L’Ubaye Novembre 2001 Compte-rendu de prélèvement




Дата канвертавання26.04.2016
Памер78.15 Kb.
L’Ubaye

Novembre 2001

Compte-rendu de prélèvement


Norme AFNOR IBGN NF T 90-350


Compte-rendu de prélèvement


Suite à la demande du Conseil Général des Alpes de Haute Provence une campagne d’analyse hydrobiologique (protocole IBGN) a été réalisée sur l’Ubaye.

Date de prélèvement


Le 27 août 2001

Conditions météorologiques


Beau temps

Conditions d'écoulement du cours d'eau


Etiage

Situation des stations de prélèvement


Les stations ont été choisies par le Conseil Général des Alpes de Haute Provence. Elles sont au nombre de 6 :

  • 3 Stations en amont de la station d’épuration de Barcelonnette

Station 00 (151 900) : Pont de l’Estrech

Station 01 (151 990) : Pont Long

Station 03 (152 100) : Aval Bachelard

  • 3 stations en aval de la station d’épuration de Barcelonnette

Station 04 (152 000) : Station RNB

Station 05 (152 150) : Le Martinet

Station 06 (152 170) : Point RBC

Méthode de prélèvement


La technique de prélèvement ainsi que la technique d'analyse des échantillons sont normalisées :

NF T 90-350 (norme AFNOR I.B.G.N.)




Particularités de l'analyse " Maison Régionale de l'Eau"

Bien que la norme ne l'impose pas, chacune des stations est analysée en phase lentique et en phase lotique. De même, les individus sont dénombrés de manière exhaustive.

Ces compléments, sans être en contradiction avec la norme, permettent d'affiner de manière significative l'interprétation des résultats.

Les notes I.B.G.N. produites sont déterminées sans différencier les deux phases, en toute conformité avec la norme.

Synthèse des résultats (les résultats complets sont présentés en fin de rapport)





Station 00

IBGN = 16/20



Station 01

IBGN = 15/20



Station 03

IBGN = 15/20


Station 04

IBGN = 14/20



Station 05

IBGN = 15/20



Station 06

IBGN = 13/20



Rappel du code des couleurs :

I.B.G.N.

 17

16-13

12-9

8-5

 4

Couleur

















Interprétation des IBGN par station

Station 00 : Pont de l’Estrech – 16/20


L'indice est bon, du fait surtout de la présence d'un taxon indicateur (Chloroperidae - taxon très polluosensible) de niveau supérieur (GI 9). La variété taxonomique est moyenne. L'effectif total, assez faible (1703 individus),  s’explique par le caractère oligotrophe des torrents de montagne (rhithral supérieur).

D'un point de vue qualitatif, l'ordre des Plécoptères est bien diversifié et compte de nombreux taxons polluosensibles.

Les filtreurs (Simuliidae) sont en nombre assez important (715 individus) et traduisent la présence de matière organique en suspension dans la masse d'eau.

En ce qui concerne le "poids" de certains taxons par rapport à l'effectif total, on note que quatre familles sont dominantes. Il s'agit des Simuliidae (42%), Nemouridae (24%), Baetidae (12%) et Chironomidae (10%) : ces trois derniers taxons étant consommateurs de débris végétaux.

On observe un net déséquilibre numérique entre le rapport lotique (90%) et lentique (10%) probablement du à la dominance des faciès lotiques (les faciès lentiques étant rares et cantonnés dans les zones rivulaires).

Station 01 : Pont Long – 15/20


L'indice diminue d'un point du fait d'une variété taxonomique inférieure (perte de 4 taxons). Le taxon indicateur a changé (Taeniopterygidae) mais le groupe indicateur reste le même (GI 9). L'effectif total a un peu diminué.

Baetidae et Chironomidae dominent le peuplement (61% de l'effectif total). Les filtreurs sont en moins grand nombre.

Le déséquilibre observé entre le rapport lotique (63%) et lentique (37%) est du à la présence des Simuliidae et Baetidae dans le lotique ; le nombre de taxons étant bien réparti entre les deux faciès.

Station 03 : Aval Bachelard – 15/20


L'indice reste le même avec une variété taxonomique supérieure à la station 01 (24 taxons) et un taxon indicateur de rang 9 (Perlodidae - GI 9).

L'effectif total a triplé. Celui des Simuliidae (filtreurs) a été multiplié par cinq (1805 individus) et représente 46% de l'effectif total : c'est le signe de la présence de matière organique en suspension dans la veine d'eau.

Deux voies d’interprétation :


  • impact des rejets non raccordés de Barcelonnette

(assainissement autonome)

  • apports du cours d’eau le Bachelard

Station 04 : Station RNB – 14/20


L'indice diminue d'un point : le groupe indicateur (Taeniopterygidae) est de rang 9 mais la variété taxonomique a diminué de nouveau (19 taxons).

L'effectif total (7985 individus) a doublé et il est six fois plus élevé que celui de la station 00.

La quantité des Simuliidae (6603 individus) a été quasiment multipliée par 4 (elles représentent 82% de l'effectif total) : cette prolifération de Simuliidae est d’ailleurs observée sur le terrain. Il y a donc dans la masse d'eau une quantité encore plus importante de matière organique en suspension.

Le déséquilibre observé entre le rapport lotique (76%) et lentique (24%) est du à l'effectif élevé des Simuliidae dans le lotique.

En effectuant les prélèvements, nous avons noté la présence d’une quantité importante de débris de fromage provenant vraisemblablement des rejets d’une fromagerie.

Pour expliquer toutes ces observations, deux pistes d’interprétation :



  • rejets d’une fromagerie (observation directe sur le terrain)

  • rejets de la STEP de Barcelonnette qui peuvent s’ajouter


Station 05 : Le Martinet– 15/20


L'indice augmente d'un point du fait d'une variété taxonomique légèrement supérieure. Le taxon indicateur reste le même (Taeniopterygidae - GI 9).

L'effectif total a nettement diminué (1902 individus) et retrouve des valeurs comparables à celles des stations 00 et 01. Beaucoup de taxons sont présents en très petit nombre. Le nombre des Simuliidae (filtreurs) reste encore important (1112 individus) mais il a quand même été divisé par six.

On notera la présence d'un Perlidae (taxon très polluosensible) qui était absent des deux précédentes stations. La qualité de cette station semble donc meilleure que celle des deux précédentes. Il semble qu'une certaine autoépuration ait été réalisé par le cours d'eau.

Le déséquilibre observé entre le rapport lotique (82%) et lentique (18%) est du à la prépondérance des Simuliidae dans le lotique du fait de la dominance des faciès lotiques.



Station 06 : Point RCB – 13/20


L'indice diminue de deux points car on passe au groupe indicateur de rang 8 (GI 8) représenté par les Glossosomatidae.

L'effectif total a plus que doublé du fait de l'important développement des Simuliidae (3038 individus) signe de la présence de matière organique en suspension dans la veine d'eau. Les Chironomidae sont en assez grand nombre.

Le déséquilibre observé entre le rapport lotique (80%) et lentique (20%) est du à l'effectif des Simuliidae dans le lotique et à la prépondérance des faciès lotiques.


  • Il semble que cette station subisse un impact par les rejets de Lauzet-Ubaye.

Estimation de la solidité de l’indice


En recalculant l’IBGN pour chacune des stations après avoir ôté le taxon indicateur il est possible d’estimer si la note IBGN initiale est surestimée ou non.

Station

Indice initial

Indice recalculé

Différence

Commentaire

Station 00 :

Pont de l’Estrech



16

15

1

Indice fiable

Station 01 :

Pont Long



15

12

3

Indice très surestimé

Station 03 :

Aval Bachelard



15

15

0

Indice très fiable

Station 04 :

Station RNB



14

12

2

Indice surestimé

Station 05 :

Le Martiner



15

12

3

Indice très surestimé

S
Rejets Barcelonnette


Confluence avec le Bachelard


Rejets Lauzet-Ubaye


Remarques : Jausiers

tation 06 :

Point RCB



13

12

1

Indice fiable

L


STEP Barcelonnette

+ Fromagerie







’évolution de l’IBGN consolidé selon le profil en long de l’Ubaye montre une dégradation de la qualité en aval de Jausiers et en aval de la STEP de Barcelonnette.

La différence de trois points avec l'IBGN, observée aux stations 01 et 05, est due à la polluosensibilité souvent surestimée des Taeniopterygidae. En effet, afin d’élargir le champ d’application de l’IBGN aux zones potamiques, ce taxon a été placé, dans la norme IBGN, sous le groupe supérieur 9 (GI 9).



Autres résultats

Evolution de l’effectif selon le profil en long


O
n observe une légère diminution de la densité totale en aval de Jausiers et un accroissement de l'effectif en aval du cours d’eau le Bachelard, avec un pic observé en aval de la STEP de Barcelonnette.

I





Remarques : Jausiers


STEP Barcelonnette

+ Fromagerie




Rejets Lauzet-Ubaye




Confluence avec le Bachelard

l sera intéressant d’observer le poids de certains taxons significatifs dans ce peuplement (
Rejets Barcelonnette

voir plus en avant).

En revanche loin en aval de la STEP de Barcelonnette (station 05), on observe une importante chute de la densité totale. A la station 06, la densité augmente, le milieu est plus biogène (ressources trophiques plus importantes) ce qui peut mettre en cause les rejets de Lauzet-Ubaye.




Evolution de la « polluosensibilité » selon le profil en long.


Cette opération très simple consiste à sommer les groupes indicateurs, tels qu’ils sont décrits dans la norme IBGN et ceci pour chacune des stations.

Là encore on note une dégradation assez nette de la qualité en aval de la STEP de Barcelonnette et en aval de Lauzet-Ubaye. Par contre une récupération relative du cours d’eau (avec un bémol sur les effectifs) est observée à la station 05 du fait de son éloignement de la STEP de Barcelonnette .

Evolution de l’effectif des Chironomidae


Les effectifs des Chironomidae apparaissent bien corrélés à la matière organique déposée au niveau de la station.

Sur le profil en long de l’Ubaye ces effectifs sont les plus importants en aval de la confluence avec le cours d’eau le Bachelard et en aval de Lauzet-Ubaye.


Evolution de la densité des principaux taxons filtreurs.


Les invertébrés filtreurs trouvent l’essentiel de leur nourriture au niveau de la masse d’eau. Leur présence et leur évolution nous renseignent sur la qualité de l’eau. Pour l’Ubaye les familles des Simuliidae et des Hydropsychidae ont été retenues.

L


Dilution par le Bachelard



Remarques : Jausiers


Rejets Barcelonnette






STEP Barcelonnette

+ Fromagerie




Rejets Lauzet-Ubaye



e nombre de filtreurs (en majorité les Simuliidae) augmente en aval de la confluence avec le cours d’eau le Bachelard, et en aval de Lauzet-Ubaye. Mais le pic le plus important se situe en aval de la STEP de Barcelonnette. Par contre, loin en aval de celle-ci, l'effectif est revenu à des valeurs nettement plus faibles.

Synthèse des deux campagnes


La première observation concerne les notes de fin février 2000 qui sont "moyennes" par rapport à celles du mois d’août qui sont "bonnes". Elles peuvent être dues à de nombreuses contraintes : température basse, peu de nourriture, trop d’apports minéraux dans la masse d’eau en cette période de fonte des neiges, etc.


Stations

1ère campagne

février 2000



2ème campagne

août 2001



Station 00 :

Pont de l’Estrech

16/20

16/20

Station 01 :

Pont Long

12/20

15/20

Station 03 :

Aval Bachelard

12/20

15/20

Station 04 :

Station RNB

13/20

14/20

Station 05 :

Le Martinet

11/20

15/20

Station 06 :

Point RCB

11/20

13/20




D’un point de vu qualitatif :

  • Les taxons qui dominent le peuplement sont les Chironomidae en février et les Simuliidae en août. Fin février, les Simuliidae, en très petit nombre, sont probablement pénalisées, en cette période de fonte des neiges, par la trop grande quantité de MES1 à caractère abrasif.


1 : matières en suspension

D’un point de vu quantitatif :

  • La diversité fin février 2000 est nettement plus faible que celle d’août 2001.

Avec deux campagnes, il est difficile d’attribuer les différences observées aux cycles biologiques des espèces ou aux différents types de perturbations qui se succèdent dans le temps.


Conclusion


La station de référence de l'Ubaye montre un bon potentiel hydrobiologique et l'indice de 16/20 apparaît même excellent étant donné la relative homogénéité des faciès et des substrats.

Cependant, cette qualité se dégrade en aval de Barcelonnette. En outre, du fait d’une pollution par des rejets d’une fromagerie, on ne peut trancher sur l’impact de la station d’épuration de Barcelonnette.


Pour résumer, plusieurs types de facteurs pourraient avoir un impact sur l'Ubaye :


  • Pollution par une fromagerie (station RNB) : observée sur le terrain

  • Station d’épuration de Barcelonnette

  • Rejets de Barcelonnnette (assainissement autonome) et de Lauzet-Ubaye


База данных защищена авторским правом ©shkola.of.by 2016
звярнуцца да адміністрацыі

    Галоўная старонка