Livre des Constitutions et Ordinations des Frères de l’Ordre des Prêcheurs édition bilingue latin – français 2013




старонка11/46
Дата канвертавання24.04.2016
Памер2.87 Mb.
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   ...   46




Caput VII – De vocationibus promovendis et excolendis

Chapitre VII - Éveil et développement des vocations

165. – § I. – Omnes fra­tres, praesertim qui apud adolescentes vel iuvenes apostolatum exer­cent, ut officium suae vo­cationis dominicanae considerent actuose et prudenter ope­ram dare ad fovendas vo­cationes ad Ordinem.

165. – [Ordination] § I. Tous les frères, en particulier ceux qui exercent un apostolat auprès des adolescents ou des jeunes gens, doivent considérer comme une tâche de leur vocation dominicaine de travailler activement et prudemment à susciter des vocations pour l’Ordre.

§ II. – Meminerint tamen omnes vitam et apostola­tum uniuscuiusque fratris et communitatis esse pri­mam invitationem ad vi­tam domi­nicanam capes­sendam.

§ II. Tous cependant se souviendront que la vie et l’apostolat de chaque frère et de la communauté sont la première incitation à entrer dans la vie domini­caine.

166. – § I. – Ubi opportunum fuerit de consensu capituli vel con­silii provinciae, praevia adprobatione magistri Or­dinis, erigi potest schola apostolica pro iuniorum adspirantium institutione.

166. – [Ordination] § I. Si le chapitre ou le conseil provincial le juge opportun, avec l’accord préalable du Maître de l’Ordre, peut être érigée une école apostolique pour la formation des plus jeunes aspirants.

§ II. – Statuta scholae et normae vivendi a fratribus in hac re pe­ritioribus deter­mi­nen­tur, de mandato et cum adpro­batione prioris pro­vin­cialis cum suo con­silio.

§ II. Les statuts de cette école et ses normes de vie seront établis par des frè­res experts en la matière, mandat et ap­probation étant donnés par le provin­cial en son conseil.

167. – § I. – Adspirantes ad Ordinem antequam ad novitiatum admittantur per aliquod tempus ad ipsum praeparentur.

167. – [Ordination] § I. Avant d’être admis au noviciat, les aspirants à l’Ordre y seront préparés pendant un certain temps.

§ II. – Capituli pro­vincialis vel prioris pro­vincialis cum suo consilio erit determinare tempus, modum et locum huius praeparationis.

§ II. Il appartiendra au chapitre pro­vincial ou au provincial en son conseil de déterminer le temps, le mode et le lieu de cette préparation.

§ III. - Ad hunc finem attingendum provincia statuere potest periodum prae­novitiatus ut primum gradum in itinere ad vitam religiosam ducendam. Finis huius periodi, est adspirantem ad novitiatum praeparare potissimum cathe­chetica instructione et quadam ad vitam commu­nitariam sa­ne ducendam institu­tione, necnon Ordini oppor­tuni­ta­tem prae­bere dis­cer­nendi de aspiran­tium ido­neitate ad vitam do­mini­canam amplec­ten­dam.

§ III. A cette fin, la province peut établir une période de prénoviciat comme pre­mière étape vers la vie religieuse. La finalité de cette période est de préparer au mieux l’aspirant au noviciat par une instruction catéchétique et une forma­tion en vue de mener une vraie vie communautaire, et également de donner à l’Ordre la possibilité de discerner l’aptitude des aspirants à mener la vie dominicaine.

168. – § I. – Ad novitia­tum valide non admittun­tur nisi qui septem et de­cem annos compleverint.

168. – [Constitution] § I. Pour être vali­dement admis au noviciat, il faut avoir dix-sept ans accomplis.

§ II. – Qui ab Ordine nostro vel ab alia religione separati fuerint, ut in Ordinem admittantur, prae­vio consensu consilii provinciae, requiritur :

1° admissio a priore provinciali si perdurante novitiatu separati fuerint ;

2° admissio a magistro Ordinis, de consensu sui consilii, si expleto novi­tiatu vel post professionem separati fuerint, servatis praescriptis CIC 690 § 1.


§ II. Pour ceux qui ont quitté notre Or­dre ou un autre institut religieux, afin d’être admis dans l’Ordre, outre le consentement préalable du conseil pro­vincial, il est requis :

1° s’ils ont quitté (l’institut) durant leur noviciat, l’admission par le Prieur pro­vincial ;



2° s’ils ont quitté (l’institut) leur novi­ciat une fois achevé ou après la profes­sion, l’admission par le Maître de l’Ordre avec le consentement de son Conseil en tenant compte du Canon 690 § I.

169. – § I. – Adspirantes clerici ad novitiatum non admittantur nisi illa studia confecerint quae pro accessu ad studia superiora seu univer­sitaria in propria regione requiruntur.

169. – [Ordination] § I. Les postulants clercs ne seront pas admis au noviciat avant d’avoir achevé les études requises dans leur pays pour entrer dans l’enseignement supérieur ou universi­taire.

§ II. – Congruam linguae latinae co­gnitionem ha­beant vel quantocius ac­qui­rere satagant.

§ II. Ils auront une connaissance suffi­sante du latin ou du moins s’appliqueront à l’acquérir le plus vite possible.

§ III. – Pro fratribus cooperatoribus requiritur for­matio secundaria vel alia equivalens a capitulo provinciali deter­minata.

§ III. Pour les frères coopérateurs est requise une formation secondaire ou une autre équivalente déterminée par le chapitre provincial.

170. – Antequam quis ad novitiatum admittatur superiores exquirere te­nentur omnia documenta a iure requisita et alias informationes quae ipsis ad hunc finem necessa­riae vel opportunae vi­deantur.

170. – [Ordination] Avant d’admettre au noviciat, les supérieurs sont tenus de demander tous les documents requis par le droit et les autres informations qui leur paraissent nécessaires ou opportu­nes à cet effet.

171. – Ius examinandi et admittendi candidatos ad novitiatum pertinet ad provinciam. Ad praedic­tum examen peragendum constituitur coetus spe­cialis fratrum una cum praeside.

171. – [Ordination] Le droit d’examiner et d’admettre les candidats au noviciat appartient à la province. Pour procéder à l’examen est constitué un groupe spé­cial de frères avec un président.

172. – Quaelibet pro­vincia, in statuto pro­prio, determinet quo­modo et a quibus fra­tribus prae­dictum exa­men pera­gen­dum sit.

172. – [Ordination] Dans un statut pro­pre chaque province déterminera com­ment et par qui cet examen sera assuré.

173. – § I. – Peracto exa­mine candidatorum, coetus adunetur et per vota se­creta iudicium ferat de admittendis vel recusandis singulis candidatis.

173. – [Constitution] § I. Après avoir procédé à l’examen des candidats, les frères se réuniront et décideront par vote secret d’admettre ou de refuser chaque candidat.

§ II. – Praeses illius coetus deinde de omnibus priori provinciali relationem ex­hibeat, cui ultimo decer­nere competit de admis­sione candidati, ita tamen ut reiec­tum a coetu speciali admittere nequeat.

§ II. Le président, ensuite, fera rapport au Prieur provincial à qui en dernier lieu il appartient d’admettre le candidat, le rejet par les examinateurs faisant toute­fois obstacle à l’admission.

174. – § I. – Candidatis admissis fiant coram tes­tibus declarationes de quibus in appendice ; et de hoc constet in libro recipiendorum per eo­rumdem candida­torum subscriptionem (cf. ap­pendicem n. 5).

174. – [Ordination] § I. Aux candidats admis seront faites devant témoins les déclarations portées en appendice ; et pour preuve les candidats signeront dans le livre des admissions (cf. appen­dice n° 5).

§ II. – Ipsis fiat etiam protestatio se nihil mer­cedis posse repetere ob quamcumque operam Or­dini praestitam, cuius pro­tes­tationis conficiatur docu­mentum ab adspi­rante subs­criptum (cf. appendicem n. 5).

§ II. Il leur sera fait par le président du conseil déclaration qu’ils ne pourront rien demander pour tout travail fourni pour l’Ordre ; cette déclaration sera enregistrée dans un document signé par le postulant (cf. appendice n° 5).

§ III. – Ante initium novi­tiatus adspirans ab omni­bus saecularibus negotiis sese expediat et pecunia vel alia quae secum de­tulerit in deposito com­muni serventur atque si ab Ordine, non emissa professione, egrediatur, ei restituantur.

§ III. Avant le début du noviciat le pos­tulant se libérera de tout engagement séculier et on conservera au dépôt commun l’argent ou ce qu’il aura ap­porté avec lui de telle sorte que, quittant l’Ordre sans avoir fait profession, tout lui sera rendu.

§ IV. – De expensis pro institutione determinent singulae provinciae.

§ IV. Chaque province déterminera comment pourvoir aux frais de la for­mation.

175. – Habitum legitime dare possunt magister Ordinis, prior provincialis in propria pro­vincia, prior vel supprior in capite conventus in quo ad­spirans ad induen­dum habitum recipitur, et eorum delegati.

175. – [Constitution] Peuvent donner légitimement l’habit : le Maître de l’Ordre, le Prieur provincial dans sa propre province, le prieur ou le sous-prieur «in capite» du couvent où le postulant doit recevoir l’habit, ainsi que leurs délégués.

176. – Vestitio vero fieri potest ante initium novitiatus vel eo per­durante, secundum deter­minationem capituli pro­vincialis.

176. – [Ordination] La prise d’habit peut avoir lieu avant le début du novi­ciat ou pendant celui-ci, selon les dé­terminations du chapitre provincial.




Caput VIII - De novitiatu

Chapitre VIII - Le noviciat

177. – Novitiatus est pro­bationis tempus, ad hoc videlicet ordinatum ut no­vitii vocationem divinam, et quidem dominicanam, intimius agnoscant, mo­dum vivendi Ordinis expe­riantur, men­te et corde in spiritu dominicano infor­mentur atque de eorum proposito necnon idonei­tate fratribus constet.

177. – [Constitution] Le noviciat est un temps de probation pour permettre aux novices de connaître plus intimement la vocation religieuse et dominicaine, d’expérimenter le mode de vie de l’Ordre, d’avoir l’esprit et le cœur for­més selon l’idéal dominicain et par là même de permettre aux frères de juger de leur intention et de leur aptitude.

178. – § I. – Ante novi­tiatus inceptionem adspi­rantes peragant exer­citia spiritualia saltem per quinque integros dies.

178. – [Constitution] § I. Avant le début du noviciat les postulants feront une re­traite spirituelle d’au moins cinq jours pleins.

§ II. – Novitiatus incipit intimatione facta a legitimo superiore, ad normam n. 175. De intimatione et de affi­liatione (nn. 267, 268) fiat registratio, a novitio et a duobus testibus sub­scrip­ta, in libro ad­missionum (cf. appen­di­cem n. 6).

§ II. Le noviciat commence par la noti­fication faite par le supérieur légitime selon le n° 175. La notification et l’affiliation (nn. 267, 268) sont enregis­trées et signées par le novice et deux témoins dans le livre des admissions (cf. appendice n° 6).

§ III. – Novitiatus protra­hitur saltem per unum an­num. Iuxta determinatio­nem capituli provincialis hic annus interrumpi seu in partes dividi potest ita ta­men ut integer novitiatus infra spatium duorum an­norum compleatur. Unum vel plura temporis spatia actuositatis formativae extra novitiatus commu­nitatem peragi possunt ad complendam novitiorum institutionem. In his om­nibus serventur praescripta CIC 648-649.

§ III. Le noviciat dure au moins un an. Selon la détermination du chapitre pro­vincial, l’année peut être interrompue ou divisée en parties, de telle manière que le noviciat en son entier soit accompli dans l’espace de deux ans. Une ou plu­sieurs périodes de formation active peu­vent se dérouler hors de la communauté du noviciat pour compléter la formation des novices. En tout cela, on observera les prescriptions des Can. 648–649.

§ IV. – Peracto anno novitiatus, sive continuo sive interrupto, si dubium supersit de idoneitate novitii, potest a priore provinciali probationis tempus non ultra sex menses prorogari.

§ IV. – Au terme de l’année du noviciat, continue ou entrecoupée, si un doute subsiste sur l’aptitude du novice, le pro­vincial peut proroger le temps de proba­tion pour six mois au maximum.

179. – Novitiatus commu­nis sit pro fratribus cleri­cis et cooperatoribus ; fac­tus pro statu coope­ratorum valet etiam pro statu clericorum et e converso. Tran­situs tamen a statu cooperatorum ad sta­tum clericorum vel viceversa semper fiat de li­centia prioris pro­vincialis cum suo con­silio.

179. – [Ordination] Le noviciat sera commun pour les frères clercs et coopé­rateurs ; accompli pour l’état de coopé­rateurs il vaut également pour l’état de clercs et réci­proquement. Cependant le passage d’un statut à l’autre requiert toujours la permission du Prieur pro­vincial en son conseil.

180. – § I. Novitiatus peragi debet in conventu ad hoc erecto per decretum scripto datum a magistro Ordinis, de consensu sui consilii, in quo revera vigeat vita dominicana regularis et apostolica.

180. – [Constitution] § I. Le noviciat doit se faire dans un couvent désigné pour cela par un décret écrit du Maître de l’Ordre avec le consentement de son conseil, couvent où doit régner une vie dominicaine vraiment régulière et apostolique.

§ II. – Idem magister Or­dinis, de consensu sui consilii, in casibus parti­cularibus et ad modum exceptionis con­cedere po­test ut candidatus novitia­tum peragere possit in alio Ordinis conventu, sub mode­ramine alicuius pro­bati religiosi, qui vices magistri novitiorum ge­rat (cf. CIC 647, § 2).

§ II. Le Maître de l’Ordre avec le consentement de son conseil peut, dans des cas particuliers et de manière ex­ceptionnelle, permettre qu’un candidat puisse faire son noviciat dans un autre couvent de l’Ordre, sous la direction d’un religieux éprouvé faisant fonction de Maître des novices (cf. Can. 647 § 2).

§ III. – Superior maior permittere potest ut novitiorum coetus per certa temporis spatia in alio Ordinis conventu, a se desi­gnato, commoretur (cf. CIC 647, § 3).

§ III. Le supérieur majeur peut permettre au groupe des novices de passer un cer­tain temps dans un autre couvent de l’Ordre qu’il aura désignée (cf. Can. 647 § 3).

181. – Regimen novitiatus ad magistrum novitiorum spectat. Ad disciplinam vero universi con­ventus quod attinet, magister perinde ac novitii priori sunt obnoxii.

181. – [Constitution] Le gouvernement du noviciat regarde le maître des novi­ces. Mais pour ce qui touche la disci­pline générale du couvent, le père maître ainsi que les novices sont soumis au prieur.

182. – § I. – Magistri novitiorum instituuntur per capitulum provinciale vel, si extra capitulum de hoc providere opor­teat, per priorem provincialem cum suo consilio (cf. appen­dicem n. 7), monito tamen magistro Ordinis.

182. – [Constitution] § I. Les maîtres des novices sont institués par le chapitre provincial ou, s’il faut y pourvoir en de­hors du chapitre, par le provincial en son conseil (cf. appendice n° 7), le Maître de l’Ordre en étant cependant averti.

§ II. – Perdurant in munere usque ad diem a capitulo sequenti designandum pro assumptione muneris a novo magistro.

§ II. Ils restent en fonction jusqu’à la date que le chapitre suivant fixera pour l’entrée en charge d’un nouveau maître.

§ III. – Cum formatio alumnorum non parum pendeat ex diuturna continuitate in hoc officio, amotio magistrorum extra capitulum non fiat sine gravi causa.

§ III. Comme la formation des novices dépend grandement d’une longue conti­nuité dans cette charge, le changement des pères maîtres en dehors du chapitre ne peut se faire sans raison grave.

183. – § I. – Novitius potest Ordinem libere deserere aut a superiore competente quavis iusta de causa dimitti.

183. – [Constitution] § I. Un novice peut librement quitter l’Ordre ou être renvoyé par le supérieur compétent pour une juste cause.

§ II. – Superior competens ad di­mittendum novitium est proprius prior provincialis, vel si adsit periculum in mora, prior de consensu sui consilii, quo in casu relatio adaequata priori provin­ciali mittenda est.

§ II. Le supérieur compétent pour le renvoi est son propre prieur provincial, ou, s’il y a danger à tarder, le prieur avec consentement de son conseil, en ce cas un rapport circonstancié sera envoyé au Prieur provincial.

184. – Liber discessus aut dimissio in libro admis­sionum inscribatur.

184. – [Ordination] Le départ volon­taire ou le renvoi doivent être inscrits dans le livre des admissions.

185. – Infra tempus novi­tiatus magister cum ca­pitulo et consilio conventus bis saltem col­loquia habeat, et in scriptis de hoc relationem priori provinciali exhi­beat.

185. – [Ordination] Pendant le temps du noviciat le père maître aura un échange, au moins à deux reprises, avec le chapitre et le conseil du couvent et en fera rapport écrit au prieur provincial.

186. – Proprium magistri munus est novitiorum vo­cationem discernere atque eos ad vitam Ordinis ef­formare, iuxta ea quae in legibus nostris et in Ra­tione formationis habentur, ut cum recta intentione ac firma voluntate in voca­tione proficiant.

186. – [Constitution] La charge propre du père maître est de discerner la voca­tion des novices et de les former à la vie de l’Ordre selon ce qui est porté dans nos lois et dans la charte de formation pour qu’ils progressent dans leur voca­tion avec intention droite et volonté ferme.

187. – § I. – A magistro et eius collaboratoribus novitii bene edoceantur in historia salutis, in Sacra Scriptura, in liturgia et in principiis vitae christia­nae necnon circa sacer­dotium.

187. – [Ordination] § I. Les novices doi­vent recevoir du père maître et de ses collaborateurs un bon enseignement sur l’histoire du salut, la Sainte Écriture, la liturgie et les principes de la vie chré­tienne ainsi que le sacerdoce.

§ II. – Bene insuper edo­ceantur de natura vitae religiosae, praecipue vero de historia, spiritualitate et legibus Ordinis ; in observantia nostra ini­tientur, eo scilicet modo quo ipsius valor spiritua­lis et apostolicus eluceat.

§ II. De plus, ils seront instruits avec soin sur la nature de la vie religieuse, principalement sur l’histoire, la spiri­tualité et les lois de l’Ordre ; ils seront initiés à notre observance de telle façon que soit mise en lumière sa valeur spi­rituelle et apostolique.

§ III. – Excitentur ad vir­tutes humanas et christia­nas colendas, ita ut per humilitatem cordis, per animi ardorem et suiip­sius abnegationem ad uberiorem spiritualem vitam perveniant. Edo­ce­antur quomodo ad sacra­mentalem paeni­ten­tiam et ad Eucha­ristiam fructuo­sius acce­dant et orationi mentali incumbant.

§ III. Ils seront incités à faire grandir les vertus humaines et chrétiennes afin que, par l’humilité du cœur, par l’ardeur intérieure et l’abnégation de soi, ils parviennent à une vie spirituelle plus féconde. Ils seront instruits sur la manière de recevoir avec fruit le sacre­ment de pénitence et l’Eucharistie et de s’adonner à l’oraison mentale.

188. - Oportet quod novi­tii spiritu missionario im­buantur, hominum in mundo viventium condi­ciones et necessitates agnoscant, et sciant « quali­ter ferventes in praedicatione esse de­beant tempore oppor­tuno92 ». Institutio pro­inde non tantum theorica verum etiam practica sit, per aliquam etiam par­ticipationem ad Ordinis activitates apostolicas.

188. – [Ordination] Il est nécessaire que les novices soient pénétrés de l’esprit mis­sionnaire, qu’ils connaissent les conditions de vie et les besoins des hommes dans le monde, et qu’ils ap­prennent « avec quelle ferveur, le mo­ment venu, ils devront prêcher92 ». La for­mation ne doit pas être seulement théorique mais aussi pratique, par une certaine parti­cipation aux activités apostoliques de l’Ordre.
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   ...   46


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка