Préambule 7 1 Etat des lieux sur les différents habitats et espèces de poissons dans la Sanaga 10




старонка10/15
Дата канвертавання24.04.2016
Памер0.72 Mb.
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

4.3PHASE III. Pêche et commercialisation


Au fur et à mesure de l’avancement des travaux du barrage, la pêche comme moyen de subsistance dans le Lom inférieur et la Sanaga sera directement négativement impactée. La fourniture d'engins dans la phase I permettra aux pêcheurs d'augmenter la pression de pêche à court terme pour maintenir des revenus stables. Dans la phase II, les infrastructures et l’organisation du projet de pêche se mettront en place et le groupe de pêcheurs sera établi en tant qu'organe de gestion et de préparation pour les grands changements à venir. Une fois le barrage en eau, il sera nécessaire de d’appuyer les pêcheurs pour exploiter les ressources nouvelles créées par le réservoir. La Phase III est conçue pour faciliter cette transition des moyens d'exploitation et pour soutenir le développement d’une pêcherie durable pour le bénéfice des communautés locales dans le respect de l’environnement.

Comme les pêcheurs opérant actuellement dans les rivières Lom et Pangar utilisent des engins et des techniques de pêche différentes de ceux qui devront être employés dans le réservoir, une formation sera nécessaire pour s'assurer que les pêcheurs puissent être en mesure d’utiliser la nouvelle ressource. Les pêcheurs devront être formés aux techniques de construction et de réparation des filets maillants, aux techniques de pêche, au fonctionnement des moteurs de bateau et à leur entretien, à la natation. Le MINEPIA est bien placé pour identifier les pêcheurs des réservoirs déjà existants qui ont suffisamment d’expérience et qui pourraient être employées pour exécuter une série de cours de formation pour les nouveaux pêcheurs ayant besoin d’une mise à niveau.

Des engins de pêche pourraient être mis à disposition grâce à des prêts sans intérêt. Il est en effet fortement déconseillé de donner du matériel gratuitement car cela ne servira qu’à attirer un grand nombre de personnes qui ne sont pas les pêcheurs sérieux et créera une dépendance qui viendra perturber la gestion du projet sous la forme de villageois mécontents et déçus. Compte tenu de la taille du lac et de la ressource halieutique qui évoluera en son sein, la pêche ne sera pas en mesure de répondre aux besoins de tous les habitants de la région. Le succès dépendra en grande partie de la capacité du projet à promouvoir les moyens et la richesse d'un noyau de familles de pêcheurs qui aura l’esprit entrepreneurial.

Pour renforcer la capacité du groupe de pêcheurs et établir les bases d’un retour sur investissement, nous proposons que le projet achète suffisamment de matériel, moteurs de bateau et carburant pour permettre à environ 200 pêcheurs d’opérer rapidement sur le nouveau réservoir. La responsabilité de la gestion de ce stock et du magasin ne peut être donnée à tout le groupe de pêcheurs. Par la suite, en fonction de leur capacité, les pêcheurs généreront leurs propres fonds de fonctionnement en maintenant la réserve de carburant et le stock de matériel qu’ils achèteront collectivement en gros. Les engins nécessaires incluent les moteurs de bateaux, les filets maillants, la ficelle, les flotteurs, les plombs, le carburant, les pièces détachées, les lubrifiants et les gilets de sauvetage. La vente de glace provenant de l'usine de glace pourrait aussi être incluse dans ce système en fonction de l'accord de commercialisation (ci-dessous).


4.3.1La commercialisation


La commercialisation est la clé de la réussite du projet. La plupart des poissons actuellement apportés en ville et provenant de la région de Lom-Pangar est fumé et de mauvaise qualité et donc à faible prix de vente. L’élément le plus important pour maximiser les revenus de la pêche est de trouver le moyen d’assurer l’accès au marché de détail à des poissons frais de grande valeur. Pour cette raison, l'infrastructure de la pêcherie proposée ci-dessus est cruciale. Des structures de débarquement adéquates permettront le déchargement et le chargement rapide et en toute sécurité des poissons. Des tables de vidage et nettoyage des poissons, de l'eau courante et un entrepôt frigorifique garantiront la qualité des produits vendus aux grossistes. Leur fraîcheur leur garantira une longue durée de conservation. La glace pourra aussi être vendue aux grossistes concernés pour faire en sorte que le poisson reste aussi frais jusqu’à son point de vente aux consommateurs finaux.

Il existe deux options de base pour accéder aux marchés. La première et la plus courante, consiste à laisser le groupe de pêcheurs gérer toutes les installations comme une sorte de coopérative et de tout simplement annoncer la disponibilité de poisson frais à Dongo laissant soit le groupe de pêcheurs ou les pêcheurs individuellement négocier les ventes avec les grossistes. Ce système suppose un niveau élevé de compétence et d'intégrité de la part du groupe de pêcheurs, ce qui est souvent problématique. L’autre solution qui a notre préférence, consiste à louer ou à mettre sous contrat de gestion les infrastructures de pêche (en particulier les installations d’éviscération et de nettoyage, l'entrepôt frigorifique et la fabrique de glace) à un entrepreneur privé ou un consortium d'affaires basé à Bertoua ou à Yaoundé. Grâce à un processus transparent et public, les prix des poissons payés aux pêcheurs seraient fixés par des négociations entre l'entreprise de commercialisation et le groupe de pêcheurs, sous la supervision et la contribution administrative du Comité de Pilotage. Il peut être plus efficace de commencer par la première option et au fur et à mesure que le stock de poissons évolue, de se déplacer progressivement vers la seconde. Dans les deux scénarios, il sera nécessaire pour le gestionnaire de projet et le Comité de Pilotage, de s'assurer que les installations de base sont bien entretenues. La négligence de l’entretien des infrastructures est, avec les détournements de fonds, l’une des causes courantes de l'échec des projets de pêche.

Par souci de simplicité et de durabilité, nous déconseillons d’organiser les activités de pêche comme une coopérative, mais plutôt préférer un modèle reposant sur le secteur privé, supervisé par le Comité de Pilotage et le groupe de pêcheurs. Au cours de la durée du projet, il sera probablement nécessaire de faire évoluer le système qui, dans un premier temps sera subventionné (par exemple, le personnel et les coûts d'exploitation pris en charge par l'entité de gestion des barrages à travers le gestionnaire de projet, le scénario qui prévu ci-dessous) vers soit une situation où le groupe de pêcheurs devient capable de gérer complètement toute l’activité soit passé complètement sous la direction du secteur privé. La manière dont le système évoluera dépendra de l’analyse de la situation par le Comité de Pilotage et le groupe de pêcheurs et des décisions qui seront prises.

4.3.2L’évaluation des stocks et le suivi


Gardant à l'esprit le caractère artificiel de cette pêche, l'objectif principal de l'intervention est de maximiser les rendements économiques pour les collectivités locales. Limiter l'accès à la retenue au travers d’un système de permis et de taxe et laisser le marché déterminer la taille et la composition spécifique des captures devrait permettre la durabilité économique et écologique du système.

L'IRAD est le centre de recherche qui, à l’aide de formations nécessaires et de fonds appropriés, pourrait être mandaté pour faire une évaluation annuelle des stocks de poissons dans le lac. Ces évaluations représenteront un suivi à long terme qui permettra des prises de décision pour une gestion durable de la ressource.

La tenue de registres de pêche sur le site de débarquement du poisson et l'évaluation des stocks associés permettra de prendre des décisions concernant les limites de capture et / ou les restrictions de taille si elles sont jugées nécessaires.

Le respect des restrictions de taille et ou d’espèces sera assurée par la limitation d'achat pour la vente par l'unité d'entreposage frigorifique aux seuls poissons qui répondent aux exigences écologiques ou de durabilité, telles qu'établies par l'évaluation du stock annuel.

Ces mesures pourraient être garanties par la présence d'un agent du MINFOF ou du MINEPIA chargé de faire appliquer la loi et respecter les règles mises en place par le groupe de pêcheurs.

Le Tableau 7 détaille l’évaluation budgétaire associée à la phase 3.



Tableau 7 : Evaluation budgétaire des actions à entreprendre dans le cadre de la phase III

Phase III : Pêche et commercialisation

 

U

NB U

Coût unitaire

Total

Commentaires

Assistance technique

J

120

600 €

72 000 €

Un assistant technique international

Assistance technique locale

A

2

40 000 €

80 000 €

 

Véhicule carburant et maintenance

U

2

8 000 €

16 000 €

 

 










 

 

Comité de Pilotage




9

1 000 €

9 000 €

3 rencontres/an à Bertoua (3 pers, 2 nuits)

voyages

U

9

300 €

2 700 €

Yde-Bertoua-Yde

Formation des pêcheurs

U

18

2 000 €

36 000 €

Technologies de pêche, utilisation des bateaux à moteur, natation : 6 sessions de chaque

Audit annuel

U

3

2 500 €

7 500 €

 

 










 

 

Personnel










 

 

Responsable du quai

A

3

2 700 €

8 100 €

 

Secrétariat

A

3

1 800 €

5 400 €

 

Quatre gardiens

A

3

5 800 €

17 400 €

 

 










 

 

Suivi des pêches










 

 

Suivi et évaluation des stocks

J

150

600 €

90 000 €

 

Formation à l’évaluation de stocks

J

50

600 €

30 000 €

Consultant externe

Surveillance et application des règles




3

3 000 €

9 000 €

Prime

 










 

 

Equipement et fournitures













 

Engins de pêche

U

200

200 €

40 000 €

 

Moteurs et bateaux

U

200

2 000 €

400 000 €

 

Réservoirs de carburants, tuyaux, etc.

U

200

150 €

30 000 €

 

Pièces détachées de moteurs de bateaux

U

200

500 €

100 000 €

 

Carburants et lubrifiants

L

10 000

0,80 €

8 000 €

 

Gilets de sauvetage

U

200

30 €

6 000 €

 

Carburant pour le conteneur
réfrigéré

L

35 000

0,80 €

28 000 €

4 litres/hr

TOTAL










995 100 €






1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка