Livre des Constitutions et Ordinations des Frères de l’Ordre des Prêcheurs édition bilingue latin – français 2013




старонка13/46
Дата канвертавання24.04.2016
Памер2.87 Mb.
1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   ...   46




Caput X - De institutione post novitiatum

Chapitre X - La formation après le noviciat

Art. I – De principiis communibus

Article premier - Principes communs

213. – § I. – Formatio post novitiatum ordinatur ad solidandam et evolvendam totam novitiatus institutio­nem et ad experimentum complendum tam ex parte Ordinis quam ex parte fratrum.

213. – [Constitution] § I. La formation après le noviciat vise à affermir et dé­velopper toute la formation du noviciat et à parachever l’expérience que l’Ordre et les frères font réciproquement.

§ II. – Quapropter per tempus in legibus nostris determinatum, fratres in aliquo conventu formatio­nis degant ubi, sub cura magistri, strenue se dedi­cent ad profundius intelle­gendum et ad pra­xim de­ducendum valores atque exigentias vocationis in fideli ac responsabili adim­pletione pro­fessionis suae domini­canae.

§ II. C’est pourquoi, pendant une pé­riode déterminée par nos lois, les frères demeureront dans un couvent de forma­tion où, sous la direction d’un père maî­tre, ils s’appliqueront activement à com­prendre plus profondément et à mettre en pratique les valeurs et les exigences de leur vocation dans l’accom­plis­se­ment fidèle et responsable de leur profession dominicaine.

§ III. – De institutione, duratione et amo­tio­ne ma­gistrorum, normae n. 182 pro ma­gistro novi­tiorum statutae adhi­bean­tur.

§ III. Pour l’institution, la durée de charge et le remplacement des pères maîtres, on suivra les normes prévues au n° 182 pour le maître des novices.

214. – § I. – Magister, secundum uniuscuiusque capacitates, fratres pro­moveat ad perfectionem religiosam et apostolicam iuxta spiritum Ordinis gradatim assequendam ; eos edoceat Christi se­quelam in vita nostra su­premam esse regulam, sentire cum Ecclesia, spi­ritum s. Dominici necnon sanas tra­ditiones Ordinis agnoscere et servare, si­gna temporum opportune cognoscere et in lumine fidei discernere.

214. – [Ordination] § I. Le père maître incitera les frères, chacun selon ses ca­pacités, à réaliser progressivement la perfection religieuse et apostolique se­lon l’esprit de l’Ordre ; il leur appren­dra que suivre le Christ est la règle su­prême de notre vie, (comment) être en communion avec l’Église, connaître et garder l’esprit de saint Dominique et les saines traditions de l’Ordre, lire avec à propos les signes des temps et à les juger avec discernement dans la lu­mière de la foi.

§ II. – Fratres, ducti amore erga suam fami­liam dominicanam quae eos recipit et ditat multi­plici traditione sua, considerent vitam reli­giosam conferre eis sta­bilitatem in modo vivendi firmiorem, doctrinam ad perfec­tionem prose­quen­dam probatam, com­mu­nio­nem in sodalitate Christi fraternam, liber­tatem per oboedientiam roboratam.

§ II. Les frères, guidés par leur amour de la famille dominicaine qui les a re­çus et leur communique les richesses de sa tradition, considéreront que la vie religieuse leur donne un équilibre plus ferme dans leur façon de vivre, une doctrine éprouvée pour s’acheminer vers la perfection, une communion fra­ternelle dans l’amitié du Christ, une li­berté fortifiée par l’obéissance.

§ III. – Infra tempus stu­dentatus magister semel saltem in anno cum capi­tulo conventus collo­quium habeat, et in scrip­tis de hoc relationem priori provinciali exhi­beat. Si quis frater in alia provincia studiis operam det, prior provincialis provinciae affiliationis de eo semel in anno certior fiat.

§ III. Pendant la durée du studentat le père maître aura au moins chaque an­née un entretien avec le chapitre du couvent, et il en donnera une relation écrite au prieur provincial. Si un frère fait ses études dans une autre province, le prieur provincial de la province d’affiliation recevra des informations sur son compte une fois dans l’année.

215. – Ut religiosa institu­tio spiritu apostolico im­buatur, conventus for­m­a­­tionis ita sit disposi­tus ut in eo exerceri valeat apostolatus et fratres pro sua quisque condicione progressive et pru­den­ter initientur in ipsum per ve­ram et acti­vam participa­tionem.

215. – [Constitution] Pour que la for­mation religieuse soit imprégnée d’esprit apostolique, le couvent de for­mation doit être organisé de telle façon que l’apostolat puisse s’y exercer et que les frères soient initiés d’une manière pro­gressive et prudente, chacun selon sa con­dition, par une participation réelle et active à cet apos­tolat.

215 bis. – Ut fratres pru­denter et gradatim ad apostolatum efformentur, post primam professionem in ministeriis lectoratus et acolythatus institui pos­sint.

215 bis. – [Constitution ] Pour que les frères soient formés à l’apostolat de fa­çon prudente et par degrés, ils peuvent recevoir les ministères de lecteur et d’acolyte après la première profes­sion.

216. – § I. – Ad religio­sam formationem foven­dam, integrari et promo­veri debent dotes natura­les quae ad humanam maturitatem maxime con­ferunt, ut sunt animi sta­bilitas atque facultas fe­rendi ponderatas decisio­nes et assumendi proprias responsabilitates.

216. – [Ordination] § I. Pour favoriser la formation religieuse doivent être in­tégrées et développées les qualités natu­relles qui contribuent le plus à la matu­rité humaine, comme la fermeté d’âme, la capacité de décisions pondérées et l’aptitude à assumer ses responsabilités personnelles.

§ II. – Ut vitae religiosae ad mundi exigentias adaptatio sit revera ido­nea, fratres non tantum congruentem infor­ma­tio­nem, iuxta cuiusque per­sonalem indolem et condicionem, de vigenti­bus vitae socialis moribus et rationibus sentiendi atque cogitandi acqui­rant, sed eam sub luce vocationis suae domini­canae assimilare et diiu­dicare etiam addiscant.

§ II. Pour que la vie religieuse soit vraiment adaptée aux exigences du monde, les frères non seulement doivent acquérir une bonne formation, chacun selon sa personnalité et sa situation, sur les mœurs, les sentiments et les pensées en vigueur dans la vie sociale mais en­core ils doivent apprendre à les assimi­ler et les juger à la lumière de leur vo­cation dominicaine.

Art. II – De institutione fratrum cooperatorum

Article II - La formation des frères coopérateurs

217. – Fratres coope­ra­to­res, expleto no­vi­tiatu, per integrum trien­nium in conventu pro eorum formatione desi­gnato com­morari debent, sub cura proprii ma­gistri qui frater cooperator sollemni­ter professus esse potest, quoad formationem spiri­tualem et huma­nam ; sub cura regentis vel alicuius fratris idonei a priore pro­vinciali cum suo con­si­lio designati, quoad for­ma­tionem intel­lec­tua­lem et profes­sio­na­lem.

217. – [Constitution] Au terme du novi­ciat, les frères coopérateurs doivent de­meurer pendant trois années complè­tes dans un couvent désigné pour leur formation, sous la vigilance d’un maître propre, qui peut être un frère coopéra­teur profès solennel, quant à la forma­tion spirituelle et humaine ; sous la vi­gilance du régent ou d’un frère com­pé­tent désigné par le Prieur provincial avec son con­seil, quant à la formation intel­lec­tuelle et professionnelle.

218. – Post triennium pro­fessionis simplicis, forma­tio fratrum coopera­torum, sive sint a votis sollemni­bus sive non, continuetur saltem ad biennium sub cura superioris localis in aliquo conventu apto, se­cundum normas a capitulo provinciali statutas.

218. – [Constitution] Au terme des trois ans de la profession simple, la formation des frères coopérateurs, qu’ils soient profès solennels ou non, doit se pour­suivre au moins durant deux ans sous la vigilance du supérieur local dans un couvent adapté, selon les normes éta­blies par le chapitre provincial.

219. – § I. – Formatio fratrum ad hoc tendere debet ut eorum qualitates humanae et virtutes christianae ita evolvantur ut vitam vere dominica­nam agere possint et apti evadant ad participan­dum, modo ipsis conve­nienti, communitatis vi­tam et regimen.

219. – [Ordination] § I. La formation des frères doit viser à développer leurs qualités humaines et leurs vertus chré­tiennes pour qu’ils puissent mener une vie vraiment dominicaine et deviennent capables de participer, à leur manière, à la vie et au gouvernement de la com­munauté.

§ II. – Apostolatus Ordi­nis participes effecti per suam professionem, prae­parentur fratres ad aptam actionem apostolicam exercendam ita ut veri cooperatores fiant in mis­sione Ordinis.

§ II. Ayant part à l’apostolat de l’Ordre par leur profession, les frères seront préparés à exercer une action apostoli­que appropriée de sorte qu’ils soient de vrais coopérateurs de la mission de l’Ordre.

§ III. – Cum fratres coo­peratores plerumque in­dole diversi sint et eorum activitas in Ordine multi­plici modo exerceri queat, necesse est eis praebere institutionem uniuscuius­que capacitati consonam, attentis Ecclesiae et Or­dinis necessitatibus in unaquaque regione.

§ III. Les frères coopérateurs ayant gé­néralement des aptitudes diverses et leur activité dans l’Ordre demandant à s’exercer de manière multiple, il faut leur donner une formation en harmonie avec les possibilités de chacun, eu égard aux besoins de l’Église et de l’Ordre dans chaque région.

220. – § I. – Formatione solida cognitionis fidei, praesertim Sacrae Scrip­turae et liturgiae enutriti, fratres addiscant quo­modo his omnibus vita eorum informari et profi­cere debet.

220. – [Ordination] § I. Nourris par une formation solide dans la connaissance de la foi, particulièrement dans la sainte Écriture et la liturgie, les frères apprendront comment par cela même leur vie doit être façonnée et approfon­die.

§ II. – Similiter, non ne­glecta cultura generali, instruantur etiam in illis artibus et technicis quae magis congruant neces­si­tatibus vitae minis­te­riique provin­ciae ; pro posse studia huiusmodi aliquo diplo­mate sanciantur.

§ II. De même, sans que la culture gé­nérale soit négligée, ils recevront la formation pratique et technique qui ré­ponde le mieux aux besoins de la vie et du ministère de la province ; si possible, les études de ce genre seront sanction­nées par un diplôme.

Art. III – De institutione religiosa fratrum clericorum

Article III - La formation religieuse des frères clercs

221. – Fratres clerici, emissa prima professione, ordinarie transeunt ad stu­dentatum ubi regulariter manent usque ad sacerdo­tium vel ad finem studio­rum institutionalium, ut integram suam forma­tio­nem prosequantur et perfi­ciant.

221. – [Constitution] Après la première profession, les frères clercs normale­ment passent au studentat où ils demeu­rent régulièrement jusqu’au sacerdoce ou à la fin de leurs études institution­nelles pour suivre et achever leur for­mation complète.

222. – Presbyteri professi votorum temporariorum, ut in spiritu dominicano et regularis disciplinae observantia confirmentur, saltem per triennium debent remanere in stu­dentatu sub cura ma­gistri, vel in alio loco sub cura alicuius patris se­cundum deter­mina­tio­nem prioris pro­vincialis cum suo consilio.

222. – [Ordination] Les prêtres profès de vœux temporaires, afin d’être confirmés dans l’esprit dominicain et l’observance de la discipline régulière, doivent demeurer au moins pour trois ans au studentat sous la direction du père maître, ou dans un autre lieu sous la direction d’un père selon la déter­mi­nation du Prieur provincial en son conseil.

223. – Cum fratres clerici ad vitam dominicanam in exercitio apostolatus sa­cerdotalis des­tinentur, ita instituendi sunt ut Chris­tum imi­tantes vitam suam reli­giosam componere ad­dis­cant cum futuri sacer­dotii exigentiis, ad semper pleniorem integrationem vocationis suae domini­canae.

223. – [Constitution] Comme les frères clercs sont appelés à mener la vie domi­nicaine dans l’exercice de l’apostolat sa­cerdotal, ils doivent apprendre, en imi­tant le Christ, à harmoniser leur vie reli­gieuse avec les exigences de leur futur sacerdoce afin d’assurer une intégration toujours plus achevée de leur vocation dominicaine.

224.Progressiva fra­trum studentium insti­tutio ita ducatur ut vita reli­giosa studio et stu­dium vita religiosa nu­trian­tur.

224. – [Ordination] La formation pro­gressive des frères étudiants doit être menée de telle sorte que la vie religieuse et l’étude se nour­rissent mutuellement.

225. – § I. – Opportunae exercitationes in variis operibus apostotatus methodice et sub ductu peritorum inde a primis annis curriculi studiorum haberi debent, pro posse durante ipso anno aca­demico et prae­sertim tempore vacationum, se­cun­dum normas a singulis provinciis elabo­ratas.

225. – [Ordination] § I. Des exercices appropriés dans les diverses activités de l’apostolat doivent avoir lieu, avec mé­thode et sous la conduite d’experts, dès les premières années du cycle d’études, si possible pendant l’année académique et surtout durant les vacances, selon les règles fixées par chaque province.

§ II. – Iuxta exigentias diversarum provinciarum et secundum determina­tiones a respectivis capi­tulis vel consiliis statutas, interruptio studiorum per­­­mittitur exercitatio­num causa si ad forma­tionem necessarium vi­deatur.

§ II. Suivant les exigences des diverses provinces et selon les déterminations portées par les chapitres et les conseils respectifs, l’interruption des études est permise en vue d’activités qui seraient nécessaires à la formation.

Art. IV – De formatione intellectuali fratrum clericorum

Article IV - La formation intellectuelle des frères clercs

226. – Fratres studentes magni habeant et opere adimpleant quae de mo­mento et de fontibus studii dicta sunt nn. 76 83. Conscii sint studium quod peragunt pertinere ad ipsum vitae genus cui per professionem sese adstrin­gunt.

226. – [Constitution] Les frères étu­diants feront grand cas de ce qui a été dit aux nn. 76 83 sur l’importance et les sources de l’étude et le mettront en pra­tique. Ils doivent être conscients que les études qu’ils mènent appartiennent au genre de vie auquel ils se sont obligés par la profession.

227. – Ad studia nostra institutionalia prosequen­da admittantur solum­modo fratres qui ad huiusmodi studia apti inve­niantur.

227. – [Ordination] Pour suivre nos études institutionnelles, seront admis seulement les frères qui en sont jugés capables.

228. – § I. – Studia rigore et methodo scientifica praestent.

228. – [Ordination] § I. Les études doi­vent se signaler par leur rigueur et leur méthode scientifique.

§ II. – Cum intellectualis institutio in iudicii for­matione praesertim consistat, ideo critica fontium cognitio ac prin­cipiorum intellegentia et recte cogitandi modus diligentissime colantur, ita ut fratres apti evadant ad studium proprio co­natu et accurato dialogo prosequendum.

§ II. Comme la formation intellectuelle consiste surtout dans la formation du jugement, on développera avec le plus grand soin la connaissance critique des sources, l’intelligence des principes, et la façon de bien penser ; ainsi les frères deviendront-ils capables de mener leur étude par leurs propres forces et un dialogue sérieux.

229. – Studia reguntur :

229. – [Constitution] Les études sont régies par :

1° secundum Rationem generalem ubi continentur ea quae ad ordinationem com­munem studiorum et ad unitatem doctri­nalem Ordinis necessaria sunt ;

1° la charte générale qui contient tout ce qui est nécessaire à l’organisation com­mune des études et à l’unité doctrinale de l’Ordre ;

2° secundum Rationes particulares, necessitatibus regionum et temporum accommodatas.

2° les chartes particulières, adaptées aux besoins des lieux et des temps.

230. – Ad magistrum Ordinis praecipue per­tinet :

1° centra studiorum insti­tutionalium eri­gere

2° regentes instituere ;

3° Rationem studiorum generalem conficere, pro­mulgare et, mutatis pro tem­pore adiunctis, congruenter aptare ;

4° Rationes studiorum particulares ad­probare.


230. – [Constitution] Au Maître de l’Ordre il appartient principalement :

1° d’ériger les centres d’études institu­tionnelles ;

2° d’instituer les régents ;

3° d’élaborer la charte générale des étu­des, de la promulguer, et de l’adapter convenablement aux changements de circonstances ;

4° d’approuver les chartes particulières des études.


231. – Ad priorem provincialem praecipue pertinet :

1° cum suo consilio determinare modum ap­tiorem procurandi insti­tutionem fra­trum, atten­dendo ad ea quae dicuntur n. 234 ;

2° cum suo consilio et audita commissione de vita intellectuali, regen­tem magistro Ordinis pro­ponere, si extra capitulum de hoc providere oporteat ;


231. – [Constitution] Au Prieur provin­cial il appartient principalement :

1° de déterminer avec son conseil la fa­çon la plus appropriée de pourvoir à la formation des frères, compte tenu de ce qui est dit au n° 234 ;

2° de proposer le régent au Maître de l’Ordre, avec vote de son conseil et avis de la com­mission de la vie intellectuelle, lorsqu’il est né­ces­saire de pourvoir à cette charge en dehors du chapitre ;


3° praeparare professores aptos ad formationem intellectualem fratrum ;

4° munus docendi in centris studiorum pro­vin­ciae fratribus conferre se­cun­dum statuta ipsorum centrorum ;

5° submittere adprobationi magistri Or­dinis Rationem studiorum particu­larem.


3° de préparer des professeurs aptes à la formation intellectuelle des frères ;

4° de conférer aux frères la fonction d’enseignement dans les centres d’études de la province, selon les statuts de ces centres ;



5° de soumettre à l’approbation du Maître de l’Ordre la charte particulière des étu­des.

232. – Studia institu­tio­nalia, pro posse, fiant intra Ordinem secundum indo­lem pro­priam studii nostri (nn. 76 83). Si oppor­tu­num tamen videatur quod non peragantur intra Ordinem, provincia, de consensu magistri Ordinis, disponat modum aptiorem pro­cu­randi formationem fra­trum, salva semper fide­litate erga traditionem doctrinalem Ordinis.

232. – [Constitution] Les études institu­tionnelles se feront autant que possible à l’intérieur de l’Ordre, selon le caractère propre qu’a chez nous l’étude (nn. 76-83). Si pourtant il paraît opportun qu’elles n’aient pas lieu dans l’Ordre, la province avec l’accord du Maître de l’Ordre prendra les meilleures disposi­tions pour la formation des frères, en sauvegardant toujours fidèlement la tra­dition doctrinale de l’Ordre.

233. – § I. – Quaelibet provincia proprium cen­trum studiorum institu­tionalium habeat, ut stu­dentibus provin­ciae for­mationem intellectualem se­cun­­­­dum traditionem Or­dinis et etiam provin­ciae praebeat. Coetus professo­rum huius centri, consti­tutus secundum Rationem studiorum particularem provinciae, sub praesiden­tia moderatoris, responsa­bili­tatem pro studiis insti­tutionalibus fratrum habet, etiamsi studia extra ipsum centrum vel etiam extra provinciam faciunt.

233. – [Constitution] § I. Chaque pro­vince aura son propre centre d’études institutionnelles qui puisse fournir aux étu­diants de la province une formation intellec­tuelle conforme à la tradition de l’Ordre et mê­me à celle de la province. Le groupe des pro­fes­seurs de ce centre, lequel est constitué con­for­mément à la charte particulière de la pro­vince, dé­tient, sous la présidence du modé­ra­teur, la responsabilité des études institution­nel­les des frères, même si les études se font en dehors du centre et même en de­hors de la pro­vince.

§ II. – Centrum studiorum institutionalium in quo totum curriculum a Ra­tione studiorum generali Ordinis requi­situm ab ipso centro praebetur, optime forma­tionem intellectua­lem secun­dum tradi­tionem Ordinis praestat. Provin­ciae pro posse talia centra cons­tituant et robo­rent.

§ II. C’est le centre d’études institution­nelles dans lequel est donné tout le cur­riculum exigé par la charte générale des études de l’Ordre qui fournit le mieux la formation intellectuelle conforme à la tradition de l’Ordre. Dans la mesure du possible, les provinces consti­tueront et renforceront des centres de ce genre.

§ III. – Ubi propter nume­rum exiguum studentium, vel carentiam professorum aptorum, vel utilitatem collaborandi cum aliis ins­titutis pro bono ecclesiae, centrum studiorum provin­ciae non praebet curricu­lum et studentes, de consensu magistri Ordinis, frequentant instituta vel facultates ad Ordinem non pertinentes, ipsum centrum tamen aliquos cursus vel exercitationes studentibus praebeat, ut illi realem ex­perientiam habeant de stu­dio intra communitatem Ordinis, praesertim in materiis quae traditionem doctrinalem Ordinis respi­ciunt.

§ III. Là où le petit nombre des étu­diants, ou le manque de professeurs qualifiés, ou encore le bienfait pour l’Église de la collaboration avec d’autres instituts, empêchent le centre d’études de la province d’assurer le cycle com­plet, les étudiants fréquenteront, avec l’assentiment du Maître de l’Ordre, des instituts ou facultés n’appartenant pas à l’Ordre ; cependant le centre donnera lui-même quelques cours ou exercices pratiques aux étudiants, afin qu’ils aient une réelle expérience de l’étude dans une communauté de l’Ordre, notamment dans les matières qui regardent la tradi­tion doctrinale de l’Ordre.
1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   ...   46


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка