Livre des Constitutions et Ordinations des Frères de l’Ordre des Prêcheurs édition bilingue latin – français 2013




старонка23/46
Дата канвертавання24.04.2016
Памер2.87 Mb.
1   ...   19   20   21   22   23   24   25   26   ...   46
§ II   Institutio sociorum pro aposto­latu et pro vita intellectuali fiat auditis omnibus prioribus provin­cialibus.

§ II. L’institution des socius pour l’apostolat et pour la vie intellectuelle doit se faire après avoir entendu tous les Prieurs provinciaux.

§ III - Institutio sociorum pro rela­tionibus provincia­rum cum ma­gistro Ordinis fiat auditis prio­ri­bus pro­­vincialibus quibus in­terest, qui, prius inter se de hoc convenientes, tria nomi­na ipsi ma­gistro Ordinis prae­sen­tent. Ma­gis­ter Ordi­nis tenetur unum ex his tribus in­stituere vel denuo tria nomina prae­sentari petere.

§ III. L’institution des socius pour les relations des provinces avec le Maître de l’Ordre doit se faire après avoir entendu les Prieurs provinciaux intéressés qui, s’étant d’abord concertés à ce sujet, pré­senteront trois noms au Maître de l’Ordre. Le Maître de l’Ordre est tenu d’instituer un des trois ou de demander que trois noms lui soient à nouveau pré­sentés.

430. – Tres saltem menses ante inceptionem capituli generalis singuli socii mittant omnibus vocali­bus capituli gen­eralis relationem criticam de gravioribus pro­blemati­bus uniuscuius­que competentiae.

430. – [Ordination] Trois mois au moins avant l’ouverture du chapitre général chaque socius doit envoyer à tous les vocaux du chapitre général un rapport critique sur les problèmes plus graves relevant de sa compétence.

Art. VII – De aliis officialibus curiae generalitiae

Article VII - Les autres officiers de la curie généralice

431. – § I. – Alii offi­ciales curiae generalitiae sunt : procurator gene­ra­lis, pos­tulator gene­ra­lis causarum beati­fi­cationis et canoni­zatio­nis, secre­ta­rius gene­ralis Ordinis, syndicus Or­di­nis, ar­chi­vista, et pro­motores ge­ne­rales. Ad­es­se etiam pos­sunt pro ma­gistro Or­di­nis et curia, a­li­qui peri­ti et collaborato­res.

Ex his officialibus et peri­tis aliqui eligi possunt etiam inter socios ma­gistri Ordinis.



431. – [Constitution] § I. Les autres of­ficiers de la curie généralice sont : le procureur général, le postulateur général des causes de béa­tification et canonisa­tion, le secrétaire géné­ral de l’Ordre, le syndic de l’Ordre, l’archi­viste, et les promoteurs généraux. Peu­vent de plus être auprès du Maître de l’Ordre et de la curie quelques experts et colla­borateurs.

Certains des officiers et experts peuvent être choisis parmi les socius du Maître de l’Ordre.



§ II. – Ab ipso magistro Ordinis, audito suo consi­lio, instituuntur, et manent in munere ad sexennium ; possunt ta­men ad alterum sexennium iterum institui, sem­per relicta novo ma­gistro Ordinis libertate fratres ad curiam generali­tiam per­tinentes mutandi.

§ II. Ils sont institués par le Maître de l’Ordre, après avoir entendu son conseil, et ils demeurent en charge pour six ans ; ils peuvent cependant être réinstitués pour six autres années, la liberté étant toujours laissée au nouveau Maître de l’Ordre de changer les frères appartenant à la curie généralice.

§ III. – De institutione procuratoris et postulatoris generalis Sancta Sedes certior fiat.

§ III. L’institution du procureur et du postu­lateur général sera portée à la connais­sance du Saint-Siège.

432. – § I. – Officium procuratoris generalis est negotia apud Sanctam Se­dem pertractare, secundum facultates a magistro Ordinis concessas.

432. – L’office de procureur général est de traiter les affaires avec le Saint-Siège, selon les facultés qui lui sont concédées par le Maître de l’Ordre.

433. – Quilibet frater negotia propria, conventus vel provinciae pertractat cum Sancta Sede mediante procuratore Ordinis cui competit hoc servitium praebere, salvo sem­per iure cuiuslibet op­tata sua Romano Pontifici plena libertate pate­facere (cf. Lumen Gentium n. 37), et salvis nn. 426, 3°, 427, 5°, et 434, 1°.

433. – [Ordination] Tout frère traite avec le Saint-Siège ses affaires propres, celles de son couvent ou de sa province par l’intermédiaire du procureur de l’Ordre à qui il revient de fournir ce service, étant toujours sauf le droit de chacun de présenter ses souhaits au Pontife romain avec pleine liberté (cf. Lumen Gentium, n° 37), étant sauf ce qui est dit aux nn. 426, 3° ; 427, 5° et 434, 1°.

434. – Postulator generalis causarum beatifica­tionis et canonizationis :

1° munere suo fungitur secundum normas a Sancta Sede stabilitas et statutum a magistro Ordi­nis adprobatum ;

semel saltem quolibet anno Magistro Ordinis rationem in scriptis reddat de statu oeconomico, in qua pecunia accepta, expensae, crediti et debiti compensatio, describantur; (T, n. 252)

3° de statu singularum causarum rela­tio­nes trans­mittat cuilibet capi­tulo generali.

434. – [Ordination] Le postulateur gé­néral des causes de béatification et de canonisation :

1° remplit sa charge selon les normes fixées par le Saint-Siège et le statut ap­prouvé par le Maître de l’Ordre ;

2° doit présenter au moins une fois par an au Maître de l’Ordre, un rapport écrit sur la situation économique, décrivant les recettes et les dépenses, l’actif et le passif ; (T, n. 252)

3° doit transmettre au chapitre général un rapport sur l’état de chaque cause.

435. – Secretarius generalis Ordinis :

1° praeest secretariatui generali ;

2° munere fungitur secretarii consilii gene­ralitii, quin tamen vocem habeat ;

a secretario generali, pro capitulo generali celebrando instituto, sit distinctus.

435. – [Ordination] Le secrétaire géné­ral de l’Ordre :

1° est à la tête du secrétariat général ;

2° fait fonction de secrétaire du conseil généralice, sans avoir droit de vote ;

3° sera distinct du secrétaire général institué pour le chapitre général à célé­brer.

436. – § I. – Syndicus Or­dinis de omnibus bonis curam habet iuxta normas pro administratione sta­tuta.

436. – [Ordination] § I. Le syndic de l’Ordre s’occupe de tous les biens selon les règles fixées pour l’administration ;

§ II. – Semper vocetur ad deliberationes consilii generalitii participandas, quin tamen votum habeat nisi iam sit membrum eius­dem.

§ II. Il sera toujours appelé à participer aux délibérations du conseil généralice, mais sans avoir droit de vote, à moins qu’il ne soit déjà membre du conseil.

437. – § I.   Archivista curam habet de archivo generali, ubi asservantur documenta ad historiam Ordinis pertinentia, se­cundum normas pro ar­chivo provinciae, mutatis mutandis, supra stabilitas (nn. 381 383).

437. – [Ordination] § I. L’archiviste prend soin des archives générales, où sont conservés les documents relatifs à l’histoire de l’Ordre, selon les règles qui ont été fixées pour les archives de la province, mutatis mutandis (nn. 381–383).

§ II. – In archivo Ordinis nullus nisi de archivistae licentia speciali ad­mittatur ; extraneis vero, qui voluerint documenta recentioris aetatis inspi­cere, nihil communicentur nisi de licentia magistri Ordinis.

§ II. Aux archives de l’Ordre personne n’aura accès sans permission spéciale de l’archiviste ; aux personnes extérieu­res à l’Ordre qui voudraient consulter des documents de l’époque récente, rien ne sera communiqué sans l’autorisation du Maître de l’Ordre.

438. – Promotoris gene­ralis monialium est :

1° magistrum Ordinis et procuratorem generalem adiuvare in negotiis mo­niales spectantibus ;

2° informationes circa eas vel pro eis colligere et ipsis ac diversis provin­ciis communicare.

(P, n. 505 ; K, n. 381)


438. – [Ordination] Il revient au pro­moteur général des moniales de :

1° aider le Maître de l’Ordre et le pro­cureur général dans les affaires concer­nant les moniales ;

2° rassembler les informations sur elles ou pour elles et les leur communiquer ainsi qu’aux diverses provinces.

(P, n. 505 ; K, n. 381)

438 bis. – § I. – In curia generalitia immediate post magistrum Ordinis veniunt :

1° socii magistri Ordinis et inter se secundum ordinem pro­fessionis ;

2° procurator generalis Ordinis ;

3° reliqui fratres ad curiam pertinentes, et in­ter se secundum ordinem professionis.

438 bis. – [Ordination] § I. A la curie généralice, immédiatement après le Maître de l’Ordre, viennent :

1° les socius du Maître de l’Ordre et, entre eux, selon l’ordre de profession ;

2° le procureur général de l’Ordre ;

3° les autres frères appartenant à la curie et, entre eux, selon l’ordre de profession.

§ II. – In capitulis vero generalibus socii locum habent secundum suum ordinem, immediate post priores pro­vinciales.

§ II. Aux chapitres généraux les socius prennent place selon leur ordre immé­diatement après les Prieurs provin­ciaux.

§ III. – Nullus frater curiae generalitiae assi­gnetur praeter eos qui ad eam, secundum constitu­tiones, pertinent.

§ III. Nul frère ne doit être assigné à la curie généralice en dehors de ceux qui en font partie selon les constitutions.

438 ter. - In diversis ins­titutis imme­diatae iuris­dictioni magistri Ordinis subiectis, praesides no­minentur ad sexen­nium a magistro Ordinis, auditis membris ipsius instituti et adsistentibus quorum in­terest. Ad idem autem of­ficium re­assumi possunt.

438 ter. – [Ordination] Dans les divers instituts placés sous la juridiction im­médiate du Maître de l’Ordre, les prési­dents sont nommés pour six ans par le Maître de l’Ordre, après avoir consulté les membres de l’institut et les assistants concernés ; ils peuvent être nommés de nouveau à la même fonction.
1   ...   19   20   21   22   23   24   25   26   ...   46


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка