Livre des Constitutions et Ordinations des Frères de l’Ordre des Prêcheurs édition bilingue latin – français 2013




старонка21/46
Дата канвертавання24.04.2016
Памер2.87 Mb.
1   ...   17   18   19   20   21   22   23   24   ...   46




Caput XV – De regimine totius Ordinis

Chapitre XV - Le gouvernement de l’Ordre tout entier

Art. I – De magistro Ordinis

Article premier - Le Maître de l’Ordre

396. – Magister Ordinis, cum sit successor s. Do­minici et principium uni­tatis Ordinis, est proprius et immediatus praelatus omnium fratrum, conven­tuum et provinciarum vi professionis oboedientiae sibi a singulis sodalibus factae.

396. – [Constitution] Le Maître de l’Ordre, en sa qualité de successeur de saint Dominique et de principe d’unité de l’Ordre, est le prélat propre et immé­diat de tous les frères, couvents et pro­vinces en vertu de la profession d’obéissance que chacun des frères lui a faite.

397. – Officium suum ob­tinet per electionem cano­nicam, et in eo perdurat per novem annos. Tempus computatur a capitulo electivo usque ad sequens capitulum electivum, ne­glectis paucis mensibus, semestre tamen non exce­dentibus, qui ad integrita­tem novem annorum de­sunt aut superfluunt.

397. – [Constitution] Il tient son office de l’élection canonique et y demeure pour neuf ans. Ce temps est à compter d’un chapitre électif au suivant, sans te­nir compte des quelques mois, le se­mestre cependant ne pouvant être dé­passé, qui pourraient manquer ou s’ajouter à l’intégralité des neuf ans.

398. – § I. – Magister Or­dinis, gravi de causa, po­test priores provinciales ac conventuales et quoscum­que officiales, necnon priorissas monasteriorum Ordini subiectorum, insti­tuere ac destituere, eorum­que officia et auctoritates limitare, eaque agere in Ordine quae ipse et diffi­nitores capituli generalis iuxta leges nostras agere possunt.

398. – [Constitution ] § I. Le Maître de l’Ordre, pour raison grave, peut instituer et destituer les Prieurs provinciaux et conventuels et tous les officiers, ainsi que les prieures des monastères sous la juridiction de l’Ordre ; il peut limiter leurs fonctions et leurs pouvoirs et faire dans l’Ordre ce que lui-même et les dé­finiteurs du chapitre général peuvent faire selon nos lois.

§ II. – Durante suo munere magister Ordinis per se vel per socium aut per alios bis saltem Ordinem universum visitare tenetur.

§ II. Durant sa charge, le Maître de l’Ordre est tenu de visiter au moins deux fois l’Ordre en son entier par lui-même ou par un socius ou par d’autres.

§ III. – Magister Ordinis non potest cedere iura officii sui in praeiudicium suorum successorum.

§ III. Le Maître de l’Ordre ne peut re­noncer à des droits de son office, au préjudice de ses successeurs.

399. – Quotiescumque in litteris aut rescriptis ma­gistri Ordinis ponitur auctoritate officii nostri, aut alia huic aequivalens clausula, haec complecti censeatur tum ordinariam tum aliam quamlibet auctoritatem officio dele­gatam.

399. – [Ordination] Chaque fois que dans les lettres ou les rescrits du Maître de l’Ordre se trouve l’expression « par l’autorité de notre charge » ou une formule équivalente, elle doit être ré­putée comme impliquant soit son auto­rité ordinaire soit toute autorité délé­guée à son office.

400. – Magister Ordinis potest in sui adiutorium instituere vicarios sive su­per totum Ordinem sive super unam vel plures re­giones, unam vel plures provincias, unum vel plu­res conventus.

400. – [Constitution] Le Maître de l’Ordre peut instituer, pour se faire ai­der, des vicaires soit sur l’Ordre tout entier soit sur une ou plusieurs régions, une ou plusieurs provinces, un ou plu­sieurs couvents.

401. – § I. – Vicarius su­per totum Ordinem habet potestatem ac ipse magis­ter, nisi aliud iure aut litte­ris institutionis caveatur. Alii vicarii eam habent auctoritatem quam ipse magister determinaverit.

401. – [Constitution] § I. Le vicaire sur l’Ordre tout entier a le même pouvoir que le Maître lui-même à moins que le droit ou la lettre d’institution n’en dis­pose autrement. Les autres vicaires ont l’autorité que le Maître lui-même aura déterminée.

§ II. – Omnes perdurant in officio quousque a ma­gistro Ordinis revocati fue­­rint.

§ II. Tous demeurent en fonction jusqu’à révocation par le Maître de l’Ordre.

§ III. – Cessante magistro Ordinis, officium vicarii super totum Ordinem exspirat ; officium vero aliorum vica­riorum, per­durat quousque per novum magistrum aliter dispo­situm fuerit.

§ III. Quand le Maître de l’Ordre cesse sa charge, l’office de vicaire sur l’Ordre tout entier prend fin ; mais l’office des autres vicaires continue jusqu’à ce que le Maître de l’Ordre en ait décidé au­trement.

Art. II – De vicario Ordinis

Article II - Le vicaire de l’Ordre

402. – Vicarius Ordinis est ille qui, magistro ab offi­cio extra capitulum ces­sante, vices magistri Ordi­nis obtinet quousque ma­gister sit electus.

402. – [Constitution] Le vicaire de l’Ordre est celui qui, lorsque la charge du Maître de l’Or­dre est vacante en de­hors d’un chapitre, le rem­place jusqu’à l’élection d’un (nouveau) Maître.

403. – Mortuo magistro vel ab officio amoto, primus socius secun­dum ordinem professionis ipso iure habet potestatem quae competit vicario Ordinis. Debet tamen consilium generalitium coadunare ut inter socios vicarius Ordi­nis eligatur.

403. – [Constitution] En cas de mort ou de révocation du Maître de l’Ordre, le premier socius selon l’ordre de la pro­fession a, de plein droit, le pouvoir qui revient au vicaire de l’Ordre. Il doit ce­pendant réunir au plus vite le Conseil généralice qui élira parmi les socius le vicaire de l’Ordre.

404. – § I. – Ad vicarium Ordinis electum pertinet vocales ad futuri magistri electionem con­vocare, ca­pi­­tulum gene­rale prae­­parare (cf. n. 415) et elec­tioni eius­dem magistri prae­sidere.

404. – [Constitution] § I. Il revient au vicaire de l’Ordre élu de convoquer les vocaux pour l’élection du futur Maître, de préparer le chapitre général (cf. n° 415) et de présider l’élection du Maître.

§ II. – Non potest socii praecedentis magistri, nec priores sive provinciales sive conven­tuales ab officio absolvere, aut instituere novum socium nec aliquid mutare circa statum Ordinis.

§ II. Il ne peut relever de leur charge ni les socius du précédent Maître de l’Ordre, ni les prieurs tant provinciaux que conventuels, ni instituer un nouveau socius, ni rien changer à l’état de l’Ordre.

Art. III – De capitulo generali

Article III - Le chapitre général

405. – Capitulum gene­rale, quod sum­mam aucto­ritatem habet in Ordine, est coadunatio fratrum provincias reprae­sentan­tium, ad tractandum et dif­finien­dum quae ad bonum totius Ordinis perti­nent et si casus occurrat ad eli­gendum magistrum Ordi­nis.

405. – [Constitution] Le chapitre général qui a autorité suprême dans l’Ordre est la réunion des frères représentant les provinces de l’Ordre, pour traiter et dé­cider de ce qui concerne le bien de tout l’Ordre et, le cas échéant, pour élire le Maître de l’Ordre.

406. – Tria distinguuntur in Ordine capitula gene­ralia : capitulum elec­ti­vum, capitulum diffi­ni­torum, capitulum priorum provincialium.

406. – [Constitution] Trois (sortes de) chapitres généraux sont distinguées dans l’Ordre : le chapitre électif, le chapitre de définiteurs, le chapitre de Prieurs provinciaux.

407. – In capitulo generali electivo coadunantur et vocem habent :

§ I. – In electione magistri Ordinis :

1° ex-magistri Ordinis ;

2° singuli priores pro­vinciales ;

3° ex quacumque pro­vincia, diffinitor capituli generalis ;

4° vice-provinciales et vi­carii generales de quibus in n. 257 § II100 ;

5° ex provinciis saltem centum religiosos profes­sos habentibus, exclusis autem iis in conventibus vicariatuum assignatis, iisque directe assignatis conventibus sum immediata iurisdictione ma­­gistri Ordinis, socius diffinitoris capituli gene­ralis ;

6° ex provinciis saltem quadringentos religiosos professos habentibus, ex­clusis autem iis in conventibus vicariatuum assignatis, iisque directe assignatis conventibus sum immediata iurisdictione ma­gistri Or­dinis, etiam so­cius prioris provincialis euntis ad ca­pitulum gene­rale ;

** [O] 7° ex provincia habente saltem viginti quinque usque ad centum fratres assignatos in conventibus vicariatuum assignatis vel conventibus ipsius provinciae extra fines provinciae, delegatus e­lectus ex iis et ab iis, se­cundum statutum provin­ciae ; ex provincia vero habente a 101 ad 200 fra­tres in conventibus vicariatuum assi­gnatos, alter eligatur dele­gatus ; et sic deinceps. (R. n. 279, T, n. 237)

8° ex fratribus directe as­signatis conventibus sub im­mediata iurisdictione ma­gistri Ordinis, duo delegati si cuncti fratres professi sint minus quam centum, tres veri si sint centum vel plus, selecti ad normam n. 407-bis.



407. – [Constitution] Au chapitre géné­ral électif sont réunis et ont voix :

§ I. Pour l’élection du Maître de l’Ordre :

1° les ex-Maîtres de l’Ordre ;

2° chacun des Prieurs provinciaux ;

3° de chaque province, le définiteur du chapitre général ;

4° les vice-provinciaux et les vicaires généraux, dont il est question au n° 257 § II100 ;

5° des provinces comptant au moins cent religieux profès, à l’exception de ceux qui sont assignés dans les couvents des vicariats et de ceux qui sont assignés directement dans les couvents sous la juridiction im­médiate du Maître de l’Ordre, le socius du définiteur au chapitre général ;
6° des provinces comptant au moins quatre cents religieux profès, à l’exception de ceux qui sont assignés dans les couvents des vicariats et de ceux qui sont as­signés directement dans les couvents sous la juridiction immédiate du Maître de l’Ordre, le socius du Prieur provin­cial allant au chapitre général ;

** [O] 7° d’une province comptant de vingt cinq au moins à cent frères assignés dans les couvents des vi­cariats ou les couvents de cette même province au-delà de ses frontières, un délégué élu parmi eux et par eux, selon le statut de la province ; d’une province ayant entre cent-un et deux cents frères assignés dans les couvents des vicariats, un autre dé­légué élu ; et ainsi de suite. (R. n. 279 ; T, n. 237)

8° pour les frères directement assignés dans les couvents sous la juridiction im­médiate du Maître de l’Ordre, deux dé­légués si le nombre des frères profès est inférieur à cent, trois délégués s’ils sont cent ou plus, choisis en conformité avec le n° 407 bis.


§ II. – In negotiis tractan­dis, post electionem mag­istri :

1° magister Ordinis nuper electus ;

2° ex-magistri Ordinis ;

3° omnes de quibus supra in § I, 2° - 8°.



§ II. Pour les affaires à traiter, après l’élection du Maître :

1° le Maître de l’Ordre nouvellement élu ;

2° les ex-Maîtres de l’Ordre ;

3° tous ceux dont il est question ci-des­sus, en § I, 2°–8°.



407-bis. - Ad electionem delegatorum euntium ad capitulum generale elec­tivum, conventibus sub im­me­diata iurisdictione ma­gistri Ordinis ita inter se a consilio gene­ralitio ag­gre­gentur, ut duo vel tria col­legia electiva consti­tuant, iuxta numerum de­le­gato­rum eligendo­rum. Unum­quodque collegium ex viginti quinque saltem voca­libus constet. Idem con­silium gene­rali­tium de modo hanc elec­tionem faciendi provideat101.

407 bis. – [Constitution] Pour l’élection des délégués allant au chapitre général électif, les couvents sous la juridiction immédiate du Maître de l’Ordre seront regroupées par le conseil généralice de façon à former deux ou trois collèges électifs selon le nombre de délégués à élire. Chaque collège électif sera com­posé d’au moins vingt-cinq vocaux. Le conseil généralice indiquera aussi com­ment procéder à cette élection101.

408. – In capitulo generali diffinitorum coadunantur et vocem habent :

408. – [Constitution] Au chapitre géné­ral des définiteurs sont réunis et ont voix :

magister Ordinis ;

2° ex-magistri Ordinis ;

3° diffinitores a singulis provinciis electi ;


1° le Maître de l’Ordre ;

2° les ex-Maîtres de l’Ordre ;

3° les définiteurs élus par chaque pro­vince ;


4° delegati a singulis vice-provinciis et vicaria­tibus generalibus electi102 ;

4° les délégués élus par chaque vice-province et vicariat général101 ;

5° delegati aliorum vica­riatuum, selecti ad nor­mam n. 409-bis, exclu­sis vero prioribus regiona­libus et vicariis provin­cialibus101;

5° les délégués des autres vicariats, choisis selon le n° 409 bis, étant exclus les prieurs régionaux et les vicaires pro­vinciaux101 ;

6° ex fratribus directe as­signatis conventibus sub immediata iurisdictione magistri Or­dinis, unus delegatus si cuncti fratres professi sint minus quam centum, duo vero si sint centum vel plus, selecti ad normam n. 409-ter.

6° pour les frères directement assignés dans les couvents sous la juridiction im­médiate du Maître de l’Ordre, un délé­gué si le nombre des frères profès est inférieur à cent, deux délégués s’ils sont cent ou plus, choisis selon les détermi­nations du n° 409 ter.

409. – In capitulo generali priorum pro­vin­cialium coadunantur et vocem habent :

1° magister Ordinis ;

2° ex-magistri Ordinis ;

3° singuli priores provin­ciales ;



409. – [Constitution] Au chapitre géné­ral des Prieurs provinciaux sont réunis et ont voix :

1° le Maître de l’Ordre ;

2° les ex-Maîtres de l’Ordre ;

3° chacun des Prieurs provinciaux ;



4° singuli vice-provincia­les et vicarii generales103 ;

4° chacun des vice-provinciaux et des vicaires généraux102 ;

5° delegati vicariatuum, selecti ex prioribus regio­nalibus et vicariis provin­cia­­libus ad normam n. 409-bis102 ;

5° les délégués des vicariats, choisis parmi les prieurs régionaux et les vicai­res provinciaux selon le n° 409 bis102 ;

6° ex fratribus directe as­signatis sub im­mediata iurisdictione magistri Or­dinis, unus delegatus si cuncti fratres professi sint minus quam centum, duo vero si sint centum vel plus, selecti ad normam n. 409-ter.

6° pour les frères directement assignés dans les maisons sous la juridiction im­médiate du Maître de l’Ordre, un délé­gué si le nombre des frères profès est inférieur à cent, deux délégués s’ils sont cent ou plus, choisis selon les détermi­nations du n° 409 ter.

** [O] 409 bis. – Singulae pro­vinciae quae habent viginti quinque saltem fratres assignatos in conventibus vicariatuum vel conventibus ipsius provinciae extra fines provinciae, ius ha­bent mittendi unum dele­gatum, electum ex iis et ab iis, secundum statutum provinciae, ad capitulum generale aut diffinitorum aut priorum provincialium (cf. appendicem 17). Selectio huiusmodi tali modo a magistro Ordinis cum suo consilio fiat, ut dimidia pars provinciarum in uno capitulo et altera dimidia pars in altero repraesentetur104. (R, n. 282; T, n. 247)

** [O] 409 bis. – [Constitution] Chaque pro­vince ayant au moins vingt cinq frères assi­gnés dans les couvents des vicariats ou dans des couvents de la province situées hors des li­mites de cette province, a le droit d’envoyer un délégué, choisi par élec­tion par ces frères et parmi eux, selon le statut de la province, soit au chapitre général des définiteurs, soit à celui des Prieurs provinciaux (cf. appendice 17). Ce dernier choix sera fait par le Maître de l’Ordre avec son conseil en sorte que la moitié des provinces soit représentée ainsi à un chapitre et l’autre moitié à l’autre104.

(R, n. 282; T, n. 247)



409 ter. - Ad electionem delegatorum euntium ad capitulum generale diffi­nitorum vel priorum pro­vin­cialium, omnes conventus sub immediata iurisdic­tione magistri Or­dinis ita inter se a consilio gene­ralitio aggre­­gentur, ut colle­gia e­lectiva consti­tuant (prout unus vel duo delegati pro uno­quoque capitulo eli­gendi sunt). Unum­­­quodque horum colle­­­­giorum ex viginti quinque saltem vocalibus constet. Con­silium genera­litium de mo­do hanc electionem faciendi provideat105.

409 ter. – [Constitution] Pour l’élection des délégués allant au chapitre général des définiteurs ou des Prieurs provin­ciaux, tous les couvents sous la juridic­tion immédiate du Maître de l’Ordre se­ront regroupés entre elles par le conseil généralice de façon à former des collè­ges électifs (selon qu’un ou deux délé­gués doivent être élus pour chaque cha­pitre). Chacun de ces collèges sera com­posé d’au moins vingt-cinq vocaux. Le conseil généralice déterminera la façon de procéder à cette élection105.

410. – § I. – Adsunt aliqui ex sociis magistri Ordinis ab ipso magistro designati et syn­dicus Ordinis qui ius habent ad loquendum, quin tamen votum habeant.

410. – [Constitution] § I. Au chapitre général, sont présents quelques-uns des socius du Maître de l’Ordre désignés par lui, ainsi que le syndic de l’Ordre ; ils ont droit de parole, mais non de vote.

§ II. – Convocari et audiri possunt, quin tamen votum habeant, delegatus ex uno­quoque conventu per­manenter sub imme­dia­ta iurisdictione magistri Or­dinis, et quidam periti ab eodem magistro designati.

§ II. Peuvent être convoqués et enten­dus, sans avoir droit de vote, le délégué de chaque couvent placé à titre perma­nent sous la juridiction immédiate du Maître de l’Ordre, ainsi que quelques experts désignés par lui.

411. – § I. – Capitulum generale habeatur :

1° quolibet triennio ;

2° quotiescumque vaca­ve­rit officium magistri Ordi­nis.


411. – [Constitution] § I. Le chapitre général doit se réunir :

1° tous les trois ans ;

2° chaque fois que la charge de Maître de l’Ordre est vacante.


§ II. – Potest capitulum, si opportunum duxerit, se­quens capitulum infra bre­vius tempus indicere.

§ II. S’il le juge utile, le chapitre peut fixer à une date plus rapprochée le cha­pitre suivant.

412. – Ordo capitulorum hic est : capitulum electi­vum, capitulum diffini­torum, capitulum prio­rum provincialium, et sic dein­ceps.

A capitulo electionis nova series capi­tulorum secundum ordinem praefa­tum incipit, etiamsi ante novennium expletum e­lec­tio magistri facienda est.



412. – [Constitution] L’ordre des chapi­tres généraux est le suivant : chapitre électif ; chapitre de définiteurs ; chapitre de Prieurs provinciaux ; et ainsi de suite.

A partir d’un chapitre électif commence une nouvelle série de chapitres, même si l’élection du Maître de l’Ordre a dû être faite avant expiration des neuf ans.



413. – § I. – Locus et tem­pus capituli a praece­dente capitulo determi­nentur. Dies pro incep­tione capituli assignata non differatur aut accele­ratur ultra sex menses, nisi de consensu maioris partis provinciarium.

413. – [Ordination] § I. Le lieu et la date d’un chapitre doivent être détermi­nés par le chapitre précédent. Le jour fixé pour l’ouverture du chapitre ne peut être différé ou avancé de plus de six mois sans le consentement de la majorité des provinces.

§ II. – Capitulum gene­ra­le convocetur a magistro vel vicario Ordinis per litteras circulares octo menses ante diem cele­brationis capituli. In ipsis indicen­tur preces pro bono exitu capituli.

§ II. Le chapitre général doit être convoqué par le Maître ou le vicaire de l’Ordre par lettre circulaire huit mois avant le jour de son ouverture. Dans cette lettre seront fixées les prières pour le succès du chapitre.

§ III. – Vacante officio magistri Ordinis, capitu­lum electivum convocetur infra mensem a die vacationis. Si vero adsit ratio gravis et maior pars provinciarum con­sen­serit, poterit hoc tempus proro­gari sed non ultra sex menses.

§ III. En cas de vacance de la charge de Maître de l’Ordre, le chapitre d’élection doit être convoqué dans le mois à compter du jour de la vacance. Mais, pour une raison grave et avec le consentement de la majorité des provin­ces, ce délai pourra être prorogé, mais pas au delà de six mois.

§ IV. – De consensu sui consilii magister vel vicarius Ordinis potest iusta de causa immutare designationem loci pro futuro capitulo generali.

§ IV. Avec le consentement de son conseil, le Maître ou le vicaire de l’Ordre peut, pour une juste raison, changer le lieu prévu pour le futur cha­pitre général.

414. – Magister Ordinis instituat secretarium ge­neralem capituli qui curam habeat de omnibus quae praeparationem et ordinationem capituli atti­nent.

414. – [Ordination] Le Maître de l’Ordre doit instituer le secrétaire géné­ral du chapitre, chargé de tout ce qui touche la préparation et l’organisation du chapitre.
1   ...   17   18   19   20   21   22   23   24   ...   46


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка