Message urbi et orbi du saint-père jean-paul II




старонка1/10
Дата канвертавання27.04.2016
Памер186.89 Kb.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10
1997-2005- SS Ioannes Paulus II - «Urbi et Orbi»


MESSAGE URBI ET ORBI DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II


Dimanche de Pâques 27 mars 2005

  1. Mane nobiscum, Domine!
    Reste avec nous, Seigneur! (cf. Lc 24, 29)
    par ces paroles les disciples d’Emmaüs
    invitèrent le mystérieux Voyageur
    B rester avec eux, alors que parvenait à son terme
    le premier jour après le sabbat
    au cours duquel l’incroyable était arrivé.
    Selon la promesse, le Christ était ressuscité;
    mais eux ne le savaient pas encore.
    Toutefois, au long de la route, les paroles du Voyageur
    avaient progressivement réchauffé leur coeur.
    C’est pourquoi ils l’avaient invité: «Reste avec nous».
    Puis, assis autour de la table du repas,
    ils l’avaient reconnu à la «fraction du pain».
    Et aussitôt il avait disparu.
    Devant eux restait le pain rompu,
    et dans leur coeur, la douceur de ses paroles.

    1. Chers Frères et Soeurs,
      la Parole et le Pain de l’Eucharistie,
      mystère et don de la Pâque,
      demeurent au cours des siècles comme la mémoire éternelle
      de la passion, de la mort et de la résurrection du Christ!
      Aujourd’hui, Pâque de Résurrection, nous aussi,
      avec tous les chrétiens du monde nous répétons:
      Jésus, crucifié et ressuscité, reste avec nous!
      Reste avec nous, ami fidèle et soutien assuré
      de l’humanité en marche sur les routes du temps!
      Toi, Parole vivante du Père,
      mets confiance et espérance dans le coeur de ceux qui cherchent
      le vrai sens de leur existence.

    2. Toi, Pain de vie éternelle, nourris l’homme affamé de vérité, de liberté, de justice et de paix.

  2. Reste avec nous, Parole vivante du Père,
    et enseigne-nous des paroles et des gestes de paix:
    paix pour la terre consacrée par ton sang
    et baignée du sang de tant de victimes innocentes;
    paix pour les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique,
    là oj tant de sang continue aussi à être versé;
    paix pour toute l’humanité, toujours menacée
    par le danger de guerres fratricides.
    Reste avec nous, Pain de vie éternelle,
    rompu et distribué aux convives:
    donne-nous, à nous aussi, la force d’une solidarité généreuse
    envers les multitudes qui, aujourd’hui encore,
    souffrent et meurent de misère et de faim,
    qui sont décimées par des épidémies mortelles
    ou touchées par de terribles catastrophes naturelles.
    Par la force de ta Résurrection
    que tous soient aussi rendus participants d’une vie nouvelle.

  3. Nous aussi, hommes et femmes du troisième millénaire,
    nous avons besoin de Toi, Seigneur ressuscité!
    Reste avec nous maintenant et jusqu’à la fin des temps.
    Fais que le progrès matériel des peuples
    n’estompe jamais les valeurs spirituelles
    qui sont l’âme de leur civilisation.
    Soutiens-nous, nous t’en prions, sur notre chemin.
    En Toi nous croyons, en Toi nous espérons,
    parce que Toi seul tu as les paroles de la vie éternelle (cf. Jn 6, 68).
    Mane nobiscum, Domine! Alléluia !



MESSAGE DE JEAN-PAUL II URBI ET ORBI


25 DÉCEMBRE 2004

  1. Christus natus est nobis, venite, adoremus !
    Le Christ est né pour nous, venez, adorons !
    Nous venons à toi, en ce jour solennel,
    doux Enfant de Bethléem;
    en naissant, tu as caché ta divinité
    pour partager notre fragile condition humaine.
    Illuminés par la foi, nous te reconnaissons
    comme vrai Dieu fait chair par amour pour nous.
    Tu es l’unique Rédempteur de l’homme !

  2. Devant la crèche où tu es couché sans défense,
    que cessent les formes si nombreuses de violence qui déferlent,
    et qui sont la cause de souffrances indicibles,
    que s’éteignent les nombreux foyers de tension,
    qui risquent de dégénérer en conflits ouverts ;
    que se renforce la volonté de rechercher des solutions pacifiques,
    respectueuses des légitimes aspirations des hommes et des peuples.

  3. Enfant de Bethléem, Prophète de paix,
    encourage les tentatives de dialogue et de réconciliation,
    soutiens les efforts de paix encore timides,
    mais riches d’espérance, qui se développent actuellement
    pour un présent et pour un avenir plus serein
    pour tant de nos frères et sœurs dans le monde.
    Je pense à l’Afrique, à la tragédie du Darfour au Soudan,
    à la Côte d’Ivoire et à la région des Grands Lacs.
    Je suis avec une vive appréhension ce qui se passe en Irak.
    Et comment ne pas porter un regard d’anxiété qui se fait proche,
    mais aussi de confiance indestructible,
    vers la Terre dont Tu es le Fils ?

4. Partout, nous avons besoin de paix !

Toi, qui es le Prince de la véritable paix,


aide-nous à comprendre que le seul chemin pour la construire,
c’est de fuir le mal avec horreur
et de poursuivre le bien, toujours et avec courage.
Hommes de bonne volonté de tous les peuples de la terre,
venez avec confiance à la crèche du Sauveur !
«Il ne supprime pas les règnes humains
celui qui donne le Règne des cieux» (cf. Hymne liturgique).
Accourez à la rencontre de Celui
qui vient pour nous apprendre
le chemin de la vérité, de la paix et de l’amour.

MESSAGE URBI ET ORBI DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II


Dimanche de Pâques 11 avril 2004

  1. "Resurrexit, alleluia - Il est ressuscité, alléluia !".
    Cette année encore, l'annonce joyeuse de la Pâque,
    qui a résonné avec force au cours de la Veillée de cette nuit,
    vient fortifier notre espérance.
    "Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ?
    Il n'est pas ici, il est ressuscité" (Lc 24,5-6).
    C'est ainsi que l'Ange réconforte les femmes accourues au tombeau.
    La liturgie pascale nous le répète à nous aussi,
    hommes et femmes du troisième millénaire:
    Christ est ressuscité, Christ est vivant parmi nous !
    Désormais son nom est "le Vivant",
    sur lui la mort n'a plus aucun pouvoir (cf. Rm 6,9).

  2. Resurrexit ! Aujourd'hui, Toi, le Rédempteur de l'homme,
    tu te lèves victorieux du tombeau pour nous offrir à nous aussi,
    qui sommes troublés par tant d'ombres qui planent sur nous,
    ton souhait de joie et de paix.
    Vers Toi, ô Christ, notre vie et notre guide,
    puissent se tourner ceux qui sont tentés par le découragement et le désespoir,
    pour entendre l'annonce de l'espérance qui ne déçoit pas.
    En ce jour de ton triomphe sur la mort,
    puisse l'humanité trouver en toi, ô Seigneur, le courage de s'opposer
    de manière solidaire aux nombreux maux qui l'affligent.
    Puisse-t-elle tout particulièrement trouver la force de résister au phénomène,
    inhumain et malheureusement répandu, du terrorisme,
    qui est une négation de la vie, et qui trouble et rend peu sûre
    l'existence quotidienne de tant de personnes qui travaillent et qui sont pacifiques.
    Que ta sagesse éclaire les hommes de bonne volonté
    dans leur engagement résolu contre ce fléau.

    1. Que l'action des institutions nationales et internationales

    2. hâte le temps de la résolution des difficultés actuelles et favorise la progression vers une organisation plus ordonnée et plus pacifique du monde. Que l'action des responsables trouve garantie et soutien pour parvenir à une résolution satisfaisante des conflits persistants, qui ensanglantent certaines régions d'Afrique, l'Irak et la Terre Sainte. Toi, le premier né d'une multitude de frères, fais que tous ceux qui se considèrent fils d'Abraham redécouvrent la fraternité qui les lie et qui les pousse à mettre en œuvre des projets de coopération et de paix.

  3. Écoutez, vous tous qui avez à cœur l'avenir de l'homme !
    Écoutez, hommes et femmes de bonne volonté !
    Puisse la tentation de la vengeance
    céder le pas au courage du pardon;
    puisse la culture de la vie et de l'amour
    rendre vaine la logique de la mort;
    que la confiance vienne donner un nouveau souffle à la vie des peuples.
    Si notre avenir est unique,
    c'est le devoir et la tâche de tous de le construire
    avec une lucidité patiente et empressée.

  4. "Seigneur, vers qui pourrions-nous aller ?".
    Toi qui as vaincu la mort, toi seul
    "as les paroles de la vie éternelle" (Jn 6,68).
    Vers Toi nous faisons monter notre prière confiante,
    qui devient un appel au réconfort
    pour les proches des nombreuses victimes de la violence.
    Aide-nous à travailler sans relâche
    à l'avènement d'un monde plus juste et plus solidaire,
    que tu as inauguré par ta résurrection.
    Marie est à nos côtés dans cette tâche,
    elle "qui a cru à l'accomplissement
    des paroles du Seigneur" (Lc 1,45).
    Heureuse es-tu, Marie, témoin silencieux de la Pâque !
    Toi, la Mère du Crucifié ressuscité,
    qui, à l'heure de la souffrance et de la mort,
    as tenu allumée la flamme de l'espérance,
    à nous aussi, apprends à être,
    au milieu des contradictions du temps qui passe,
    des témoins convaincus et joyeux
    du message éternel de vie et d'amour
    que le Rédempteur ressuscité a apporté au monde.



  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка