Famille de 6 genres et environ 175 espèces, des régions tempérées et chaudes du globe, surtout centrées en Méditerranée




Дата канвертавання21.04.2016
Памер36.39 Kb.
CISTACEAE Juss.

Famille de 6 genres et environ 175 espèces, des régions tempérées et chaudes du globe, surtout centrées en Méditerranée.

Ce sont des arbustes ou des herbes à poils étoilés ou non.

Feuilles entières stipulées ou non.

Fleurs hermaphrodites, actinomorphes (sauf parfois le calice).

Sépales 5 parfois deux réduits, ou 3.



Pétales 5 , très vites caduques, contournés dans le bouton

Etamines 3-n. Gynécée supère, uniloculaire à (3-)5-10 carpelles.

Placentation pariétale.

Capsule loculicide.
Helianthemum Mill.

Cistus L. (incl. Halimium (Dunal) Spach )

Fumana (Dunal) Spach

Hudsonia L.

Lechea L.

Tuberaria (Dunal) Spach

X Halimiocistus Janch.



Clé des genres :

1 – Etamines externes stériles. Graines à raphé (crête) apparente. Corolle jaune. Feuilles supérieures alternes.



Fumana (Dunal) Spach

1 – Etamines externes fertiles.



2

2 – Plantes ligneuses sans stipules. Corolle, jaune, rouge, mauve, blanche.



Cistus L. incl Halimium)

2 – Plantes herbacées ou ligneuses à la base, ou arbustives avec stipules



3

3 - Plante sans rosette basale. Corolle jaune, orangée, blanche… Feuilles opposées.



Helianthemum Mill.

3 – Plante avec rosette foliaire basale. Corolle jaune.



4

4 – Plantes à rejet stériles . Tiges florifères latérales. Inflorescence en cymes hélicoïde avec bractées. Style court élargi à l’apex. Plus de 50 étamines.



Diatella Demoly (ex Tuberaria pp)

4 – Plantes sans rejets stériles. Tiges florifères terminales. Inflorescence en cyme scorpioide sans bractées. Style nul. Moins de 50 étamines.


Tuberaria (Dunal) Spach

Cistus L. (kisthos = boîte, capsule) Cistes (regroupe les Halimium)

1. Fleurs. roses ou rouges.

2. Feuilles sessiles pourpres.

3. Corolle pourpre, petite ( 30 mm ), dépassant à peine le calice



Cistus crispus L.

3. Corolle rose, grande ( 40-60 mm ), dépassant largement le calice



Cistus albidus L.

2. Feuilles pétiolées, rugueuses, couvertes de poils étoilés.



Cistus creticus L.

2 sous-espèces en Corse :

4. Rameaux, pédicelles et sépales garnis de longs poils blancs

Cistus creticus subsp. corsicus (Loisel.) Greuter

4. Rameaux, pédicelles et sépales couverts de poils courts, glanduleux



Cistus creticus subsp. eriocephalus (Viv.) Greuter

1. Fleurs blanches.

5. Sépales 5 très inégaux, les extérieurs. bien plus grands.

6. Feuilles sessiles à 3 nervures. Fleurs petites ( 20-30 mm ), en grappe unilatérale.

7. Style très court. Pétales 2 fois plus longs que le sépales. Plante visqueuse.

Cistus monspeliensis L.

7. Style dépassant les étamines. Pétales égalant les sépales. Rare PN.



Cistus pouzolzii Delile

6. Feuilles pétiolées à une nervure forte.

8. Feuilles ovales à pétiole court. Fleurs de 4-5 cm.

Cistus salviifolius L.

8. Feuilles ovales en cœur, longuement pétiolées. Fleurs de 6-8 cm.



Cistus populifolius L.

5. Sépales 3 subégaux.

9. Feuilles sessiles. Capsule à 10 loges

Cistus ladanifer L.

9. Feuilles pétiolées. Capsule à 5 loges.



Cistus laurifolius L.

10. Feuilles de 4-9 cm. Sur le continent.



Cistus laurifolius subsp. laurifolius

10. Feuilles de 2.5-5.5 cm. En Corse.



Cistus laurifolius subsp. atlanticus

9. Capsule à 2-3 loges. Tiges de 15-25 cm. Fleurs réunies au sommet des rameaux.



Cistus umbellatus L.

1. Fleurs jaunes (ex Halimium)

11. Fe. vertes en dessus, velues. Fleurs très grandes non tachées à l'onglet

Cistus lasianthus subsp. alyssoides (Lam.) Demoly

11. Fe. veloutées-blanchâtres. Fleurs tachées de violet à l'onglet



Cistus halimifolius L.
Et des hybrides 

Helianthemum Hill. (gr. helios = soleil et anthos = fleur) Hélianthème
Arbuste prostrés ou plante annuelle.

Feuilles opposées, décussées, stipulées en général.

Fleurs en grappes.

Sépales 5, les deux extérieurs. plus petits.

Pétales jaunes, plus rarement roses ou blancs.

Etamines nombreuses, toutes fertiles même les extérieures.

Style long et contourné ou très court.

Capsule triloculaire.

Environ 110 espèces de l’Eurasie et de l’Amérique du Nord surtout centré en Méditerranée.
1, Plante annuelle. Etamines sur un seul rang. Style plus ou moins droit

2, Pédicelle 2-3 fois plus court que le calice, épais et dressé ; Fleur souvent tachée d’orange à l’onglet



Helianthemum ledifolium (L.) Mill.

2, Pédicelle plus long que le calice, étalé puis redressé



Helianthemum salicifolium (L.) Mill.

1, Plante vivace. Etamines sur plusieurs rangs. Style plus ou moins tordu

2, Fleurs solitaires ou peu nombreuses sur de longs pédicelles terminant des rejets feuillés. Alpes Maritimes. PR

Helianthemum lunulatum (All.) DC.

2, Fleurs en grappes

3. Toutes les feuilles stipulées. Style genouillé.

4. Inflorescence en corymbe. Feuilles grandes allongées, d'un vert grisâtre.



Helianthemum syriacum (Jacq.) Dum.Cours.

4. Inflorescence ± simple.

5. Sépales couverts de longues paillettes sur les nervures, et couverts de poils étoilés entre. Feuilles courtes de 1 cm. env.

Helianthemum hirtum (L.) Mill.

5. Sépales sans longues soies.

6. Fleurs blanches. ou très rarement roses. Sépales entièrement velus. Feuilles lancéolées ou linéaires.

Helianthemum apenninum subsp. apenninum

6. Fleurs jaunes. très rarement roses ou orangées. Surface supérieure des feuilles glabre ou pubescente. Feuilles blanches en dessous



Helianthemum nummularium (L.) Mill.

incl. Helianthemum grandiflorum (Scop.) DC.
3. Feuilles inférieures sans stipules les supérieures parfois stipulées. Style contourné à la base.

7. Feuilles de printemps cordées à la base ou arrondies.



Helianthemum marifolium Mill.

7. Feuilles de printemps en coin à la base.



Helianthemum oelandicum (L.) Dum.Cours.

2 sous-espèces conservées dans Flore Med devenues espèce dans Flora Gallica



  • feuilles à poils étalés nuls ou épars, non étoilés

Helianthemum oelandicum subsp. italicum (L.) Ces. ou Helianthemum italicum (L.) Pers.

  • feuilles à poils étalés denses au verso

Helianthemum oelandicum subsp. incanum (Willk.) G.López ou Helianthemum canum (L.) Baumg.

Fumana (Dunal) Spach

(fumus = fumée, aspect grisâtre de certaines espèces)

Arbustes prostrés à feuilles étroites, alternes, très rarement opposées, stipulées ou non.

Sépales extérieurs plus petits que les intérieurs, ceux-ci distinctement nervurés et scarieux.

Pétales jaunes.

Etamines extérieures stériles. Style 3 filiforme, plus ou moins genouillé à la base.

Fruit : une capsule loculicide à valves étalées après la déhiscence en général.

Une douzaine d’espèces de l’Europe et de l’Afrique du Nord.
1. Feuilles sans stipules. Fleurs solitaires

2. Rameaux et pédicelles sans poils glanduleux . Pédicelles fructifères pendants dans l’axe de la capsule et < sépale et ≤ aux feuilles.



Fumana procumbens (Dunal) Gren. & Godr.

2. Rameaux et pédicelles couverts de poils glanduleux. Pédicelles fructifères étalés à 30°-90° de l’axe de la capsule , grêles et > sépales et 2-3 fois > feuilles. Feuilles supérieures et inférieures plus petites que celles du milieu.



Fumana ericoides (Cav.) Grand.

(D’après Flore Med ex Fumana ericoides subsp. montana et Fumana ericifolia Wallr.)

1. Feuilles avec stipules. Fleurs groupées en grappe terminale.

3. Feuilles alternes, parfois sans stipules. Rameux de l’année glabre, mais

inflorescences souvent glanduleuses



Fumana laevipes (L.) Spach

3. Feuilles opposées en partie.

4. Feuilles à marge épaissie mais pas révolutée, lancéolées. Plante vert foncé. Silice.

Fumana juniperina (Lag. ex Dunal) Pau

4. Feuilles à marges enroulée en dessous. Plante vert glauque. Calcaire. Stipules avec soie.

5. Feuilles à marge fortement révolutée, linéaires ou linéaires lancéolées, certaines >8mm. Début printemps.

Fumana viridis (Ten.) Font Quer

5. Feuilles ovales à ovales lancéolées, les supérieures glanduleuses-pubescentes, <8mm. Pédicelles = sépales. Fin printemps.



Fumana thymifolia (L.) Spach ex Webb

D’après Tela Botanica et Flore Gallica

Même carte de répartition et même dessin de Coste


Fumana ericoides (Cav.) Gand.

  • Feuilles droites, subcylindriques, non ciliées, obtuses

  • Pédicelles épais, glabrescents, verts à brunâtres.


Fumana ericifolia Wallr.

  • Feuilles incurvées, canaliculées, ciliées, aigues

  • Pédicelles grêles , glanduleux, rouge vif et brillants


Tuberaria (Dunal) Spach

Diatelia Demoly
Plante annuelle ou vivaces munie d’une rosette basale de feuilles trinervées.

Fleurs jaunes à 5 sépales les 2 extérieurs. en général plus petits. Stigmate sessile.

Capsule à trois valves.

Douze espèces de W. & C. Europe et de la Méditerranée.


1. Plante vivace à souche ligneuse. Inflorescence avec bractées. Fleurs grandes, jaunes sans taches à l'onglet.

Diatelia tuberaria (L.) Demoly

ex Tuberaria lignosa (Sweet) Samp.
1. Plante annuelle, herbacée. Inflorescences sans bractées. Fleurs petites, parfois tachées de violet à l'onglet.

2. Pédicelles non couverts de longs poils blancs.



3.. Sépales de 2.5-3.3 mm, de large, ovales. Fleurs tachées de violet à l'onglet.

Tuberaria guttata (L.) Fourr.


3. Sépales intérieurs de moins de 2.5 mm de large, elliptiques. Pétales non ou faiblement maculés. Corse et Provence siliceuse.

Tuberaria plantaginea (Willd.) Gallego

ex Tuberaria inconspicua (Thibaud ex Pers.) Willk.
2. Pédicelles couverts de poils blancs. Pétales non maculés. Corse.

Tuberaria praecox (Salzm. ex Boiss. & Reut.) Grosser

Annie Gauliard Novembre 2014


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка