Trinité-et-Tobago wt/tpr/S/151/Rev. 1 Page




старонка3/13
Дата канвертавання24.04.2016
Памер415.41 Kb.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

4)Autres industries manufacturières

i)Caractéristiques

1.Le secteur manufacturier, y compris la transformation alimentaire mais à l'exclusion des activités liées au pétrole, ne représentait en 2003 que 6,8 pour cent du PIB, contre 8 pour cent en 1999. La majeure partie de la production industrielle autre que pétrolière concerne le ciment et l'acier, les produits du bois, le papier, l'imprimerie et l'édition, et les matériaux de construction. En dépit des efforts déployés par l'État pour diversifier la production, le secteur manufacturier hors pétrole demeure indirectement tributaire de la production d'hydrocarbures. L'un des exemples à cet égard est l'industrie du fer et de l'acier, importante consommatrice de gaz naturel.

2.Tant la production que les exportations de fer et d'acier se sont considérablement accrues durant la période 1999-2003 (tableau IV.8). La production de fer de réduction directe a presque doublé au cours de la période; plus de la moitié a été exportée. En 2004, les importations de produits sidérurgiques étaient frappées d'un droit moyen de 4,6 pour cent; la fourchette des droits était comprise entre zéro et 15 pour cent.



Tableau IV.8

Production et exportations de produits sidérurgiques et de ciment, 1999-2003

(Milliers de tonnes)






1999

2000

2001

2002

2003

Production
















Produits sidérurgiques
















Fer de réduction directe

1 293,0

1 524,8

2 187,4

2 316,3

2 275,0

Billettes

723,9

743.8

668.3

816,9

896,0

Fil machine

638,2

630.8

604,8

704,5

640,9

Ciment

688,4

742,7

696,8

743,7

765,6

Exportations
















Acier
















Fer de réduction directe

521,7

677,2

1 364,2

1 377,1

1 268,3

Billettes

0,0

0,0

14,8

0,0

0,0

Fil machine

588,8

590,4

561,0

655,1

635,3

Ciment

341,6

288,0

263,7

296,1

257,6


Source: Banque centrale de la Trinité-et-Tobago.

3.L'usine sidérurgique de la Caribbean ISPAT Limited, qui appartient intégralement à des intérêts privés, a une capacité de production annuelle de 900 000 tonnes de boulettes de fer de réduction directe, 700 000 tonnes de billettes et 600 000 tonnes de fil machine.

4.La Cimenterie trinidadienne (TCL) est le seul producteur de ciment de la Trinité-et-Tobago. La production de ciment est passée de 688 400 tonnes à 765 600 tonnes durant la période 1999-2003. Toutefois, les exportations, surtout vers les autres pays membres de la CARICOM, ont reculé de 341 600 tonnes à 257 600 tonnes (tableau IV.8). À cet égard, les autorités font observer que l'achat de la société jamaïcaine Carib Cement Limited par la TCL est l'une des principales causes du recul des exportations de ciment vers la CARICOM.

5.Les importations potentielles de ciment sont soumises à un droit de douane de 15 pour cent. Cependant, le taux de droit applicable au ciment Portland (code SH 2523.291) a été relevé à plusieurs reprises par la Chambre des représentants au cours de la période considérée. La dernière hausse a porté ce taux à 60 pour cent pour la période allant du 26 mars 2003 au 31 décembre 2004. Deux des quatre ordonnances d'imposition de droits antidumping en vigueur à la Trinité-et-Tobago concernent le ciment Portland en provenance de l'Indonésie et de la Thaïlande.


ii)Considérations de politique générale

1.Dans son document intitulé Vision 2020, le gouvernement a ciblé aux fins de développement plusieurs sous-secteurs de l'industrie légère dont les aliments et boissons, l'imprimerie et l'emballage ainsi que la transformation du poisson. Il entend aussi promouvoir le développement des petites et moyennes entreprises.

2.En 2004, la moyenne des droits NPF à l'importation de produits industriels (définition de la CITI, révision 2) était de 8,4 pour cent, avec une crête de 60 pour cent. Les droits moyens les plus élevés concernaient les produits alimentaires, les boissons et le tabac, les articles vestimentaires, le bois et les produits du bois et d'autres biens manufacturés. Il semble exister une progressivité des droits dans l'ensemble du secteur manufacturier, à l'exception d'un sous-secteur (les aliments et boissons).

3.Les manufacturiers ont accès à divers programmes d'incitations. L'article 56 de la Loi douanière autorise l'octroi d'avantages tarifaires pour l'importation des machines, équipements et matériaux nécessaires à une vaste gamme d'activités manufacturières approuvées – y compris en rapport avec le pétrole (chapitre III 2) iv) d)). La Loi sur les incitations fiscales accorde aux entreprises agréées un dégrèvement de l'impôt sur les sociétés et des droits de douane pour une période pouvant aller jusqu'à dix ans (chapitre III 4) iii)). Plusieurs zones franches ont été établies pour stimuler le développement d'activités manufacturières axées sur l'exportation (chapitre III 3) iv) b)). Un amortissement fiscal accéléré est accordé sous la forme d'un dégrèvement initial (10 pour cent des dépenses d'immobilisation pour le secteur manufacturier en général et 20 pour cent pour la pétrochimie) et d'un dégrèvement annuel (10 pour cent des dépenses d'immobilisation).

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка