Livre des Constitutions et Ordinations des Frères de l’Ordre des Prêcheurs édition bilingue latin – français 2013




старонка14/46
Дата канвертавання24.04.2016
Памер2.87 Mb.
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   46

§ IV. – Quando studentes ad centra studiorum insti­tutionalium alterius pro­vin­ciae pro studiis institu­tionalibus mittuntur, ad centrum studiorum institu­tionalium propriae provin­ciae alligati remanent, ad illum revertuntur saltem pro aliquibus experientiis studii intra pro­priam pro­vinciam, et coetui profes­sorum illius centri subditi sunt quantum ad planifica­tio­nem et coor­dina­tionem studiorum suorum.

§ IV. Les étudiants envoyés pour la première formation intellectuelle à un centre d’études institutionnelles d’une autre province demeurent assignés au centre d’études institutionnelles de leur province ; ils y reviennent au moins pour avoir quelque expérience de l’étude dans leur propre province et ils sont soumis au corps professoral de ce centre pour la planification et la coordi­nation de leurs études.

§ V.  Quando studentes ad centra studiorum supe­rio­rum Ordinis et alia centra studiorum supe­riorum mittuntur, quantum ad planificationem et coor­di­nationem studiorum suo­rum, regenti stu­dio­rum subduntur.

§ V. Les étudiants envoyés à des centres d’études supérieures de l’Ordre ou à d’autres centres d’études supérieures, sont soumis pour la planification et la coordination de leurs études au régent des études.

234. – Cooperatio in stu­diis institutionalibus intra Ordinem fieri potest :

1° constituendo in aliqua natione vel regione, salvo n. 233, centrum studiorum institutionalium interpro­vinciale, suum par­ticulare statutum habens, in quo totum curriculum secun­dum Rationem stu­diorum gene­ralem Ordinis fra­tri­bus plu­rium provinciarum praeberi potest ;

2° praebendo in centro unius provinciae partem curriculi (e.g. formatio philoso­phica pro studenti­bus duarum vel plurium provinciarum), et aliam partem in centro alterius provinciae. Haec collabo­ratio regitur secundum statutum particularem inter provincias concordatum ;

3° offerendo provinciis qui studentes ad centrum ali­cuius provinciae mittunt aliquam participationem, saltem consultivam, in re­gimine illius centri ;



234. – [Constitution] Une coopération pour les études institutionnelles peut s’établir dans l’Ordre :

1° En établissant dans une nation ou une région, le n° 233 étant sauf, un centre interprovincial d’études institutionnelles, doué d’un statut particulier, en mesure d’assurer pour les frères de plusieurs provinces le cycle complet des études prévu par la charte générale des études de l’Ordre ;

2° En confiant au centre d’une province une partie du cycle (par exemple la for­mation philosophique des étudiants de deux ou de plusieurs provinces), et au centre d’une autre province une autre partie. Cette collaboration se fera en suivant un statut particulier établi par accord entre les provinces ;

3° En offrant aux provinces qui envoient des étu­diants dans le centre d’une pro­vince déter­mi­née, la possibilité de parti­ciper, au moins à titre consultatif, au gouvernement de ce centre ;



4° mittendo studentes ad centra studiorum supe­riorum Ordinis, praesertim interna­tionalia, salvo sem­per n. 233.

4° En envoyant des étudiants à des cen­tres d’études supérieures de l’Ordre, surtout des cen­tres internationaux, le n° 233 demeurant toujours sauf.

235. – In regimine conventus studiorum, prior condiciones favorabiles formationi intellectuali studentium procuret et li­bertatem fra­tribus quibus incumbit ista formatio in­tra limites muneris unius­cuiusque agnoscat.

235. – [Constitution] Dans le gouver­nement du couvent d’études, le prieur assurera les conditions favorables à la formation intellectuelle des étudiants et laissera aux frères chargés de cette for­mation toute liberté dans les limites de leur charge.

236. – Moderatorium centri studiorum institu­tionalium instituitur se­cundum statutum pro­prium ipsius centri, salvo n. 92 bis § I.

236. – [Constitution] Le modératoire du centre d’études institutionnelles est ins­titué d’après le statut propre à ce centre, compte tenu du n° 92 bis §, § I.

237. – § I. – Centrum studiorum institutionalium dirigitur a coetu pro­fessorum sub praesidentia moderatoris. Huius coetus est in centro studiorum ea omnia quae ad studium pertinet promovere, res­pectu semper habito ad integram fratrum forma­tionem.

Rationum particularium erit determinare quinam docentes ad professorum coetum iure pleno per­tineant et qualis sit par­ticipationis modus stu­den­tium in hoc coetu.



237. – [Constitution] § I. Un centre d’études institutionnelles est dirigé par un groupe de professeurs sous la prési­dence d’un modérateur. Il revient à ce groupe dans le couvent d’études de promouvoir tout ce qui concerne l’étude, avec le souci permanent d’une formation intégrale des frères.

Il reviendra aux chartes particulières des études de fixer quels enseignants appar­tiennent de plein droit au groupe des professeurs et quel est le mode de colla­boration des étudiants à ce groupe.



§ II – Moderatorium huius centri in exercitio sui muneris subditur priori provinciali. Subditur priori conventuali vero in omnibus quae ad vitam religiosam et regimen com­munitatis spectant.

§ II. Dans l’exercice de sa charge le mo­dératoire du centre est soumis au Prieur provincial. Il est soumis au prieur du couvent en tout ce qui touche la vie reli­gieuse et le gouvernement de la com­munauté.

§ III. – Professores et stu­dentes sub auctoritate mo­deratorii, ad studium pro­movendum libenter colla­borent.

§ III. Professeurs et étudiants collabo­rent volontiers sous l’autorité du modé­ratoire à la bonne marche des études.

238. – Quo aliquis insti­tuatur professor in centro studiorum institutiona­lium, requiritur ut, post curriculum institu­tionale, studia complementaria praesertim circa mate­riam suae disciplinae, secun­dum determinatio­nes Rationum studiorum perficiat. Insuper congrua experientia minis­terii pastoralis et paedagogica forma­tione praeditus sit.

238. – [Ordination] Pour être nommé professeur pour les études institution­nelles, il est requis d’avoir accompli, après le cycle institutionnel, des études complémentaires dans la discipline en­seignée, conformément aux détermina­tions des chartes des études. Il faudra en outre avoir acquis une expérience convenable du ministère pastoral et une formation pédagogique.

239. – Professores as­sidua perseverantia stu­dio vacent ut magis ac magis efficiantur in sua disciplina periti et ad in­vestigationem scien­ti­fi­cam idonei ; conscii tamen sint quod moderata activitas pastoralis utilis eis est in munere studendi et docendi.

239. – [Ordination] Les professeurs doi­vent s’adonner à l’étude avec assiduité et persévérance pour devenir de plus en plus qualifiés dans leur discipline et aptes à la recherche scientifique ; ce­pendant ils seront conscients de l’utilité d’une activité pastorale équilibrée pour la charge d’étude et d’enseignement.

240. – § I.  Professores inter se et etiam cum stu­dentibus veram commu­nionem intellectualem instituere nitantur sicque formationi omnium et sin­gulorum studentium effica­cius incumbent.

240. – [Ordination] § I. Les professeurs s’efforceront d’établir entre eux et avec les étudiants une vraie communion in­tellectuelle au profit d’une meilleure formation de tous et de chacun des étu­diants.

§ II. – Fratres ministerio addicti pro opportunitate invitentur ad colloquia cum professoribus et stu­dentibus habenda de quaestionibus quae homi­nes magis movent ideoque incitamenta studiis prae­bent.

§ II. Les frères adonnés au ministère se­ront invités selon l’opportunité à des rencontres avec les professeurs et étu­diants sur les problèmes qui préoccu­pent particulièrement les hommes et partant stimulent l’étude.

241. – Curriculum studio­rum institutionalium com­plectitur disciplinas philo­sophicas et theologicas necnon institutionem pas­toralem.

241. – [Constitution] Le cycle des étu­des institutionnelles comporte les disci­plines philosophiques et théologiques ainsi que la formation pastorale.

242.Quantum ad philo­sophiam et theo­logiam tradendas, ser­ventur ea quae statuuntur in de­creto « Optatam totius » Con­cilii Vaticani secundi, nn. 13-19, speciatim atten­dendo ad :

1° studium scientificum fontium, praecipue qui­dem, quod ad theologiam attinet, Sacrae Scriptu­rae ;

2° momentum syntheseos systematicae quaerendae ope speculationis sub ductu s. Thomae magistri (cf. n. 82) ;

242. – [Ordination] L’enseignement de la philosophie et de la théologie se conformera aux prescriptions du décret Optatam totius du Concile Vatican II (nn. 13-19), spécialement aux points suivants :

1° l’étude scientifique des sources, et plus particulièrement pour la théologie, celle de la Sainte Écriture ;

2° l’importance d’une synthèse systé­matique par une recherche spéculative sous la conduite de saint Thomas comme maître (cf. n° 82) ;

3° problemata singulis temporibus et pro una­quaque regione ur­gen­tiora.

3° les problèmes les plus urgents selon les temps et les pays.

243.De coetus profes­sorum iudicio et cum li­centia prioris provincia­lis, fratres mitti possunt ad universitates ut aliqui­bus studiis incumbant, etiam durante curriculo studiorum, attentis unius­cuiusque qualita­tibus et condicionibus regionum ; in hoc casu salva sit sem­per coordinatio cum for­matione intellectuali Or­dini propria. Studiis tamen in universitate peractis, fratres complere non omittant studia Ordini propria si nondum sint expleta.

243. – [Ordination] Au jugement du groupe des professeurs et avec la per­mission du Prieur provincial, les frères peuvent être envoyés aux Universités pour y suivre des études, même pendant le cycle scolaire, compte tenu de leurs qualités personnelles et des conditions du pays ; en ce cas, sera toujours sau­vegardée la coor­dination avec la for­mation intellectuelle propre à l’Ordre. Cependant, au terme de leurs études à l’Université, les frères n’oublieront pas d’achever le cas échéant les études pro­pres à l’Ordre.

244. – § I. – Fratres stu­dia comple­mentaria pe­ragant in institutis spe­cialibus, secundum de­terminationes planifica­tionis provinciae (cf. n. 107), ratione ha­bita ap­titudinis et pro­pensionis singulorum.

244. – [Ordination] § I. Les frères feront des études complémentaires dans les instituts spécialisés, selon les détermi­nations de la planification provinciale (cf. n° 107), en tenant compte de l’aptitude et de l’attrait de chacun.

§ II. – Durante curriculo institutionali aliquam praeparationem ad haec studia incipere possunt.

§ II. Au cours du cycle institutionnel ils peuvent commencer une préparation à cette fin.

245. – Opportunitas et modus faciendi votatio­nem de moribus religiosis ante examina a capitulo provinciali determi­nen­tur, salvis praescriptis n. 251 § III.

245. – [Ordination] L’opportunité et la procédure du vote de moribus avant les examens seront déterminées par le cha­pitre pro­vincial, étant sauves les pres­criptions du n° 251 § III.

Art. V – De fratribus ordinandis et sacerdotio initiatis

Article V - Les frères se présentant aux ordres et ceux ayant reçu le sacerdoce

246. – Ad ordines promoveri possunt tantum fratres qui :

1° sint professi a votis sollemnibus ;

2° debitis qualitatibus praediti sint ;

3° a proprio superiore maiore praesententur ;

4° a consilio conventuali adprobentur, cuius est examinare si ordinandi requisita habeant.


246. – [Constitution] Seuls peuvent être promus aux ordres les frères qui :

1° sont profès solennels ;

2° possèdent les qualités requises ;

3° sont présentés par leur propre supé­rieur majeur ;



4° sont approuvés par le conseil conventuel à qui il revient d’examiner si les ordinands remplissent les conditions requises.

247. – § I.  Superiores ad ordines neminem admit­tant quamdiu de eiusdem moribus religiosis, de ap­titudine ad sacerdotale officium et de profectu in studiis sibi per accuratam inquisitionem non cons­titerit.

247. – [Ordination] § I. Les supérieurs ne doivent pas admettre quelqu’un aux ordres, sans s’être vraiment assurés de son comportement religieux, de son ap­titude à la fonction sacerdotale et de son progrès dans l’étude.

§ II. – Ipsi vero singulos ordinandos interrogare et declarationem manu exaratam et subscriptam, de quo in CIC 1036, recipere ne omittant ut certiores reddantur eos libere ac scienter ad ordines in statu religioso promoveri velle.

§ II. Eux-mêmes n’omettront pas d’interroger chaque ordinand et de recevoir la déclaration écrite et signée de sa propre main, dont il s’agit au canon 1036 CIC, pour être certains qu’il veut librement et sciem­ment être promu aux ordres dans l’état religieux.

248. – § I.  Post adproba­tionem in consilio et exa­mine peracto circa ordinem suscipiendum coram exa­minatoribus a capitulo pro­vinciali designatis, su­perior maior litteras dimis­sorias conficiat ad episco­pum dioecesanum mitten­das, ser­vatis de iure ser­vandis (cf. appendicem n. 10).

248. – [Constitution] § I. Après appro­bation par le conseil et le passage de l’examen sur l’ordre à recevoir, devant les examinateurs désignés par le chapitre provincial, le supérieur majeur doit éta­blir les lettres dimissoriales à envoyer à l’évêque diocésain, le droit étant sauf (cf. appendice n° 10).

§ II. – Litteras dimissorias prior provincialis ne con­cedat, nisi filiis suae provinciae vel fratribus in sua provincia assignatis, de consensu prioris provin­cialis provinciae affiliationis.

§ II. Le Prieur provincial ne peut déli­vrer de lettres dimissoriales que pour les fils de sa province ou pour les frères as­signés dans sa province, avec le consentement du Prieur provincial de la province d’affiliation.

249. – § I. – Presbyteri studentes extra studen­tatum manentes, a priore vel ab aliquo patre a priore provinciali desi­gnato, opportunis collo­quiis et exercita­tionibus in vitam et apostolatum sacer­dotalem gradatim introducantur.

249. – [Ordination] § I. Les prêtres étu­diants qui demeurent en dehors du stu­dentat doivent être guidés progressive­ment dans la vie et l’apostolat sacer­dotal par le prieur ou un autre père dé­signé par le provincial, grâce à des ré­unions et des activités appropriées.

§ II. – Sint tamen semper sub iuris­dictione prioris conventus, salvis iuribus regentis quoad studia.

§ II. Ils resteront toujours sous la juri­diction du prieur conventuel, étant saufs les droits du régent en matière d’études.

250. – § I. – Curriculo studiorum peracto, iuve­nes presbyteri religiosae et apostolicae vitae cum sensu respon­sabilitatis appli­centur, ita ut minis­terium sacerdotale vitam eorum spiritualem et in­tellectualem revera foveat et integret, conscii spe­cialium problematum quae pri­mis annis sui sa­cerdotii ipsis impen­dent.

250. – [Ordination] § I. Après l’achèvement du cycle d’études, les jeu­nes prêtres s’appliqueront à la vie reli­gieuse et apostolique avec le sentiment de leur responsabilité, de sorte que leur ministère sacerdotal favorise et unifie leur vie spirituelle et intellectuelle, en étant conscients des problèmes particu­liers de leurs premières années de sa­cerdoce.

§ II. – Fratres, praesertim superiores, iuvenes pres­byteros in eorum ministe­riis fraterne adiuvent consilioque adsistant.

§ II. Les frères, les supérieurs surtout, doivent aider fraternellement les jeunes prêtres dans leur ministère et les assis­ter de leurs conseils.

251. – § I. – Exercitio muneris confessarii prae­mittatur examen spe­ciale. Modus hoc examen faciendi in Ratione gene­rali studio­rum statui­tur.

251. – [Ordination] § I. L’exercice de la charge de confesseur suppose un exa­men spécial. L’organisation de cet examen est fixée dans la charte géné­rale des études.

§ II. – Fratres examen subire debent infra sex menses ab institutionali studiorum curriculo theologico absoluto, vel ab ordinatione sacerdo­tali si haec quacumque ex iusta causa differatur.

§ II. Les frères doivent subir cet examen dans les six mois qui suivent la fin du cycle théologique des études institution­nelles ou dans les six mois qui suivent l’ordination presbytérale, si celle-ci a été différée pour une juste cause.

§ III. – Ante haec examina requiritur ad validitatem votatio de moribus de qua n. 318, 4°.

§ III. Avant cet examen est requis, pour la validité, le vote «de moribus» selon le n° 318, 4°.

Art. VI – De formatione permanenti

Article VI - La formation permanente

251-bis. – Propositum fundamentale formationis permanentis est renovatio et maturatio fratrum se­cundum diversas « aeta­tes » eorum vitae, ut sem­per magis idonei fiant ad annuntiandum Verbum Dei gentibus, quae rebus mundi hodierni adiunctis signantur.

251 bis. – [Constitution ] Le propos fondamental de la formation permanente est le renouvellement et la maturation des frères aux divers « âges » de leur vie, afin qu’ils soient toujours plus aptes à annoncer la parole de Dieu aux na­tions, marquées comme elles le sont par tout ce qui accompagne le monde au­jourd’hui.

In communitate provinciali munus formationis per­manentis pertinet ad prio­rem provincialem, cui assis­tit promotor provin­cialis formationis perma­nen­tis ; in communitate conventuali ad priorem conventualem, cui assistit lector conventualis, et ad capitulum conventuale ; in communitate vero domus ad superiorem.

Dans la communauté provinciale, la charge de la formation permanente ap­partient au Prieur provincial, assisté du Promoteur provincial de la formation permanente ; dans une communauté conventuelle, elle revient au prieur, as­sisté du lecteur conventuel, et au chapi­tre du couvent ; dans une simple maison, au supérieur.

251 ter. – § I. – Adest in omni provincia promotor formationis permanentis cuius est sub auctoritate prioris provincialis :

251 ter. – [Constitution] § I. Dans toute province, il y a un promoteur de la for­mation permanente qui, sous l’autorité du Prieur provincial, doit :

1° programmata annualia formationis permanentis elaborare, adiuvante com­missione de vita intellec­­tuali provinciae ;

2° cum prioribus et lectoribus conventualibus nec­non superioribus do­mo­rum semel saltem in anno huiusmodi program­mata (provinciae nem­pe et conventuum domorumque) coordinare, audito tamen regente studiorum quando agitur de studiis ;



1° établir des programmes annuels de formation permanente, avec l’aide de la commission de la vie intellectuelle de la province ;

2° d’accord avec les prieurs et lecteurs conventuels et les supérieurs de mai­sons, coordonner au moins une fois l’an les dits programmes (à savoir de la pro­vince, des couvents et des maisons), non sans avoir entendu le régent des études lorsqu’il s’agit d’études ;



3° communicationes inire cum aliis centris et institu­tis pro formatione perma­nenti necnon cum in hac disciplina peritis.

3° établir des contacts avec d’autres centres et instituts de formation perma­nente, et aussi avec des gens compétents en cette discipline.

§ II. – Promotor provin­cialis formationis per­ma­nentis a capitulo pro­vin­ciali ad qua­drien­nium in­sti­tuitur. Du­rante munere :

1° moderator est centri formationis permanentis pro­vinciae, salvo n. 92-bis § I ;



§ II. Le promoteur provincial de la for­mation permanente est institué pour quatre ans par le chapitre provincial. Durant sa charge :

1° il est le modérateur du centre de la formation permanente de la province, étant sauf le n° 92 bis, § I ;



2° membrum est com­mis­sionis de vita intellectuali provinciae ;

3° subsidium œconomicum in ratione aes­timata pro­vinciae quot­annis habet.



2° il est membre de la commission de la vie intellectuelle de la province ;

3° il dispose de moyens économiques inscrits au budget annuel de la province.



Distinction II
Le gouvernement de l’Ordre


DISTINCTIO SECUNDA DE REGIMINE ORDINIS

Sectio prima. Normae generales : de constitu­tione Ordinis ; de iure quo regitur Ordo.

Section première. Normes générales : la structure de l’Ordre ; le droit de l’Ordre.




Sectio secunda. De ipso regimine : de regimine conventus, provinciae, to­tius Ordinis.

Section deuxième. Le gouvernement : le gouvernement du couvent ; le gouver­nement de la province ; le gouvernement de l’Ordre tout entier.




Sectio tertia. De electio­nibus : de electionibus in genere ; de electione prio­ris conventualis, prioris regionalis et vicarii pro­vincialis ; de electionibus pro capitulo provinciali ; de electione prioris pro­vincialis ; de ceteris elec­tionibus in capitulo pro­vinciali faciendis ; de elec­tione magistri Ordinis.

Section troisième. Les élections : les élections en général ; l’élection du prieur conventuel ; du prieur régional et du vi­caire provincial ; les élections pour le chapitre provincial ; les élections du Prieur provincial ; les autres élections à faire au chapitre provincial ; l’élection du Maître de l’Ordre.




Sectio quarta. De admi­nistratione oeconomica : de principiis adminis­tra­tionis, de modo adminis­trandi, de admi­nistra­tione in specie.

Section quatrième. L’administration économique : Les principes d’admi­nis­tration ; la procédure d’administration ; les cas particuliers d’administration.



1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   46


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка