4 livres de Windows, une poignée de nt, une pincée de Cairo, une garniture ole




Дата канвертавання28.04.2016
Памер8.24 Kb.
4 livres de Windows, une poignée de NT, une pincée de Cairo, une garniture OLE
Windows 4.0

Going back to Chicago


Un très petit nombre de testeurs privilégiés vient de recevoir une version pre-beta de Chicago, la future version 32 bits de Windows. Officiellement, nous apprenons de Microsoft que Chicago sera disponible en 1994 et coûtera juste un peu moins de 100 dollars. Officieusement, nous avons pu jeter un oeil sur le produit.
Chicago a été conçu comme une sorte de chaînon manquant entre Windows 3.1 et Windows NT. Chicago est bien plus réaliste que NT puisqu'il se contente de 4 MB de mémoire comparé aux 8 ou 12 MB requis par son grand frère. Avec un prix et des exigences matérielles aussi raisonnables, il risque de définitivement asseoir Windows comme environnement graphique par excellence. De NT, il hérite une véritable architecture 32 bits. Pas question ici, de thunks, de succédanés 32 bits comme dans Win32s. Win32c, pour Chicago, tire réellement profit des possibilités 32 bits des processeurs Intel à partir du 80386. Le calvaire des programmeurs, la segmentation de la mémoire en blocs de 64 KB, est définitivement révolu. Un large espace adressable linéaire s'ouvre à eux. Fini également le "coopérative multi-tasking", ce multitâches incomplet qui empoisonne encore les utilisateurs de Windows 3.1 lorsqu'une de leurs tâches met en péril la totalité de leur environnement. Place au "preemptive multitasking" de Win32c qui, comme dans OS/2 ou NT, garantit une meilleure intégrité des données. Jusqu'à présent, peu de différences avec NT, nous direz-vous. Là où Chicago se singularise de NT, c'est par l'absence de toute notion de sécurité C2 et de fonctionnalités SMP (Symmetric Multi Processing). Mais déjà Chicago a quelques plus par rapport à NT. Transition vers l'orientation objet de Windows Cairo, Chicago intègre un support intégral de OLE 2.0, l'Object Linking & Embedding nouvelle mouture et son impressionnant In Place Editing.
Explorer
Il n'y a plus de distinction dans Chicago entre File Manager et Program Manager. Les deux s'intègrent harmonieusement dans un nouveau module central baptisé Explorer rappelant fortement le Macintosh et son concept de "folder". Le "look" 3D est plus accentué un peu à la Motif GUI. Le drag and drop souris devient le mode de travail fondamental.
La version que nous avons testée semble accepter avec la même tolérance les applications Windows 3.1, Win32s et Windows NT ainsi que les noms de fichiers étendus de ce dernier. Chicago a aussi beaucoup profité des développements Windows for Workgroups : client MS-Mail intégré, client 32 bits Netware, Remote Access Services, Net Watcher. Le fait que Microsoft ait décidé de créer lui-même son client Netware en mode protégé et à la norme NDIS lui arrache une fameuse épine hors du pied. Novell ne s'est pas encore décidé à finaliser son requester Netware pour NT et manifeste une évidente paresse lorsqu'il s'agit de donner un coup de main à Microsoft.
Tonton TAPI
Les fichiers "readme" encore très laconiques évoquent la possibilité d'un support intégré pour les volumes compressés Double Space, les stylets électroniques comme dans Pen for Windows, la gestion de MAPI ( Messaging Application Programming Interface ) 1.0 et des spécifications Plug & Play ISA pour la détection automatique des cartes d'extensions sous le bus de données ISA. Une partie de TAPI (Telephone API, le set de fonctions pour l'accès à la téléphonie digitale) est déjà implémentée.
Windows 4 est actuellement composé de 760 fichiers totalisant plus de 27 MB. Après installation, le tout occupe quelques 40 MB sur le disque dur. Dans ces quarante MB, sont inclus des programmes aux noms bien familiers : command.com, keyb.com, mem, format, mode, more et autres edit. Windows 4 contient d'origine un Dos un peu gonflé supportant des devices drivers 32 bits.
Une nouveauté intéressante est la possibilité de mettre à jour le contenu de plusieurs ordinateurs via un module de synchronisation des fichiers : automatisation des transferts d'un ordinateur de bureau vers un portable, contrôle des fichiers identiques sur différentes stations.
Nous nous refusons bien sûr à donner toute appréciation sur la stabilité et les performances du système puisqu'il ne s'agit même pas encore d'une version bêta. Le tout est séduisant et prometteur. 4 livres de Windows, une poignée de NT, une pincée de Cairo, une garniture OLE et une cuillerée de nouveautés, la recette n'est pas vraiment neuve mais 25 millions de fines bouches sont avides de goûter ce nouveau plat. Nous aurons l'occasion de faire un tour plus détaillé des cuisines dans le prochain numéro.


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка