieures de notre Ordre, tant les frères que les moniales, suivant leur propres Constitutions, comme elles furent interprétées par une coutume immémoriale, peuvent voter en même temps que leur conseil.

Donné à Rome, par mandat du Maître de l’Ordre et de son Conseil, le 17 février 1988,


Fr. Raphael Moya, O.P.

Procurateur Général

[Analecta 96 (1988), 188-189]








15. Documenta principaliora in archivo provinciae servanda (383)

15. Principaux documents devant être conservés aux archives provinciales (383)




- Acta Sanctae Sedis et magistri Ordinis a priore provinciali recepta ;

  acta authentica, pro­cessus verbales et docu­menta capitulorum provin­cialium ;

  registrum deliberationum consilii provinciae ;

  acta principaliora et registrum actorum prioris provincialis ;

  conventiones cum Ordi­nariis locorum ;


- Actes reçus par le Prieur provincial du Saint Siège ou du Maître de l’Ordre :

- actes authentiques, procès-verbaux et docu­ments des chapitres provinciaux ;

- registre des délibérations du conseil pro­vincial ;

- principaux actes et registres des actes du Prieur provincial ;

- conventions avec les ordinaires des lieux ;





  documenta authentica de electionibus sive regiona­libus sive conventualibus ;

- relationes priorum conventualium tum an­nuales tum in fine sui re­giminis ;



- documents authentiques des élections régio­nales ou conventuelles ;

- rapports des prieurs conventuels, tant annuels qu’en fin de charge ;






  contractus et documenta de adminis­tratione oeco­nomica ;

- alter exemplar diversa­rum relationum ad magis­trum Ordinis missarum, a) sive ipsius prioris provin­cialis post visita­tio­nem canonicam aut in fine sui qua­drien­nii, aut pro capi­tulo generali, b) sive de stu­dii, de missionibus, de adminis­tratio­ne oecono­mica. etc.



- contrats et documents de l’admi­nistration éco­nomique ;

- deuxième exemplaire des divers rap­ports envoyés au Maître de l’Ordre a) soit du Prieur provincial lui-même après la visite canonique ou à la fin de son quadriennat ou pour le chapitre général, b) soit au sujet des études, des missions, de l’administration économique, etc.






16. Declaratio sur la forme d’assignation (391, 6°)

16. Declaration sur la forme d’assignation
(391, 6°)





Agitur de assignatione di­recta cum omnibus iuribus et obligationibus, nisi quid aliud expresse praevidea­tur (cf. LCO 270) vi ali­cuius delegationis Capituli Generalis (cf. LCO 271 § I)

Il s’agit de l’assignation directe avec tous les droits et obligations, sauf ex­ception définie au préalable (cf. LCO 270) en vertu d’une délégation du cha­pitre général (cf. LCO 271 § I).




Modus procedendi

1. Opus est consensus in­ter duo capitula provincia­lia vel duos priores pro­vinciales. In hac conven­tione attendendum est LCO 600.

2. Assignationem dat prior provincialis provinciae in qua habetur conventus. Et expresse declaratur quod assignatio fit vi LCO 391, 6°, consentiente N.N. Priore provinciali provinciae in qua frater est assignatus.

3. Necesse est mittere Ma­gistro Ordinis copiam conventiones et documen­tum assignationis



Procédure.

1. Il est besoin d’un accord entre les deux chapitres provinciaux ou des deux prieurs provinciaux. Pour cette conven­tion on doit se référer à LCO 600.

2. L’assignation est donnée par le Prieur provincial de la province où le couvent est établi. Et il est expressément déclaré que l’assignation est faite en vertu de LCO 391, avec l’accord de N.N. prieur provincial de la province dans laquelle le frère est assigné.

3. Il est nécessaire d’envoyer au Maître de l’Ordre une copie de la convention et le document de l’assignation.






Iura et obligationes fra­tris assignati.

Droits et obligations du frère assigné.




1. Quoad conventum cui frater assignatus est.

a. Vocem habet passivam et activam in conventum assignationis

b. Nihilhominus, ad men­tem Capituli generalis Providentiae celebrati, non habet vocem activam et passivam quoad electio­nem socii aut sociorum prioris pro Capitulo pro­vinciali (LCO 491 § I) ; vel delegati pro Capitulo Provinciae in qua habetur Conventus suae assigna­tionis (LCO 497 § I 1°)

c. Ideo fratres assignatus iuxta LCO 391 6°, non est computandus tamquam vo­­cali pro eligendis socio vel socii prioris euntis ad Capitulum provinciale Pro­vinciae ad quam per­tinet Conventus suae assignatonis (LCO 497).



1. Concernant le couvent où le frère est assigné.

a. Il a voix passive et active dans le cou­vent d’assignation

b. Néanmoins, selon l’esprit du chapitre général de Providence, il n’a pas voix active et passive pour l’élection du so­cius ou des socius du prieur pour le cha­pitre provincial (LCO 491 § I) ; ni du délégué au chapitre de la province où est établi son couvent d’assignation (LCO 497 § I, 1°)

c. Aussi le frère assigné conformément à LCO 391, 6° ne doit-il pas être compté comme ayant voix pour l’élection du socius du Prieur qui se rend au chapitre provincial de la province où est établi son couvent d’assignation (LCO 497, I, 1°).






2. Quoad vero Provinciam sua assignationis, frater conservat vocem activam et passivam pro elogendo delegato eunte ad capi­tulum provinciale Pro­vinciae suae assigna­tionis, ad normam LCO 497 § I, 4° (cf. Providence 508).

2. Concernant sa province d’assi­gnation, le frère conserve voix active et passive pour l’élection du délégué se rendant au chapitre provincial de sa province d’assignation, selon le LCO 497 § I, 4° (cf. Providence 508)




17. Modus eligendi delegatum euntem ad capitulum generale (409 - bis)

17. Manière d’élire le délégué allant au chapitre général (409 - bis)




Ex actis capituli generalis Bononiae celebrati anno 1998, n. 293 :

Ad mentem LCO n. 409 bis declaramus, quod modus eligendi delegatum euntem ad capitulum ge­ne­rale in statuto provin­ciae accurate determi­nandus est. Si duo vel plus vi­ca­riatus eiusdem provin­ciae existunt, ad elec­tio­nem vicarii euntis ad capitu­lum generale prio­rum provin­ciarum textus huius constitutionis plures possi­bilitates offert. Capi­tulo provinciali com­petit mo­dum eligendi pro statuto determinare.



Des actes du chapitre général de Bolo­gne de 1998 (n° 293) :

Dans l’esprit du LCO 409 bis, nous dé­clarons que la manière d’élire le délégué allant au chapitre général doit être dé­terminé précisément dans le statut de la province. S’il y a deux vicariats ou plus dans la province, plusieurs possibilités sont offertes par les textes de nos cons­titutions pour l’élection du vicaire allant au chapitre général des Prieurs provin­ciaux. Il appartient au chapitre provin­cial de déterminer dans son statut la modalité d’élection.





1   ...   29   30   31   32   33   34   35   36   ...   46


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка