Coutumes, citations et proverbes sur le mariage




Дата канвертавання22.04.2016
Памер45.27 Kb.
Coutumes, citations et proverbes sur le mariage

Mariage musulman : Avant d’entrer dans sa nouvelle demeure, la jeune mariée en fait trois fois le tour.

Mariage musulman : La mariée se voit offrir une petite boite renfermant un miroir. On dit qu’il capture le mauvais œil et fixe tout ce qu’il reflète. Le jour du mariage, la jeune femme l’ouvre pour capturer l’image de son époux et le referme vite. L’image de leur bonheur y restera gravée et la mariée s’assure ainsi la fidélité de son époux.

Pendant sept jours la mariée albanaise ne devra voir aucun membre de sa famille, pas même ses parents, pour éviter que quiconque ait la moindre influence sur le déroulement de la cérémonie. La jeune épouse assiste sans les siens à son mariage.

Dans le district de Kaluga en Russie, quand au lendemain de la noce, les jeunes mariés sortent de la chambre, les parents jettent au milieu de la maison et cassent mille morceaux de pots fabriqués spécialement à cet effet, pour montrer que la mariée était entière et qu’elle s’est brisée cette nuit là

Dans les Balkans, la jeune fille cueille à l’aveuglette deux plantes qu’elle noue d’un ruban. Si les plantes sont d’espèces différentes, elle se mariera prochainement

En Inde : Il faut avoir neuf querelles avant son mariage avec l’être aimé pour que l’union soit heureuse

Au japon : La somme d’argent offerte en cadeau de mariage ne doit pas être divisible par deux (signe de séparation) et les billets doivent être neufs.

En chine : Lorsque la fiancée quitte la demeure de ses parents, sa famille jette de l’eau sur le sol à l’entrée de la maison. L’eau qui coule rompt les derniers liens qui unissaient la jeune fille à ses ancêtres

Mariage tibétain : Le jeune fiancé, dans les jours précédant la noce, aura pris soin d’offrir une femelle yack à sa belle mère, en contrepartie de la perte de sa fille. On parle du « prix du lait »

Pour demander la main de sa belle, l’amoureux fidjien se rend dans sa famille et lui offre des racines de Kava. A partir de là , le bouche à oreille fonctionne aux quatre coins des îles Fidji. Inutile de prévoir des cartons d’invitation

Aux îles Fidji : Pour rassurer le beau-père sur l’avenir de sa fille, le marié lui offre une dent de baleine qui symbolise la richesse.

En Angola, le fiancé, invité chez sa belle-famille pour le repas rituel du mariage, laisse de la nourriture dans son assiette pour souligner qu’il est plus intéressé par la femme que par la nourriture. Perdre l’appétit n’est il pas un symptôme de l’amour ?

En Italie et en Ecosse, la mariée porte un fer à cheval sur elle pendant la cérémonie pour appeler la chance. En revanche, porter de l’or avant l’échange des consentements porte malheur.

En Ecosse, une tradition veut que le fiancé parcoure la ville en traînant derrière lui un panier rempli de pierres. Il cherche partout sa fiancée. Dès qu’il la trouve et qu’elle l’embrasse, il peut se délivrer de son encombrant papier.

Au Mexique, pour la première danse du couple, tous les invités entourent les mariés en formant un cœur

Aux Philippines pour déclarer sa flamme, un fiancé lance une hache sur la maison des parents de sa préférée. On sait alors qu’un processus de mariage est en cours et que la jeune fille est indisponible pour quelqu’un d’autre.

En Afghanistan il est usuel que l’un des invités prenne une paire de ciseaux et découpe un papier ou un tissu afin que l’union soit solide.

En Finlande, le couple ouvre la danse, et la mariée porte une assiette en porcelaine sur la tête, posée par sa belle mère ou sa marraine. Quand l’assiette se brise, le nombre de morceaux indique le nombre d’enfants à venir

Au moyen Age, en signe d’infamie, on mariait avec un anneau de paille ceux qui avaient été condamnés à s’épouser pour « avoir pris une avance » sur les noces. On les unissait à Paris, dans une des plus petites églises, Sainte-Marine.

Les hommes juifs ne portent pas de bijoux car la Torah leur recommande de ne pas se vêtir comme les femmes. De ce fait l’alliance au doigt de l’homme n’existe pas.

Les premières dragées, amandes enrobées de sucre, sont fabriquées à Verdun en 1220 : Les apothicaires la recommandaient aux femmes enceintes. Symbole de pureté et fécondité, on l’offre aujourd’hui à l’occasion des rites de passage religieux.

A Porto Rico, une poupée de mariée, habillée comme son modèle, est placée au centre de la table d’honneurs. Des copies miniatures sont offertes à chaque invité en souvenir de la noce

Dicton Brésilien : Pour avoir une vie complète, il faut avoir planté un arbre, écrit un livre et fait un enfant.

La mariée Espagnole traditionnelle de l’Estrémadure porte une robe de soie noire avec un voile noir

A Hawai les mariés sont en blanc et le marié porte une ceinture rouge nouée autour de la taille

Dans le mariage ashkénaze, pour protéger le couple du mauvais oeuil, des femmes conduisent la mariée sous le dais en portant des bougies allumées et en faisant sept tours autour du dais et du marié

En Tchécoslovaquie, le couple tient ensemble un cierge nuptial. Les invités ont tous apportés un cierge en cire d’abeille et s’approchent pour allumer un à un le cierge nuptial

Chez les anglais, pour montrer le transfert d’autorité, le père de la mariée enlève une chaussure du pied de sa fille et l’offre à son mari

A l’inverse de la ceinture de chasteté, imposée par le seigneur et maitre, la jeune fiancée greco-romaine porte fièrement le jour de son mariage la ceinture de l’hymen, symbole de la vierge, qu’elle laissera le soin à son époux de dénouer le jour de la noce.

Chez les turcs, le père de la mariée noue une ceinture rouge autour de la robe de la mariée de sa fille avant le départ de l’église.

En corée, chaque invité reçoit en souvenir du mariage un œuf peint, symbole de fertilité

Les japonais pensent que les femmes ont une tendance naturelle à être jalouses. Dans ce cas des cornes leur poussent sur le front. Certaines familles offrent ainsi à leur fille une coiffe adaptée : le tsunokakushi est une sorte de bandeau censé prévenir la croissance des cornes de la jalousie !

En Russie, la femme mariée cache ses cheveux sous un foulard. Les jeunes filles portent une natte unique, signe de virginité tandis que les femmes mariées en portent deux.

En Pologne, la veille du mariage, la mère de la mariée lui deux tresses. Cela marque son nouveau statut de mariée. Des cheveux lâchés manifestent le désir d’indépendance.

En Arménie, deux colombes sont lâchées après la cérémonie de mariage. En libérant les oiseaux, le couple marque sa volonté de répandre la paix.

Superstition : Il faut sauter neuf feux dans la nuit de Saint-Jean pour se marier dans l’année.

Superstition : En Bretagne, le mariage dans l’année est garanti si l’on trouve au réveil un chardon fleuri.

Superstition : Une personne qui souffle les graines d’un pissenlit peut être assurée de se marier dans l’année

On jette du riz sur les nouveaux mariés en signe de fécondité et d’abondance. Si on jette des confettis, ceux-ci ne doivent pas toucher leur peau nue

Superstition : Si le miel symbolise la douceur, dans l’interprétation des rêves ; rêver de miel est un mauvais présage.

L’expression « lune de miel » date du XIX siècle et désignait le premier mois du mariage. Dans le nord de l’europe, la coutume veut que les jeunes époux boivent de l’hydromel quotidiennement durant la première lune suivant les épousailles.

Superstition : Les mariages célébrés à la pleine lune seraient exceptionnellement fortunés.

En suède, avant que la mariée ne parte à l’église, sa mère lui met une pièce d’or dans la chaussure droite et son père une pièce d’argent dans la chaussure gauche. Ils s’assurent ainsi qu’elle aura toujours de l’argent sur elle et ne manquera de rien.

Au japon, lorsqu’un invité a été désagréable, on verse un peu de sel, après son départ, pour assainir les lieux. De même, définir un cercle d’où le mal est exclu se fait naturellement par une aspersion de sel

En Bulgarie, les mariés entrent à l’église avec le pied gauche afin de démarrer la vie du bon pied.

Au Japon, l’alcool de riz, saké, a la même symbolique que le vin, le « sang de Dieu » en occident. Sorte de bière à haut degré d’alcool, il sert notamment lors des cérémonies rituelles de mariage

Porter quelque chose de bleue le jour du mariage est une référence aux temps bibliques où l’on considérait que le bleu symbolisait la pureté et la fidélité. C’est un symbole d’amour vrai

Il est encore d'usage, de nos jours, que la mariée se tienne à la gauche de son futur époux pendant les différentes étapes de la journée. Cette tradition très ancienne découle de l'époque où l'homme passait un drap sur la tête de la femme de son choix pour la kidnapper, et où il devait parfois croiser le fer avec les hommes de sa famille ou d'autres prétendants : En tenant la mariée avec sa main gauche (et sachant que les droitiers sont majoritaires), il laissait ainsi sa main droite disponible pour se servir de son épée.

La mariée franchit encore souvent le seuil du domicile conjugal dans les bras de son mari. Cette tradition proviendrait d'une légende, du temps de l'Empire Romain, qui disait que toute femme qui trébuchait, en entrant pour la première fois en tant qu'épouse dans la maison commune, verrait son mariage courir à la catastrophe : La porter permet d'éviter cela et de conjurer ainsi le mauvais sort.

En fait, la jarretière symbolise le mystère, et surtout la Virginité. Chez les Hébreux, on disait que le bleu et le blanc sont les couleurs symboles de l'amour, de la pureté, et de la fidélité. Les futures mariées étaient donc encouragées à porter une jarretière à ces couleurs.
Si dans la préhistoire, elle fut un symbole de pouvoirs magiques, la jarretière dénota aussi un rang social élevé dans l'ancien culte des sorcières, puis les mythes l'ont transformée en amulette magique, dans toutes les légendes et les contes de fées où elle apparaît.

De nos jours, la tradition de la jarretière de la mariée "mise en vente" provient du fait que les invités, bien avant l'apparition des listes de mariage, se devaient de participer, financièrement, au départ dans la vie des nouveaux mariés. Même si, au fil du temps, l'âge moyen des mariés évolue sensiblement, auparavant, les conjoints plus jeunes ne refusaient pas une aide financière


Le lancer du riz à la sortie de l'église symbolise la prospérité et la fertilité pour les nouveaux mariés. Cela remonte à un très ancien rite païen consistant à lancer des graines sur les jeunes mariés, graines dont la force et surtout la fertilité leur seraient ainsi automatiquement transmises…

Les Marguerites et Les Roses : Au Moyen-Age, lorsque la main d'une demoiselle était demandée, cette femme pouvait porter une couronne de marguerites, indiquant qu'elle prenait le temps de considérer la demande, ou une couronne de roses, indiquant qu'elle acceptait la requête de son futur époux.

Encore aujourd'hui, dans certaines fêtes en Inde ou en Tunisie, la mariée est dévoilée à son mari à la dernière minute. Cette coutume remonte à l'époque où les conjoints, dont l'union était arrangée par les familles, ne se connaissaient pas avant le jour du mariage.

La polygamie, qui permet à un homme d'avoir plusieurs femmes, se pratique dans de nombreux pays où elle répond à un idéal de bonheur : avoir beaucoup d'enfants pour assurer la continuation de la souche. L'Islam marque tout de même une restriction à cette coutume : le mari ne doit pas avoir en principe plus de quatre femmes en même temps!!!

L’alliance se porte traditionnellement à l’annulaire de la main gauche.
Cela pourrait dater du 17ème siècle ou même venir d’une croyance égyptienne disant que dans ce doigt il y a la veine de l’amour qui mène droit au cœur.

Quelque chose de vieux, de neuf, de prêté et de bleu


Chacun de ses 4 éléments ont une signification symbolique qui existe depuis des siècles.

Le vieux représente le passé, la vie que l'on laisse derrière. Le neuf, la nouvelle vie qui commence, le prêté symbolise l'amitié et le bleu la fidélité.


La Marche Nuptiale :

Cette tradition a débuté lors du mariage de la Princesse Victoria d'Angleterre avec le Prince Frédérique de Prusse. La Princesse Victoria, amatrice de musique, a choisi deux marches qui devaient être jouées lors de la cérémonie. Il s'agissait de la Marche Nuptial de Mendelssohn et l'opéra Lehengrin de Wagner.

Depuis lors, cette tradition est l'une des plus suivie.
Tradition landaise : Une curieuse coutume de Chalosse voulait que la réponse à une demande en mariage se fit de la manière suivante :
Le prétendu et ses parents étaient invités à un dîner chez sa future épouse. Le repas se passait jusqu'au dessert, si à ce moment là on déposait sur la table une assiette de noix, la demande en mariage n'était pas agrée.

Le mariage doit incessamment combattre un monstre qui dévore tout : l'habitude.

Honoré de Balzac

Le mariage est et restera le voyage de découverte le plus important que l'homme puisse entreprendre.

Sören Kierkegaard

L’amour est un art qui demande créativité et effort. Il ne saurait se réduire à une sensation agréable, dont l’expérience est affaire de hasard.

Erich Fromm

L’amour est un fleuve où les eaux des deux rivières se mêlent sans se confondre

Jacques de bourbon de Busset

Le seul transformateur , le seul alchimiste qui change tout en or, c’est l’amour. Le seul antidote contre la mort, l’âge, la vie ordinaire, c’est l’amour

Anais Nin

L’amour rend aveugle, l’amour doit rendre aveugle ! Il a sa lumière propre. Eblouissante.

Daniel Pennae

A deux, nul versant n’est trop raide



Henrik Ibsen

« Aimer ce n'est point nous regarder l'un l'autre,mais regarder ensemble
dans la même direction.»

Antoine de Saint-Exupéry



База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка